- InterObjectif.Net - http://interobjectif.net -

2012 – La vérité par rapport aux prophéties

Posted By InterObjectif On 1 janvier 2012 @ 13:00 In Culture,Évolution des consciences,Films,Indouisme,New-Age,Révolutions,Spiritualité | Comments Disabled

 Nithyananda Dhynapeetam

Paramahansa Nithyananda

présente

2012

La vérité par rapport aux prophéties

(réalisé en 2010)

Ceci est le manuel pour vous préparer à la transition consciente de 2012.

L’année « 2012 » est le mot le plus recherché sur Internet aujourd’hui. C’est l’objet d’innombrables articles et des prophéties, y compris celles de Nostradamus. C’est un avertissement de la fin d’un certain temps humain.

Pourtant, d’autres voix disent qu’il annonce un bond magnifique dans la conscience humaine. Le monde attend toujours un verdict définitif. Est-ce une fin ou un commencement pour l’humanité ? Peut-être la date de fin du monde tel que nous le connaissons aujourd’hui ?

Le mystique du sud de l’Inde, Paramahamsa Nithyananda, est un maître spirituel éveillé et une rare « incarnation vivante ». Un phare pour des millions de personnes (et le gourou le plus regardé sur YouTube.com). Il nous délivre ici la vérité de l’évolution de la conscience humaine, parle des transformations qui vont s’opérer dès 2012 et comment chacun peut s’y préparer, en adoptant des techniques simples…

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/2012-la-verite-par-rapport-aux-propheties.flv


Comments Disabled (Open | Close)

Comments Disabled To "2012 – La vérité par rapport aux prophéties"

#1 Comment By Olivier Lutz On 3 janvier 2012 @ 00:03

Certain point sont à retenir dans cette vidéo. Le bonhomme en question ne m’inspire pourtant pas. Des stages de 21 jours à des prix astronomique :( , de la publicité à n’en plus finir sur son site… peut-être n’est-il finalement pas un maitre spirituel éveillé ??

#2 Comment By Milouone On 3 janvier 2012 @ 01:06

Comment justifier un coût aussi exhorbitant pour un stage 6000 $ pour 21 jours.
Comment des maîtres spirituels peuvent-ils limiter l’accès à leur « don » en sélectionnant seulement une catégorie de personne par le coût du stage.
Pour moi c’est incompréhensible… merci quand même pour le film qui confortait mon idée d’un bouleversement énergétique pour la fin 2012.

#3 Comment By InterObjectif On 3 janvier 2012 @ 09:19

:idea:  Ne pas confondre la roupie indienne (RS) avec des dollars ou des euros : 1.000 RS = 14,4595 €

PS : « free for all » signifie « gratuit pour tous »;-)

#4 Comment By celiane On 3 janvier 2012 @ 10:33

Bien cet homme a été arrêter en 2010 pour des vidéos compromettante avec une star de cinéma.
Voir : Le gourou Nityananda finalement arrêté
Discernement.

#5 Comment By InterObjectif On 3 janvier 2012 @ 13:52

Et bien celiane, je ne savais pas qu’un homme (tout gourou qu’il soit) ne pouvait pas avoir de relations sexuelles avec une femme…

Merci pour cette « information »… néanmoins les liens connexes à cet article ne sont plus en ligne… pourquoi ?

Le scandale du Swami Nithyananda remue toute l’Inde
Un saint homme dans un présumé scandale sexuel démissionne

In April 2010, Nithyananda was arrested after failing to answer bail for criminal charges in regards to allegations arising after a video was released allegedly showing him in a compromising situation with a woman. In June 2010 he was released on bail. The group of people purportedly involved in the production and release of the video have been charged with conspiracy and cheating and are under arrest. (source : Wikipédia)

Discernement !!! ;-)

#6 Comment By Milouone On 3 janvier 2012 @ 17:40

Je confirme que sur le site français le prix est de 6000 $ américains et non des roupies !  :sad:

#7 Comment By InterObjectif On 3 janvier 2012 @ 17:54

Je confirme également que les satsangs sont gratuit dans son ashram !!!
Mais s’ils sont gratuits, c’est probablement parce que certains « gogos » déboursent 6.000 $ pour pouvoir le rencontrer en privé… ;-)

#8 Comment By Mandalaman On 3 janvier 2012 @ 18:40

LA vérité… étonnant qu’a son supposé niveau spirituel il n’est pas encore intégré que LA vérité est celle de chacun, qu’il est pratiquement impossible de la révéler, surtout pour du futur, déjà sur du présent, c’est pas simple simple. :shock:

Pourquoi autant d’enseignements, d’enseignants ?
Parce que cette fameuse vérité est au delà de toute conception humaine…
 
Bonne année Patrick. ;-)

Il a vu 2012, le film… ;-)

Je viens de terminer le visionnage, mon ressenti à chaud est plutôt bon, mise à part le coté spectaculaire qui sied à tout bon maitre Indou … lévitation, quel besoin de léviter pour faire monter le taux de conscience.
Et si il monte, ce sera par la décision de chacun, par le libre arbitre de chacun, une main forcée est une main qui réagi mal. 

Date est prise donc pour le 12/12/12, :lol: c’est là que ce genre de prédiction-programme embourbe son créateur, car, le plus souvent, les choses sont là où elle en sont juste avant, et dans 12 mois donc l’humanité aura-t-elle changée radicalement de conscience ?

Je ne le crois pas que, vraisemblablement, la conscience collective stagne dans un matérialisme griffu et sclérosé à son comble ; voir l’actualité pour comprendre l’intensité des forces mises en jeux dans les différentes crises en cours.

Bien sûr, le mental, la religion du mental Occidental, va devoir faire son propre deuil, les signes de son agonie sont bien visibles sur les différentes interfaces où l’on n’étale plus les grandes théories intellectuelles qu’avec une certaine prudence tant l’information aidant ; chacun peut s’informer sur les systèmes de pensées à tout niveaux.

La capacité de penser, d’obtenir du matériel intellectuel, n’est pas une tare, utilisé avec sagesse bien sûr.
Comme il le précise : moins de pensées, pas absence de pensées, différence majeure pour les adeptes de la non-pensée, spirituelle ou non, car nous le savons pour la plupart, l’absence de pensée entraine aussi bien l’illumination que l’aliénation.

Le thème central de sa vision « vérité » est donc la pensée juste… aurait-il inventer l’eau chaude ?

Personnellement je l’aime beaucoup ce maitre, il est joyeux, c’est communicatif et un bonne indice d’un bon boulot intérieur. Son attaque des politiciens lui aurait-elle valu cette mise en cause dans cette vidéo ?

S’il s’agit bien de lui, son réel projet était donc de faire léviter une partie du corp seulement… :lol:

Merci pour cette vidéo qui nous plonge dans cette atmosphère si particulière des maitres gourou Indou, rien ne les égale par leur naturel.

Leur culture l’intègre parfaitement, voire même de façon très passionnelle, à en croire les informations sur les attaques des ashrams du maitre.

#9 Comment By InterObjectif On 3 janvier 2012 @ 21:28

Moins de pensées, plus d’action !!! (« unclutching »)
La paix, la conscience, le calme…

Bonne année à toi Mandalaman. ;-)

#10 Comment By Esprit On 3 janvier 2012 @ 22:17

Merci Patrick pour cette vidéo que j’ai visionné à deux reprises.
Une fois terminé, j’ai effectué des recherches sur Paramahamsa Nithyananda que je ne connais pas.
Et là surprise, il est impliqué dans un scandale qui le montre dans une vidéo en compagnie d’une charmante femme.

Rien d’extraordinaire jusque là si ce n’est son statut de Guru ou maître spirituel, qui en principe lui interdit de faire l’amour avec quiconque…
De ma part je n’en fou royalement de cette histoire, ce qui m’intéresse le plus c’est la véracité de ses paroles.
Attendons de voir d’ici un an s’il a raison ou pas (wait and see)  ;-)

#11 Comment By catherine lefebvre On 3 janvier 2012 @ 22:45

On finit toujours par tomber de haut en ayant écouté ces belles paroles, et en sachant qu’il reçoit un max d’argent. Existe-t-il, le, ou la vraie, guide spirituel et universel ?

#12 Comment By rif81 On 3 janvier 2012 @ 23:03

Oui, je ne sais pas si ça peut se justifier… c’est énorme. 

#13 Comment By Visiteur On 3 janvier 2012 @ 23:28

Merci pour la vidéo.
 
Il y a des choses intéressantes, il est effectivement bon communiquant, mais…
Je sais pas, le côté très publicitaire qui entoure tout son travail, le fait que malgré ses dires il a tendance à générer un peu de peur et de division avec ses paroles, et puis ce fameux « unclutching » (néologisme intraduit, ça fait très marketing, il manque juste le ™) qui semble être le sésame ultime mais dont le principe, à ma connaissance, n’est pas dévoilé dans ses vidéos sur Internet (peut-être à ses séances gratuites, peut-être à ses séances pour grandes fortunes)… Et puis cette façon très « scoop choc » d’annoncer « allez, on fait péter quelques milliers de lévitations à la fin de l’année, au diable l’avarice ! » (peut-être est-ce lié à notre époque), tout ça me fait me méfier un peu de la personne.
L’essentiel étant que chacun suive son chemin, de toute façon. ;)
 

#14 Comment By lucie On 4 janvier 2012 @ 08:29

Des choses intéressantes dans cette vidéo ; entierement d’accord avec ce que dit le visiteur du 3 janvier ;
et pour la video, pourquoi pas ? C’est un charmant garçon qui croque la vie « terrestre » et ses opportunités !!!!! 

#15 Comment By dharma On 4 janvier 2012 @ 08:50

Merci pour ce partage, il explique de manière assez pédagogique et claire comment aborder ce qui est déjà en train de se produire, un monde qui change évolue avance vers sa propre destinée…

Il explique ici comment régénérer votre équilibre, le flux énergétique qui change, votre rapport avec vos pensées, comment vous construisez votre cathédrale mentale, et vos visions de vous-même et de votre place dans ce monde. Nous allons vers la fin de la conscience basse, le saut vers une meilleure humanité ! 6grammes en moins serait-il le poids de nos souffrances ou celui de notre ignorance ?

Une remarque sur quelques commentaires me vient à l’esprit (une énergie donc !), vous vous insurgez sur le prix de ses stages, sur le scandale sur l’homme fait de chair et de matière… ok pour le point de vue, mais est-ce si important pour vous l’argent et le sexe, que vous ne retenez que ça de cette vidéo ??? Que vous ne partagiez que ça avec le reste du monde ???

Au demeurant, cette vidéo, qui est un enseignement (parmi d’autres et qui rejoint tous les autres), elle vous est offerte à titre gratuit via ce site et la magie du web, vous pouvez écouter l’entièreté de ce discours sans qu’il vous soit demandé d’intégrer son ashram ou de venir à lui pour être sauvé !

Bref, son discours est loin de l’obscurantisme, il ne vous donne que des pistes de travail personnel et des possibilités de prendre conscience de votre besoin, et votre devoir, (envers vous-même) d’être dans la lumière. Il passe un message et une manière de faire que l’on peut s’approprier si on veut ! Il nous parle de faits, nous explique comment les aborder ! Cela reste vous au commande de votre vie non pas vos peurs de…

Un dernier point, pour les cartésiens et sceptiques du changement de la planète voici quelques pistes à explorer dans le domaine de la science : impact des évènements climatiques sur la ionosphère (des chercheurs détectent pour la première fois des perturbations exceptionnelles de l’ionosphère provoquées par le passage du tsunami japonais du 11 mars 2011) -- voici la définition de ionosphère.

La physique quantique et quelques pistes à explorer pour tenter de comprendre, qu’aujourd’hui, vous êtes comme les juges devant Copernic et Galilée en leur temps !!!

L’humanité évolue, la planète, le cosmos tout est en mouvement… il s’agit de ne pas s’attarder sur des détails et polémique mais plutôt sur comment nous évoluons lié à tout ça… n’attendez pas la fin du monde pour être heureux, alors le commencement du nouveau monde se fera maintenant. Voilà le message !

Namasté.

#16 Comment By InterObjectif On 4 janvier 2012 @ 09:17

Comme je l’ai déjà expliqué (en anglais) plus haut, cette histoire date d’avril 2010… il a retrouvé la liberté 2 mois plus tard… et ce sont finalement les auteurs de cette vidéo (ainsi que ceux qui l’ont diffusés) qui ont été inculpés pour conspiration et fraude, puis arrêtés

#17 Comment By InterObjectif On 4 janvier 2012 @ 09:44

:idea: « unclutching » pourrait de traduire par « absence de contrôle »…

#18 Comment By marie On 4 janvier 2012 @ 11:13

J’ai écouté son discours et je pense que l’humanité aujourd’hui est prête à vivre d’autres rapports, d’autres relations d’où émerge une nouvelle psychologie prenant en compte chacun au sein de l’ensemble.

Ce qui nous amène aujourd’hui à nous questionner sur les grands problèmes que se pose l’humanité, apprendre à penser par soi-même.
 
Trouver des solutions alternatives aux problèmes de l’existence, en faisant émerger de nouvelles perspectives d’être, de penser, et de créer au delà de la personnalité vers des états de conscience globale.

Il nous appartient de changer de regard sur nous-mêmes et sur la Vie.

#19 Pingback By Lumière d’être On 4 janvier 2012 @ 12:10

[...] http://interobjectif.net/2012-la-verite-par-rapport-aux-propheties/ Publié dans citations et autres textes, Musiques et Vidéos et Films, Témoignages de Vie | Tags : 2012, bonheur, Confiance, Culture, éveil, Évolution des consciences, Indouisme, lumière, Message, Paramahansa Nithyananda, partage, prophéties, spiritualité [...]

#20 Comment By Clotilde On 4 janvier 2012 @ 18:00

Et bien moi j’ai participé à ce programme ! C’était une vraie révélation. Je peux dire qu’aujourd’hui, ma conscience est transformée, il y a une vraie liberté intérieure sans que je me l’explique.

D’ailleurs, je suis prête à partager mon expérience avec qui le veut off-line ! Nithyananda est un maître authentique, son énergie est extraordinaire. Je ne suis pas d’accord avec certains commentaires, ils vit lui même tout à fait simplement, l’argent finance les travaux humanitaire qu’il lance. En plus, tout ses enseignements sont sur la Chaîne de LifeBlissFoundation, plus de 2000 discours téléchargeables, dont toute la science de l’unclutching. Je peux attester de cela car j’ai vu l’ashram de mes yeux !

La puissance de la Compassion (discours de Nithyananda)


Nithyananda visitant Pondichery après le passage du cyclone Thane

#21 Comment By MNC On 4 janvier 2012 @ 18:43

Une Bio :

Sri Nithyananda Swami est né le 1 janvier 1978 à Tiruvannalamai au Tamil Nadou en Inde.
Petit déjà, Rajasekaran était attiré par l’adoration, le yoga et la méditation. Enfant, il passait des heures absorbé dans la prière devant ses déités préférées. En parallèle à ses études, Rajasekaran reçu un apprentissage approfondi du yoga de la part d’un yogi accompli de Tiruvannamalai, appelé Raghupati Yogi, et atteint un niveau élevé dans cette formation yogique. 
En même temps, il étudia des écritures védiques, les Puranas, et les Upanishads sous la guidance de différents maîtres spirituels. Il rencontra de nombreux saints et sages, et dans cette ville de Tiruvannamalai, et reçu des connaissances profondes à leur contact. Annamalai Swami compte parmi ces maîtres imminents (un disicple direct de Bhagavan Ramana Maharishi), ainsi que Yogi Ramsurat Kumar et Mataji Kuppammal.
A l’âge de 12 ans, il fit une expérience spirituelle profonde alors qu’il méditait aux pieds de la colline d’Arunachala à Tiruvannamalai. Cette expérience décupla son aspiration intense pour la quête spirituelle. Pendant et après son séjour à l’ashram de Ramakrishna, il voyagea en tant que mendiant à travers l’Inde, visitant les sanctuaires, étudiant aux pieds d’êtres évolués, et fréquentant des lieux de pèlerinage. Il pratiqua d’intenses méditations et d’autres austérités et réalisa l’état de la réalisation, l’état de félicité intérieure.

Question : Nithyananda, quelle est votre vision de la spiritualité ?

Etre spirituel, c’est « vivre l’illumination », jeevan mukti en sanskrit. Ce n’est rien d’autre que vivre la vie à son maximum, avec succès et abondance dans le monde extérieur, une joie et un contentement profond dans le monde intérieur. Une personne qui vit l’illumination rayonne tellement de qualités magnifiques : la bonne santé, une configuration mentale claire, des centres d’énergie purs, un être « unclutched », le sentiment que tout est propice sans raison particulière. Et c’est une possibilité disponible à chacun de nous à tout moment. Vous êtes créés pour l’illumination, de par votre nature même ! C’est pour cela qu’à moins que vous ne vous relaxiez dans jeevan mukti, vous continuerez à vous sentir frustrés. Toutes vos dépressions, votre stress, votre quête ne sont rien d’autre que l’appel de votre être qui cherche à retourner à sa source.

Question : Paramahamsa Nithyananda, appartenez-vous à une tradition spirituelle particulière ? Qui sont les maîtres qui vous ont influencé, les maîtres que vous chérissez ?

Un paramahamsa est un être libéré qui déclare sa liberté de vivre la vie qu’il a choisit de vivre. Un tel être se tient à l’écart des titres et des étiquettes sociales. Il vit une vie simple et pleine de compassion, rayonnant et partageant sa présence avec le monde et partageant ses expériences spirituelles avec les gens qui l’entourent. Les Paramahamsa Upanishad déclarent : « abhayam sarva bhootebhyo », « je donne refuge au monde tout entier » et partage ma réalisation avec l’humanité entière. Un paramahamsa se tient au-delà des conditionnements et des normes sociales. Traditionnellement, seul un paramahamsa peut reconnaître, choisir et initier une autre personne en tant que paramahamsa. Je suis né et ai grandi aux pieds de la colline sacré et mystique d’Arunachala en Inde du sud, à Tiruvannamalai où vécurent Ramana Maharishi et Yogi Ram Surat Kumar que j’ai côtoyé petit. Mon premier initiateur fut Mataji Vibhutananda Devi qui était une gupta paramahamsa, (qui vivait à l’écart de la société). Elle vivait dans une conscience très évoluée. Avec elle, deux autres maîtres m’ont appelé paramahamsa : Mahavatar Babaji et Hamsananda Puri. Ces trois maîtres m’ont initié et proclamé paramahamsa, et leurs déclarations ont porté leur fruit.

Question : Qu’est ce que la méditation pour vous ? Quelle technique enseignez-vous ?

Avant de comprendre ce qu’est la méditation, explorons tout d’abord la nature du mental. Savez-vous que le mental n’est pas une entité solide comme vous le pensez ? Ce qu’on appelle ‘mental’ n’est rien d’autre qu’un flot de pensées continu, chaque pensée remplaçant la précédente. Vous n’avez presque aucun contrôle sur la pensée qui va suivre celle que vous avez à l’instant, car ces pensées s’écoulent de manière illogique et chaotique. Cependant, nous accordons toute notre attention à ce mental si chaotique ! Nous suivons tous ses dictats. Par exemple, nous commençons à connecter quelques pensées qui nous passent par l’esprit, et leur donnons du sens. Si vous êtes dans la croyance que toute votre vie est une succession de souffrances, alors inconsciemment, vous sélectionnez et ‘choisissez’ de ne connecter que les incidents douloureux de votre vie, ce qui finit par justifier encore plus votre croyance que la vie est une souffrance. C’est ce que j’appelle ‘une chaîne de souffrance’, c’est à dire créer une connexion imaginaire entre des incidents douloureux qui ne sont pas liés les uns les autres, et vous donner l’impression que la vie est douloureuse.
Parfois (mais très rarement), vous croyez que la vie c’est du bonheur ! Vous connectez alors tous les événements joyeux entre eux, et concluez que votre vie est une grande joie. Mais que vous créez une chaîne de souffrance ou de joie, s’il vous plaît comprenez bien une chose, aucune des deux n’est réelle, car cette chaîne n’existe que dans votre imagination ! Lorsque nous apprenons à nous déconnecter ou à ‘unclutcher’ de nos pensées ; nous nous libérons des petits jeux du mental. Nous sommes alors prêts à vivre dans le moment présent, sans idées préconçues. Lorsque vous êtes observateur de votre mental, vous vivez la réalisation. Alors, vous attirez des personnes et des situations nouvelles dans votre vie. Pour résumer, la méditation c’est être, tout simplement. C’est faire l’expérience de l’instant présent sans résistance. C’est aussi une compréhension qui vous offre un sentiment de paix solide grâce à laquelle il devient possible de résoudre vos problèmes et trouver des solutions claires à appliquer. Elle prépare votre espace intérieur à analyser objectivement votre compréhension des choses, à considérer et peser vos décisions, à reconsidérer vos désirs, vos peurs, vos soucis, et à réévaluer tout ce que vous considérez essentiel dans votre vie.
J’enseigne des techniques comme « l’unclutching » et initie des processus spirituels qui établissent une personne dans l’expérience de l’espace silencieux.

#22 Comment By Cent-dix On 4 janvier 2012 @ 22:51

Merci MNC, Clotilde, InterObjectif et les autres, pour ces partages riches !
Portez-vous bien ! :)
 

#23 Comment By L’autre On 4 janvier 2012 @ 23:04

Voyons les choses du bon côté, gourou ou pas il est plutot beau gosse, alors pour 6.000$ je suis sûre que pas mal de femmes seraient ok pour des relations sexuelles et espèrent que c’est compris dans le pack. Rien de tel qu’une montée de la kundalini via le GIS sacré du maître lévitant afin d’être sûr d’ascensionner assez haut pour avoir les meilleures place pour le 12/12/12.

#24 Comment By GOUROUGOUROU On 5 janvier 2012 @ 05:07

oOOooOOooOOooOOoMmmMmmmMmmMmm (Aum)

#25 Comment By Rachel et Alain On 5 janvier 2012 @ 14:13

Bonjour,

Je comprends parfaitement toutes les critiques et questionnement par rapport à cette vidéo et à ce Maître hindou, cela démontre une vigilance et une recherche de discernement qui me semble très sain. Seulement pour les commentaires au sujet de Nithyananda, un minimum d’information ou d’éclairage semble nécessaire pour pouvoir mieux apprécier et ainsi porter un regard plus exhaustif.

D’abord ce n’est pas un « gourou » auto-proclamé mais un être qui n’a cessé dès son plus jeune âge d’apprendre les enseignements et aussi les pratiques spirituelles transmises par des grands Maîtres successifs et réputés en Inde en cumulant aussi un parcours scolaire et diplôme à la clé. Les preuves de son incroyable parcours existent à travers les traces laissées : documents, objets, travail réalisé et les nombreux témoins de son cheminement jusqu’à aujourd’hui. Il est authentique. Nithyananda partage ainsi ses connaissances et notamment celle très ancienne de la tradition védique -- dont on redécouvre les immenses vertus notamment dans le cadre médical -- les enseignements spirituels, les textes sacrés, le kria yoga, l’ensemble gratuitement en utilisant les techniques modernes de communication. Il contribue lui-même tous les jours ainsi que ces centres dans plusieurs pays à des œuvres humanitaires (nourriture, soins … gratuitement et il est actuellement dans le sud de l’Inde suite au cyclone dévastateur du 1er janvier). Pour financer cela : les dons souvent de personnes guéries incroyablement et reconnaissantes et les stages  payants – chers assurément -- mais pour assurer le budget de toutes ces missions et pour les stagiaires une expérience incroyable dans leur vie et sans regret pour leur contribution. Nithyananda est libre de tout cela, il ne possède aucune richesse ou patrimoine personnel, ce sont deux fondations l’une aux USA (Life Bliss Foundation) et l’autre en Inde (Dhyanapeetam) qui gèrent la mission.

Nithyananda, ce qui est assez rare pour un Maître spirituel, collabore aussi avec des scientifiques dans différents domaines afin de prouver une vérité qui lui tient à cœur : il n’y a pas d’opposition ou de contradiction entre la science et la spiritualité et il est urgent de prouver et de renforcer le lien entre les deux. Ainsi des expériences sont menées avec des scientifiques de plusieurs centres de recherche (USA, Canada et Inde) qui scanne son cerveau, visualise aussi les imageries cérébrales lors de soins (et aussi celui des patients soignés) ou lors de méditation intense mettant en évidence dans leurs rapports les horizons nouveaux et perspectives incroyables de recherche dans ces domaines.

Enfin dernier point (excusez-moi pour la longueur, j’essaie de faire au minimum – :lol: ), sa compassion immense, sa sincérité dont il témoigne (il est devenu le leader le plus réputé d’Inde et fédérateur avec de nombreux autres sages véritables en Inde) et l’essor incroyable de sa mission par les résultats sur le terrain dérangent énormément dans certains milieux de pouvoir car les gens commencent à rejeter la corruption en  réclamant ou recherchant une vie plus « spirituelle » ou tout simplement plus épanouie. Aussi, comme la plupart des sages, des saints qui ont été persécutés -- par le passé mais malheureusement encore de nos jours – Nithyananda a été victime de plusieurs violentes attaques planifiées, si bien orchestrées que de nombreux médias en ont été abusés en relayant l’affaire et semant un doute, voir un discrédit sur Lui. Heureusement, pied à pied et point par point toutes les accusations et allégations ont été totalement levées par la justice et la conspiration mis à jour par les enquêteurs (corruption de témoins, paiement d’hommes de mains, emprisonnement illégal et arbitraire avec abus de pouvoir, diffusion de photos truquées et d’un montage d’une vidéo truquée avec actrice achetée). A ce jour, les imposteurs -- certains hommes de pouvoir -- des policiers corrompus et des complices se trouvent au banc du tribunal et poursuivis par la justice indienne. Pour l’instant tous les médias ont rectifié sauf un (à priori, actif dans la machination). Nithyananda a donné simplement toute sa compassion et son pardon aux personnes sincères.

Il est vrai que l’on vit dans un monde difficile où tout est suspicieux, malgré tout.

#26 Comment By Estelle/sita On 6 janvier 2012 @ 05:28

Bonjour,

Je voudrai réintégrer une vérité, une vérité vécue et pas des propos rapportés ou des fausses rumeurs.
Notre culture ne nous a pas initié à tout cela mais sachez que :
Parahamsa Nithyananda est un avatar, une incarnation dans un corps humain, dont l’enseignement transmet des connaissances millénaires issues de la tradition védique (Science de l’éveil). Vivre et toucher cela est une expérience formidable, un cadeau de la vie.
 
J’observe que le montant vous choque, sachez que ce qui anime swami n’est pas l’argent et il n’y a aucune discrimination par rapport à cela. En effet vous pouvez vous même en avoir la preuve en vous connectant à son site. Vous y verrez qu’il donne régulièrement à toute personne désireuse de participer à son programme ses bénédictions pour lever les obstacles de quelque nature que ce soit : argent, temps, etc…  vous pouvez le faire soit en lui écrivant soit en lui parlant directement par téléphone.  Si parmi vous le désir profond de faire le travail de transformation existe, vous avez la possibilité de voir ce souhait se réaliser par ce biais. Des témoignages abondent quotidiennement…
 
De plus ayant été sur place de novembre à décembre 2011, j’ai vu de mes propres yeux tous les rapports effectués par des professionnels attestant que la vidéo montrée est un montage. Actuellement aussi la vérité à propos de ce scandale est rétablit. A titre informatif sachez aussi qu’à ce procès aucune victime ne s’est présentée ou n’a été représentée ! Donc un procès à eu lieu à partir d’une plainte, mais sans l’existence d’une victime. L’ordre revient également dans les médias…
 
Il n’est pas rare qu’un leader spirituel soit arrêté et emprisonné sous de faux faits parce qu’il dérange. Et de façon général un scandale malheureusement fait toujours bonne presse !
 
En ce qui concerne le tarif, bien des personnes gagnent plus que cela pour 21 jours et ne sont pas critiquées. En fait c’est simplement votre à priori, que le spirituel doit être gratuit, qui vous fait réagir. Cet argent il ne le garde pas pour lui. Il  sert à offrir des milliers de repas gratuitement, à construire des hôpitaux pour donner des soins médicaux, construire des écoles, aider des orphelins au Sri Lanka et cela n’est que le début d’une longue liste car swami n’est pas un leader spirituel qui reste assis sur sa chaise, il bouge et agit car c’est responsabilisé par rapport à son peuple.
 
Il s’implique personnellement et n’hésite à aucun  moment à mettre la main à la pâte. Il s’est déplacé et est actuellement sur les sites où ont eu lieu cette catastrophe naturelle pour organiser et participer à la distribution de nourriture, de soins, de soutien moral, psychologique et spirituel, auprès des victimes de cette catastrophe.
 
L’argent est également investit dans les infrastructures pour accueillir les personnes à l’ashram dans de bonnes conditions. Quand ces cessions ont démarrés, il n’a pas hésité à laver lui-même les toilettes, parce qu’il n’y avait  pas assez de personnes pour aider sur place dans l’organisation !
 
Sachez également que ce vous recevez d’un tel Etre lors de ce type de travail n’a pas de valeur, mais au delà de cela que les raisons de la mise en place du tarif nous sont clairement expliquées par lui lors de nos échanges là-bas sur place.
C’est un Etre bienveillant que je vous invite à rencontrer pour faire votre propre expérience et là vous faire votre propre opinion. Soyez bénis Nithyanandam.

#27 Comment By Premal On 6 janvier 2012 @ 11:30

Comme c’est bien dit Dharma,
Oui allons à l’essence de ce qui nous est transmis !
J’ai découvert Nithyananda ce matin et j’en suis ravie.
J’y retrouve le chemin sur lequel je suis engagée, un encouragement à continuer, une autre façon de dire ce que nous avons entendu, une nouvelle opportunité de comprendre. C’est proche du tao…

#28 Comment By Alain et Rachel On 6 janvier 2012 @ 17:44

Etre « unclutching », ça veut dire quoi ?

Paramahamsa Nithyananda par Nithyananda France, jeudi 4 novembre 2010, à 04:45.

Le mental n’est rien d’autre qu’une collection de pensées. Une pensée succède à une autre… Mais, par nature, nos pensées sont déconnectées. Elles sont comme des bulles dans un aquarium. Les bulles dans un aquarium ne sont pas connectées. Elles sont très distinctement séparées. Mais elles semblent connectées. De la même manière, nos pensées ne sont pas connectées, bien qu’elles paraissent l’être.
 
Vous pouvez faire ce petit exercice.
 
Ecrivez toutes vos pensées, comme elles vous viennent en tête. Asseyez-vous pendant dix minutes en silence, et commencez tout simplement à retranscrire vos pensées par écrit. N’essayez ni de les contrôler, ni de les arrêter. Restez silencieux et regardez les pensées se manifester en vous. Dès qu’une pensée survient, écrivez-la rapidement sur papier. Faites cela pendant 10 minutes. A la fin des dix minutes, lisez à haute voix ce que vous avez écrit. Vous verrez, on dirait le journal intime d’un fou ! C’est le chaos total. Il n’y a aucune connexion entre une pensée et la suivante. Toutes les pensées sont ‘un-clutched’ et déconnectées. Ce n’est que lorsque vous mettez vos pensées sur papier que vous arrivez à savoir que les pensées ne sont pas véritablement liées. Vous pourriez bien penser vous préparer une tasse de café, et l’instant suivant, vous pourriez bien penser à votre travail au bureau qui est en retard. Il n’y a pas de vraie connexion entre la tasse de café et le bureau. Tous deux sont des événements indépendants. Même s’il y a deux pensées consécutives à propos d’un même sujet ou événement, les deux pensées seront intrinsèquement déconnectées, et sans aucune continuité. Il existe toujours un espace entre deux pensées. Il y a toujours un court moment de silence entre ces pensées, les pensées sont ‘un-clutched’ de nature.
 
Le problème commence lorsque nous connectons ces pensées. Nous connectons ces pensées déconnectées, et nous en souffrons. Par exemple : vous pourriez bien avoir mangé une glace il y a dix ans, et vous pourriez bien avoir mangé une glace il y sept ans, vous pourriez avoir mangé une glace il y a deux ans, et vous pourriez bien avoir mangé une glace hier. Toutes ces expériences vous ont peut-être apportées beaucoup de plaisir. Vous pourriez bien avoir apprécié la glace à chaque fois que vous l’avez mangée. Le problème est que vous connectez ces expériences et créez une chaîne de pensées imaginaires qui vous fait croire que manger des glaces vous rend heureux. Alors, vous allez essayer de répéter cette expérience dans l’avenir. Vous connectez toujours des pensées similaires, et créez une chaîne de pensées. Aujourd’hui, vous pourriez bien ne pas apprécier autant la glace que vous avez tant aimée quelques jours auparavant ou une année auparavant. Mais vous allez vous persuader que vous l’aimez même si vous ne l’appréciez pas tant que ça ! Vous avez l’habitude de connecter les pensées, et donc vous commencez à croire inconsciemment que vous appréciez les glaces.
 
La même chose se produit dans le contexte des expériences douloureuses. La souffrance que vous avez expérimentée il y a dix ans, la souffrance que vous avez expérimentée il y a sept ans, la souffrance dont vous avez fait l’expérience il y a trois ans, et la souffrance que vous avez expérimentée hier sont des événements indépendants. Il n’y a pas de connections entre ces événements. Mais vous créez ces chaînes de pensées imaginaires, et commencez à penser que ‘votre vie est une vraie souffrance’. Si vous avez eu beaucoup d’expériences agréables dans votre vie, vous dites ‘ma vie est un vrai plaisir’. Mais en fait, rien de cela n’est vrai. Votre vie n’est ni un plaisir ni une souffrance, car le processus lui-même de connecter ces événements entre eux est une erreur. L’idée même que les pensées sont connectées est une conception erronée. Et nous ne connectons pas toutes les pensées. Nous ne connectons que les pensées dont nous nous rappelons, et créons une chaîne de pensées avec celles-ci. Tout comme vous sélectionnez quelques fleurs *et en faites un collier de fleur, à partir du million de pensées que vous avez continuellement, vous ne connectez que quelques pensées, celles dont vous vous rappelez et créez une chaîne de pensées. Lorsque nous créons cette chaîne de pensées, nous souffrons.
 
Si vous avez créé une chaîne de plaisirs, alors vous essayez d’étendre cette chaîne parce que vous voulez encore expérimenter le même plaisir. Si vous avez créé une chaîne de pensées douloureuses, alors vous essayez d’en sortir d’une manière ou d’une autre, parce que vous voulez éviter la souffrance. Vous ne pouvez ni étendre la chaîne ni la briser, car elle n’existe pas. Cette chaîne elle-même est un mythe. La création de cette chaîne de pensées est devenue une autre chaîne en vous.
 
Toutes vos expériences sont des expériences indépendantes. Dès que vous avez connecté ces expériences entre-elles, vous vous êtes créé votre propre enfer. Vous avez créé de la souffrance. Maintenant, vous allez comprendre pourquoi la souffrance est aussi imaginaire. Elle est basée sur quelque chose d’imaginaire. Elle est basée sur quelque chose d’irréel. Elle est juste une apparence. La chaîne de pensées est irréelle, elle n’existe pas. Ainsi, la souffrance créée par la chaîne des pensées est également irréelle. Une fois que vous réalisez cela, vous êtes libéré.
 
Parce que nos pensées sont si puissantes, elles ont la capacité de se lier à d’autres pensées et de créer une chaîne de pensées imaginaire. Ce processus de créer une chaîne de pensée imaginaire est une fonction de l’ego. L’ego et les pensées ne sont pas deux choses différentes. Ceci dit, créer des associations de pensées est une activité des pensées elles-mêmes. Alors, en réalité, l’ego n’existe pas en soi parce que la chaîne de pensée n’est pas réelle. Cette chaîne de pensées est imaginaire. L’ego est juste un nom que nous donnons à ce processus d’association d’idées. Une impression de continuité est créée grâce à cette association et cette impression nous donne l’illusion de l’existence de l’ego.
 
Jusqu’à maintenant, toutes nos pensées sont connectées. Nous pensons donc que nous avons un ego. Mais toutes nos pensées sont de par leur nature indépendantes, alors l’idée de l’ego n’est qu’une création imaginaire puisqu’il n’y a rien qui connecte ces pensées. Ainsi, nous sommes ‘un-clutched’ de par notre nature même. L’état d’illumination est déjà en nous, il ne nous reste plus qu’à l’exprimer.
 
Un disciple va voir un maître Zen et lui demande « Comment puis-je devenir Bouddha ? »  Le maître lui donne une grande gifle et dit, « Tu es déjà Bouddha ». Si Bouddha apparaissait et vous demandait comment il pourrait devenir Bouddha, quelle serait votre réaction ?
Ainsi, nous sommes ‘un-clutched’ de par notre nature même.
Il vous faut juste bien le comprendre.
 
Une personne expérimente le plaisir ou la souffrance en fonction de sa destinée. Elle n’a pas le choix. Vous ne pouvez choisir ni le plaisir ni la souffrance. Mais vous avez le libre arbitre de ne pas connecter ces expériences et de ne pas créer d’associations d’idées. Vous êtes attaché à une personne où a quelque chose parce que vous créez une chaîne de pensée d’attachement. La relation que vous expérimentiez il y a trois ans, la relation que vous expérimentiez il y a un an, et la relation que vous expérimentez maintenant sont trois choses indépendantes. A partir du moment où vous essayez de connecter ces trois événements, vous essayez de prolonger ou de briser une chaîne d’idée en rapport à cette relation. Si la relation est une relation qui vous apporte du plaisir, vous vous attendez à ce que la relation vous apporte également du plaisir dans le futur. Si la relation vous fait souffrir, vous essayez de la briser, ou de créer l’idée que cette relation n’est pas bonne pour vous. Mais vous ne réalisez pas que vous vivez une nouvelle relation à chaque instant, parce qu’à chaque instant, deux nouvelles personnes s’associent l’une à l’autre, puisque de par notre nature même, nous sommes ‘un-clutched’, donc nouveau à chaque instant.
 
Le vrai problème n’est pas le plaisir ou la souffrance en soi. Le vrai problème découle de notre compréhension erronée de ces concepts, et de l’association de pensées qui en résulte. Si un sage ressent du plaisir, il l’appréciera pleinement, puis abandonnera l’expérience. S’il ressent de la souffrance, il souffrira puis passera à autre chose. Il ne les associera pas de manière horizontale dans le temps. Dès que nous prolongeons une expérience sur le plan temporel horizontalement, nous souffrons.
 
Nous pouvons expérimenter vivre dans ce monde et être tout de même centré dans la paix et l’harmonie. Il n’est pas du tout nécessaire de renoncer à quoi que ce soit d’extérieur. Seule la notion erronée de qui nous sommes doit être abandonnée. Dès que nous cesserons de créer des chaînes de pensées, nous réaliserons que l’identité à laquelle nous essayions de nous rattacher était en fait la cause de notre souffrance. Nous pouvons entrer dans un pur espace de félicité dès que nous abandonnons cette fausse identité. Dès lors, les incidents extérieurs ne vont plus nous affecter parce que nous aurons abandonné l’habitude de connecter ces incidents. Alors, tout incident sera un nouvel incident pour nous. Nous commencerons à voir la vie sous un angle bien plus merveilleux. Tout semblera plus gracieux. Nous cesserons de considérer que tout va de soi.
 
 
Dès que vous commencez à accepter la vie comme elle vient, la félicité éclot naturellement en vous. Les circonstances extérieures ne peuvent vous affliger que si vous le permettez. Personne ne peut vous déranger sans votre permission silencieuse. Les gens se plaignent et pensent que s’ils vivent dans le moment présent, il se pourrait qu’ils soient exploités par les gens de leur entourage. Que ce soit bien clair, personne ne peut vous exploiter ou vous déranger sans votre permission silencieuse. La félicité apparaît d’elle-même une fois que vous comprenez que vous êtes ‘un-clutched’.
 
Sankara dit dans Nirvanashatkam ‘Sada me Samatvam Na Muktir Na Bandhah, Chidananda Roopa Shivoham Shivoham’. Je ne suis ni sous un joug, ni libre, je suis toujours dans l’état d’équilibre. Je suis de nature de bon augure, l’énergie de Shiva. L’esclavage et la libération sont deux concepts créés par le mental. La libération existe aussi longtemps qu’il y existe un esclavage. Mais s’il n’y a plus d’esclavage, la libération perd sa signification. C’est ce que Sankara veut dire.
 
Quand vous essayez d’aller à l’intérieur ou à l’extérieur de vous même, tant que vous essayez d’aller quelque part, vous manquez la vérité ! Le processus même de voyager en direction de quelque chose ou penser aller quelque part vous éloigne de la vérité. La vérité est ici maintenant. Il n’est pas nécessaire d’aller quelque part. Il est inutile de voyager. Une fois de plus, éprouver le besoin de voyager pour se rendre dans un lieu quelconque prouve que vous avez créé une chaîne de pensées. Nous constatons des progrès. Mais il ne peut y avoir de progrès, parce qu’il n’y a personne qui progresse ! L’individu meurt à chaque instant. Alors qui progresse ? Lorsque vous serez ‘un-clutched’, vous exploserez automatiquement sur 360°. Alors, la question d’être matérialiste ou spirituel ne se posera plus. Ainsi, Sankara dit qu’il n’est ni sous un joug, ni libéré. Il a dépassé les deux états. Ce ne sont que des concepts.
 
Notre Moi ne peut pas être amélioré. Certaines personnes travaillent au développement personnel. Mais quelle personnalité allez-vous développer ? Et tout d’abord, existe-t-il vraiment un Moi ? Vous n’êtes qu’une succession de pensées déconnectées. Si vous essayez de développer votre Moi, tout ce que vous allez créer n’est qu’une nouvelle chaîne d’idées que vous êtes développé ! Cela va peut-être vous donner un semblant d’assise dans la vie, mais ça ne sera qu’une impression. En vérité, le Moi ne peut être développé, le Moi imaginaire ne peut-être que supprimé. Tant que vous essayez de développer votre Moi, vous créez une chaîne de pensées !
 
Tant que le mental est présent, l’identification avec ce qui n’est pas réel continue. Sankara dit ‘Brahma Satya Jagat Mithya, Jivo Brahmaiva na Aparah’, qui signifie que Brahman est réel, que le monde est irréel et que l’âme individuelle n’est pas différente de Brahman. Ce qu’il veut dire ici, c’est seulement quand le mental cesse d’exister que Brahman se dévoile. La réalité brille alors dans toute sa gloire. Tant qu’il y a un mental, il y a des pensées. Les pensées oscillent entre le passé et le futur. Penser au présent n’est pas possible. Dans l’instant présent, seul la conscience existe. Alors, tant que nous penserons, nous créerons des associations de pensées. Nous allons connecter ces pensées entre elles, et créer des chaînes de pensées de plaisir ou de souffrance. Dès qu’une chaîne de pensées est créée, nous nous identifions avec ce qui n’est pas réel, parce que nous connectons des pensées déconnectées. Ce processus de connecter les pensées est lui-même à la source des misères dans ce samsara Sagara (le monde). C’est parce que nous connectons les pensées que l’identité imaginaire, (que Sankara appelle Jiva), perdure. Lorsque Jiva apparaît, le monde de mithya (le monde impermanent), apparaît également. Lorsque nous ‘unclutchons’, notre fausse identité disparaît automatiquement, et la conscience de Brahman est révélée.
 
Nous avons deux types d’identités. L’une est l’identité que nous montrons au monde extérieur, et l’autre est celle que nous montrons au monde intérieur. L’identité que nous montrons au monde extérieur est appelée ahankar. L’identité que nous montrons au monde intérieur est appelée mamakar. Ces deux identités sont constamment en conflit l’une avec l’autre. Par exemple, nous pourrions projeter que nous sommes comme ceci ou comme cela au monde extérieur, mais au fond de nous, nous savons qu’il nous manque certaines des qualités que nous projetons. Il y a toujours un écart entre ces deux identités. En fait, l’identité que nous projetons au monde extérieur est toujours supérieure à celle que nous sommes. Une personne essaie toujours de se montrer supérieure devant les autres.
En revanche, la valeur de l’identité que nous pensons avoir est toujours inférieure à ce que nous valons réellement. Vous avez dû remarquer que nous ne sommes généralement jamais satisfait de nous-même. Nous essayons constamment de nous améliorer d’une manière ou d’une autre. Soit nous sommes insatisfaits spirituellement, soit nous sommes insatisfaits matériellement. L’identité intérieure que nous véhiculons manque toujours de quelque chose, et l’identité extérieure que nous montrons dépasse la normale. C’est pour cela que ces deux identités sont toujours en conflit.
 
C’est la raison pour laquelle nous devons être très vigilent lorsque nous parlons, parce que nous disons rarement ce que nous pensons. Si nous commencions à dire ce que nous pensons à haute voix, les gens autour de nous nous fuiraient en courant ! Ramakrishna disait qu’unir vos pensées et vos mots est la vraie spiritualité. Cette qualité se produit une fois que nous dépassons ces deux identités.
 
Ces deux identités sont des identités fausses. Ces identités sont le résultat de la chaîne de pensées que nous créons. En réalité, elles n’existent pas. Aussi longtemps que nous nous associons avec ces identités, nous sommes emprisonnés dans Samsara. Une fois que nous transcendons ces deux identités, nous sommes illuminés. Nous sommes tout le temps en train de créer, de maintenir, et de détruire des pensées. Le processus de création (Brahma), de maintien (Vishnu), et de destruction (Mahesh), se déroule constamment. Lorsque nous arrêtons de créer, de maintenir, et de détruire, nous dépassons ces trois états et atteignons ainsi l’état du Parabrahman.
 
Réalisez simplement que vos pensées sont déconnectées, irrationnelles et ‘unclutched’. Il n’existe aucune connexion horizontale entre vos pensées. Même si vous avez des pensées, n’essayez ni de les refouler, ni de réagir. Regardez-les simplement avec la connaissance qu’elles sont ‘un-clutched’. Alors, un état de  conscience où vous êtes  témoin commencera à se produire  en vous. Vous irez au-delà de ces deux identités. Vous réaliserez que vous n’êtes ni cette chaîne de plaisir, ni cette chaîne de souffrance, mais que vous êtes le fond sur lequel ces deux chaînes sont créées.
 
Que vous le réalisiez ou pas, que vous l’acceptiez ou pas, vous êtes déjà illuminés. Vous êtes ‘un-clutched’ de par votre nature même. Alors, gardez cela en mémoire, asseyez-vous, restez en silence pendant quelques minutes, et faites l’expérience de l’état ‘un-clutched’, l’état d’Etre et de félicité pure. C’est la technique ultime pour atteindre l’état de réalisation du soi.

#29 Comment By Alain et Rachel On 6 janvier 2012 @ 17:48

Intensité et expérience spirituelle (extrait de « Vivre l’illumination »)

Paramahamsa Nithyananda par Nithyananda France, samedi 18 juin 2011, 22:23.

L’intensité nécessaire à ma première expérience spirituelle
J’ai déjà fait allusion à ma première expérience spirituelle où je me sentis fusionner avec l’existence. Il y existe tant de gens qui pratiquent des techniques de méditation différentes. Quelle est la différence, quelle est la raison pour laquelle l’expérience s’est produite chez un petit garçon ?
Je peux dire que l’une des raisons importantes est que tout mon espace intérieur était mûr, prêt pour que cette petite technique l’éveille et l’épanouisse. Je vivais dans le champ de fréquence élevé des maîtres, sans même en avoir conscience.
Voyez, quiconque vous inspire ou vous impressionne devient le héros de votre espace intérieur, spécialement quand vous êtes jeune. Ces grands maîtres m’ont tant impressionné que je me demandais dans chaque situation, « Comment ces grands maîtres réagiraient-ils ? » Par exemple, si j’avais peur, je me rappelais, « Comment Annamalai Swamigal réagirait-il face à cette peur ? Il ne s’en ferait pas pour autant. Il est illuminé. Alors, je vais faire pareil.»
Mon espace intérieur était si inspiré et impressionné par les grands maîtres que je pensais toujours, avant chaque étape de ma vie: « Comment se comporterait-il ? Je devrais être pareil. » L’espace intérieur était si pur à ce si jeune âge et je n’avais pas d’autres héros que les maîtres. À chaque étape, je pensais, « Comment se comporterait-il dans cette situation ? Je devrais être comme cela. Que ferait-il ? Je vais faire pareil. »

Marcher dans des cimetières
J’avais l’habitude de faire une circombulation autour de la colline d’Arunachala. Le tour de la colline fait plus de 12 kilomètres. J’y allais souvent tard dans la nuit. Lorsque j’avais une peur, je me disais, « Comment Annamalai Swamigal se comporterait-il ? Il ne s’en ferait pas. Je vais faire pareil. »
Laissez-moi vous raconter un incident.
Une nuit, il pleuvait à tout rompre et je faisais le tour de la colline. J’avais peur de cette pluie, du tonnerre et des éclairs. J’ai de suite pensé, « Qu’est-ce que ferait Annamalai Swamigal? Il ne s’en ferait pas. Il continuerait juste à marcher. Je vais faire ça. »
Je traversais le crématorium traditionnel. En Inde, l’incinération et les enterrements s’effectuent au même endroit. Je marchais là car lorsque vous faites le tour de la colline le chemin traverse le crematorium.
Soudain, je vis un chien mordre et rogner quelque chose. Lorsque j’approchai, le chien commença à aboyer dans ma direction. Tout d’abord, lorsque la peur s’éleva en moi, j’ai pensé, « Comment Annamalai Swamigal se comporterait-il ? Il ne s’en ferait pas. Continuons à marcher. » Je commençais à avancer. De toute façon, du moment où j’avançai, le chien prit peur et s’enfuit.
En m’approchant, je vis qu’il s’agissait d’un cadavre qui n’était pas complètement enterré. Il avait fait surface avec la pluie et était étendu sur la route. Imaginez un peu un garçon de douze ou treize ans, seul dans la nuit, voyant un corps mort sans tête, puisque la tête était dans la gueule du chien.
La peur s’éleva mais ne toucha pas complètement mon être. Le choc, le coup de panique ne se produisit pas complètement. Dès que la première pensée commença à s’élever, je me dis, « Comment Annamalai Swamigal réagirait-il ? Il contournerait juste la chose et continuerait à marcher. Alors continuons à marcher »
Je continuai ma route. C’est tout. Je fis un détour et m’éloignai. Je ne me suis même pas retourné pour voir. La crise de panique qui était comme une bulle sur le point de se former n’a même pas pris forme, elle n’affecta même pas mon corps. Le stress ou le frisson provoqué par la peur n’était même pas là dans le corps. Ils se sont simplement évaporés.

Un espace intérieur intense etinnocent
Tout l’espace intérieur conscient était intensément prêt. C’est pour cette raison que juste un coup, juste une petite aspiration était capable de me donner l’expérience. C’est ce que j’appelle « vivre l’illumination ».
Lorsque vous vivez le langage du corps du maître, vous vivez l’illumination.
A chaque fois qu’une pensée entrait dans mon espace intérieur, qu’elle soit liée aux vêtements, à la nourriture ou à quoi que ce soit d’autre, la première chose que je faisais, c’était de penser « Comment Annamalai Swamigal se comporterait-il ? Naturellement il n’aurait aucun désir. Alors, oublions tout ça ! »
Si je me sentais un peu paresseux pour méditer ou pour marcher, je pensais, « Qu’est-ce que penserait Annamalai Swamigal ? Comment ferait-il face à la situation ? Naturellement, il ne s’occuperait pas de la paresse. Il se lèverait et méditerait, c’est tout ! Alors, faisons cela ! » Alors constamment du matin au soir, ces maîtres devinrent une référence. Ils devinrent mon centre de vie.
Je demandai une fois à Annamalai Swamigal, « J’ai vu Devi*7 dans mon rêve. La voyez-vous aussi en rêve ? » Annamalai Swamigal répondit, « Non. Je ne rêve pas. » J’ai eu un choc, « Vous n’avez pas de rêves ! Alors, comment cela se fait-il que j’en aie ! »
Cette nuit-là, je me suis dit, « Maintenant, fini les rêves. Annamalai Swamigal a dit « pas de rêves » alors je ne peux pas en avoir. » Vous serez sûrement surpris mais cette nuit-là lorsque les rêves commencèrent, j’ai clairement dit « Non ! Annamalai Swamigal n’a pas de rêves. Comment puis-je en avoir ? »
Le rêve a disparu. Le rêve a simplement disparu. L’espace intérieur était si complet, si innocent, si direct, cela se produisit simplement.
Même si j’avais froid ou quoique ce soit d’autre, je me rappelais, « Comment Annamalai Swamigal se comporterait-il ? Il ne s’en ferait pas. C’est tout. » Il n’y avait pas d’autres questions ni de doutes en moi.

Le message pour vivre l’illumination -- « Comment le maître se comporterait-il ? »
Vous pouvez aussi utiliser cette technique simple et puissante. Elle est si simple que votre esprit ne pourra pas trouver d’excuse pour la fuir.
Dans n’importe quelle situation, demandez-vous : « Comment le maître ferait-il face à cette situation ? » Vous verrez qu’une nouvelle porte vient de s’ouvrir. C’est ce que j’appelle « Vivre L’illumination ». Vous n’avez besoin de rien d’autre. Cette seule chose est suffisante.
Même si vous êtes assis, si les pensées s’élèvent, demandez-vous « Si le maître est assis, que se passerait-il ? Naturellement, il serait dans le silence. Alors pourquoi penser? Silence. » C’est tout. Rien de plus.
Si votre mental dit, « Non, non, je sais que c’est vrai. » Pensez alors, « Si l’esprit du maître dit cela, comment se comporterait-il ? Il annihilerait le mental à ce moment précis ! C’est tout ! Que ce soit bien clair.
Prenez ce message et laissez-le prendre vie en vous, le message de « vivre l’illumination ». Comprenez, j’ai commencé à pratiquer cette technique depuis l’âge de dix ans, au moment où j’étais impressionné et inspiré par Annamalai Swamigal. Je ne savais même pas que c’était une technique de méditation à l’époque.
J’ai simplement commencé comme ça, « Comment Annamalai Swamigal se comporterait-il dans cette situation ? » Quand j’étais petit, bien des fois j’ai vu mes frères ou ma famille commencer à se disputer pour quelque chose et je me disais, « Comment Annamalai Swamigal se comporterait-il ? Il ne s’en ferait pas pour autant. Oublions ça. Laissons-les avoir cette chose. » C’est tout.
 
La vraie relation avec le maître
En fait, c’est ce que j’appelle la relation avec le maître. La relation avec le maître ne consiste pas seulement à faire des rituels ou mettre des fleurs ou lui faire des rituels de temps à autres. Non !
La relation se produit lorsque vous êtes absolument impressionné par le maître. Quoi qu’il survienne, que ce soit la peur ou l’insécurité ou l’avidité ou la colère, regardez de plus près, « Comment le maître se comporterait-il ? » Elle disparaîtra simplement. Simplement elle disparaîtra.
Je dis bien des fois aux gens que se sentir très fortement connecté au maître suffit. Vous n’avez besoin de rien d’autre. Il ne s’agit pas d’une relation ordinaire. Dans une relation ordinaire vous n’essayez ni de comprendre, ni d’imbiber le maître. Il n’y a que quelques sentiments. Je ne peux même pas appeler cela une relation. Ce n’est qu’une interaction ordinaire.
Se sentir connecté au maître signifie le vivre. Lorsque vous vivez le maître, alors vous vous sentez intensément connecté à lui. Alors, seulement, vous rentrez en expansion. Alors quelque chose se passe en vous. Ça ne se passe pas en nous à cause des nombreuses autres relations. Tant de personnes occupent notre espace intérieur et tant d’autres vous ont inspiré ou impressionné ou vous ont donné l’idée qu’elles sont des héros. Laissez simplement le maître vous remplir, et regardez vos problèmes se dissoudre simplement.
 
Intensité- La technique ultime
Soyez intense dans tout ce que vous faites. Que vous mangiez, dansiez, priez ou travailliez, soyez entièrement investi dans cela, dans le moment.
L’illumination est pure intensité. A l’heure actuelle, une partie de vous est intense, alors que l’autre est paresseuse. Etre à 100% intense, c’est ça l’illumination.
Pour vivre l’illumination, il vous faut l’intensité. Elle est l’outil qui vous permettra de rompre votre mental.
Vous voyez, c’est comme sortir d’un rêve. Il vous faut d’abord l’intention de le faire, il vous faut avoir l’envie de vous réveiller. Il vous faut chérir intensément l’envie de vous éveiller.
Comprenez bien, l’intensité que vous manifestez pour accumuler des richesses, des relations etc., si vous tournez cette intensité en direction de l’illumination, alors vous vous éveillerez.
Prenez une décision, « Je vais sortir du rêve de cette vie que je crois être la vie. » Créez une prière, une volonté intense pour cela. Lorsque vous créez une pensée, et la dirigez vers vous-même ; on appelle cela une volonté. Lorsque vous créez une volonté forte et la dirigez vers le divin, c’est appelé une prière.
L’intensité est une intention de vous éveiller, une intention forte d’être entier, de « vivre l’illumination », pour la félicité éternelle. Le seul espace qui se tienne entre vous et l’illumination, c’est l’intensité.

Comment acquérir l’intensité
Rappelez-vous combien vous courez avidement après les choses qui vous procurent de la joie. Supposez que je vous annonce maintenant que celui qui va prier le plus intensément va gagner un prix de 10 millions de dollars, vous allez manifester l’intensité la plus terrible de votre vie, n’est-ce pas ? Quand vous pensez que quelque chose va vous combler, vous êtes intense. Vous savez que l’argent va apporter quelque chose à votre vie. De la même façon, l’illumination va ajouter quelque chose à votre vie.
Pour créer une aspiration intense pour l’illumination, vous pouvez commencer à créer une intensité pour les choses envers lesquelles vous avez ressenti un désir intense. Par exemple, si vous désirez la santé ou la richesse, soyez intense comme cela. Cette aspiration va s’intégrer et se diriger vers l’inconnu, l’illumination. Pas seulement ça, vos désirs insatisfaits vont être tout simplement consumés par votre intensité.
Quel que soit l’objet de votre recherche de la plénitude, aspirez à cela. L’aspiration intense suffit, elle va vous évaporer. Et la plénitude que vous allez expérimenter sera bien haut delà de celle que vous ayez jamais ressentie.
 
Technique de méditation pour être intense
C’est une technique très puissante tirée des Shiva Sutras.
L’aphorisme ou le sutra dit,
Mourrez dans le vide infini où vous n’existez plus
Avancez par-delà les sens, dans la Conscience de Shiva

Cette technique s’appelle le Mudra Shanmukhi * Comme il est difficile de maintenir cette posture longtemps, vous pouvez vous asseoir à terre et poser vos mains sur une chaise pour être confortable. Vous pouvez placer une chaise devant vous et la tourner face à vous. Placez les coudes levés sur l’avant de la chaise, vous éviterez ainsi les douleurs aux épaules.
Cette technique ferme les portes de vos sens. Elle ne devrait être pratiquée que par les personnes qui ont une bonne expérience de la méditation. Comme dans toute méditation, asseyez-vous confortablement en tailleur ou sur une chaise à dossier, le cou et la tête bien droite.

Lorsque vous êtes en Mudra Shanmukhi, le flot d’énergie du monde extérieur qui passe par les sept ouvertures du visage (les oreilles, les yeux, les deux narines et la bouche) est bloqué et tourné vers l’intérieur. Vos mains sont très puissantes. Les centres d’énergie dans les mains sont si puissants qu’ils peuvent arrêter le flot et le transformer en un rayon d’énergie concentré et le diriger vers le chakra ajna10 , le troisième œil.
Normalement, notre respiration va et vient de façon chaotique. En fermant partiellement les narines à l’aide de vos doigts, vous pouvez réduire le flot d’air et l’harmoniser.
Premièrement le Shanmukhi Mudra arrête le flot d’énergie de l’extérieur.
Deuxièmement, nous tournons les sens vers l’intérieur.
Troisièmement, nous les concentrons vers le troisième œil.

Instructions :
Si vous portez des lunettes, enlevez-les. Placez vos doigts comme il suit :
Mettez les pouces dans les oreilles jusqu’à ce que vous entendiez un bourdonnement.
Index posés légèrement sur les yeux.
Majeurs à la base du nez.
Les annulaires posés légèrement sur les narines.
Les auriculaires sur les lèvres.
Pour les prochaines 21 minutes, suivez les étapes ci-dessous :
Bouchez partiellement le nez. Juste pour réduire le flot du prana. Quand votre mental est stable, le flot de prana diminuera. Effectuez le Mudra Shanmukhi puis inspirez, expirez aussi lentement et aussi profondément que possible. Gardez votre bouche fermée. Visualisez vos yeux devenir tels des pierres et rendez les immobiles.
Intensifiez votre conscience. Ne créez pas de stress -- essayez de le pénétrer avec une conscience profonde. Ne créez pas de pression, créez seulement plus de conscience. Visualisez avec intensité, que vous pénétrez votre troisième œil intensément. Visualisez que vous pénétrez votre troisième œil.
Détendez-vous ! Ouvrez lentement les yeux.

#30 Comment By Alain et Rachel On 6 janvier 2012 @ 18:07

Voilà à quoi serve en partie l’argent des programmes. ;-)

Aide Cyclone Thane, Inde du Sud

#31 Comment By Estelle/sita On 7 janvier 2012 @ 05:01

Parahamsa Nithyananda est une incarnation dans un corps humain, cela veut dire qu’il est libre de tous les fonctionnements humains et se trouve de façon constante dans une conscience supérieure et ses actions sont menées depuis cette conscience. 
L’argent n’est pas ce qui le motive. Par contre travailler à l’élévation de la conscience humaine, Oui, par compassion, Oui.
Si vous vous intéressez sincèrement à son sujet et sur ses actions vous avez l’opportunité de le faire en vous connectant à son site. Ne pas comprendre certaines choses de part la limitation du mental humain est une chose, mais dire que cela n’existe pas en est une autre… Choisir d’en faire l’expérience c’est entrée dans une action concrète et de là vous pouvez vous exprimer car vous savez vous l’avez vécu…
C’est un homme Saint, un Etre qui témoigne de façon constante ce qu’il enseigne. Il est constamment actif s’étant responsabilisé par rapport à son peuple mais aussi par rapport à l’humanité…
Soyez béni Nithyanadam.

#32 Comment By mb On 8 janvier 2012 @ 14:09

Imbuvable…
Je crois en Saint-Emilion… in vino veritas.

#33 Pingback By Des pensées plus légères dans l’action | Amélion, Artiste Coach On 9 janvier 2012 @ 17:42

[...] http://interobjectif.net/2012-la-verite-par-rapport-aux-propheties/ Cet article a été posté dans Partage. Retenir le permalien. ← Les plantes et nous [...]

#34 Comment By callirrhoe On 10 janvier 2012 @ 16:04

Point de vue d’un orientaliste. Il faudrait définir le contenu du terme « pensées ».

On peut rejoindre cette proposition sur le point du changement de conscience qui est la définition de l’évolution.

Il y a plusieurs chemins pour arriver au même endroit de fraternité.

#35 Comment By Eyeofangel On 11 janvier 2012 @ 00:23

Je tiens dans un premier temps à remercier « Nous les dieux » pour ce site très sympathique, très enrichissant et très documenté dans le sérieux. Je tiens également à vous souhaiter tous mes voeux de richesses de coeur, de bontés et de spiritualités réelles en mon DIEU. Beaucoup s’égarent dans des prophéties qui viennent de leur propre coeur et nous le voyons bien… en 2000 ans plus de 600 prophéties ont étaient annoncées par des pseudos-prophètes et aucunes ne s’est réalisée… pourquoi me direz-vous ? Et bien quand DIEU envoit un prophète, un ange, un Saint ou une Sainte… Cet être spirituel n’annonce pas pour de l’argent, n’est pas là pour se faire glorifier et ne se lie point à une femme ou à un homme… Cet être doit venir au nom d’un DIEU… les gouroux se prennent pour des DIEUX, mais en fait, ils ne sont que des anges déchus qui savent utiliser la sagesse et la spiritualité pour leur propre compte et le compte de certains financiers qui font du profit sur des êtres humains un peu perdus et faibles dans leurs jugements. Quand à l’éveil de l’humanité pour la fin de l’année 2012, ce n’ai que du bluff et beaucoup vont y tomber la tête la première… moi j’y vois plutôt que la « nouvelle grande Babylone » réclame le trépas et elle y court surement et à petit pas… Merci beaucoup pour vos enrichissements mais mon DIEU vous avertit qu’il n’y a pas d’autre DIEU que lui… car jusqu’à preuve du contraire c’est DIEU qui a créé l’univers et tous les vivants et vivantes… et après tout chacun a le droit de ce créer son DIEU, mais au jour du jugement, quand DIEU et les Anges lui demanderons qui t’envoie ? Si le DIEU qui l’énonce n’existe pas, qu’en sera-t-il pour lui ou pour elle pour sa résurrection ? Ceci dit, je ne recherche pas à convaincre qui que ce soit, mais c’est Jésus qui m’envoie et en mon salut, il vous aime… AMEN.

#36 Pingback By 2012 : L’ENFER OU LE PARADIS ? LE PARADIS ! – MaChronique.com On 11 janvier 2012 @ 14:12

[...] la pyramide maya (l’évolution de l’homme), puis de visionner la vidéo suivante :  http://interobjectif.net/2012-la-verite-par-rapport-aux-propheties/ et de vous faire votre propre avis sur 2012. Ce n’est pas la fin du monde, loin de là. C’est [...]

#37 Comment By nanou On 11 janvier 2012 @ 23:57

Jésus n’a jamais demandé d’argent, bien au contraire, il a parcouru le monde pour donner sa bénédiction ; toute aide doit être gratuite ou simplement demander des dons, une aide, etc… ceci dit je trouve son discours intéressant et à méditer. N’oubliez pas, mes frères et sœurs, qu’il n’y a qu’un DIEU et qu’il nous a tout donné pour que nous soyons heureux ; il nous a donné par amour uniquement, et notre devoir est de le lui rendre en donnant, en partageant, en s’aimant. PAIX A VOUS.

#38 Comment By Milouone On 13 janvier 2012 @ 05:53

Le fait de dépenser cet argent ne me gêne pas… mais il limite l’accès à son cours !
Ne donne-t-il pas de cours gratuits pour les pauvres… spécialement dans son pays ou ils sont légions. :-(
J’ai pratiqué des séances de 10 jours de méditations Vipassana gratuites (logement, ainsi que nourriture), si on est satisfait du résultat on peut faire un don à la fin du cours.
Cela me semble un système juste. :smile:
Une multitude de maîtres existent… de méthode pour atteindre « Dieu », à chacun de trouver le sien.

#39 Comment By Nael On 13 janvier 2012 @ 12:33

Comment pouvez-vous donner quoi que ce soit si vous êtes à la rue ?
Pour donner il faut avoir de quoi le faire !
Toute cette culture judéo-chrétine malheureusement déformée au cours des années nous a fait croire que sainteté était synonyme de pauvreté !
Quand Jésus disait « heureux les pauvres et les simple d’esprit », il voulait dire « heureux les pauvres en pensées », c’est exactement ce que Nithyananda nous dit : « moins de pensées, plus d’action. »

Avis à ceux que ça peut toucher et qui écoutent leur âme et leur aspirations :
« Il n’est pas nécessaire d’être pauvre pour être spirituel. »
Bien au contraire, spiritualité et richesse vont de paire, car plus vous vous enrichissez spirituellement, plus la manifestation de cet enrichissement apparaît dans la matière. C’est aussi simple que ça.
Savoir générer de la richesse fait entièrement partie de ce que nous avons à apprendre sur cette terre. Et Nithyananda nous l’enseigne très bien. Il n’est pas juste que tout l’argent et le pouvoir soient aux mains d’une poignée qui s’en servent pour asservir l’humanité et détruire la planète. Il est temps de le reprendre et Nithyananda en est l’exemple parfait.
Ses détracteurs qui ont voulu l’emprisonner et qui maintenant sont en prison l’ont fait car ils ont senti que Nithyananda prenait de l’importance en rendant les gens libres, et ça leur a fait peur.

Alors je vous dit à vous qui êtes des guerriers spirituels et qui cherchez la lumière sur la terre, commencez par ne plus avoir peur de prendre le pouvoir et de créer de l’argent. Utilisé à bon escient, vous ferez des miracles et beaucoup de mal intentionnés se retrouveront derrière les barreaux où ailleurs, comme ces 3 bandits qui ont voulu lui faire du tort.

Pour ceux que ça intéresse, Nithyananda donne un programme gratuit en visioconférence depuis l’inde le dimanche 22 janvier de 15h30 à 17h30 heure française.
Vous pouvez le voir par internet depuis chez vous ou vous rendre dans l’un des centres qui les dispense (Paris, Nantes, Guadeloupe). Dans ce cas vous bénéficierez de la connexion dans les 2 sens avec Nithyananda qui dynamise le travail énergétique.
Toutes les informations, c’est ici.

Bien à vous.


Article printed from InterObjectif.Net: http://interobjectif.net

URL to article: http://interobjectif.net/2012-la-verite-par-rapport-aux-propheties/