Archive pour la catégorie “Métaphysique”

1ère partie

Pour approfondir ce sujet, il convient de considérer un certain nombre de points :
L’univers est dans un état d’harmonie sans dérèglement. Certains scientifiques pensent même que le hasard n’existe pas.

Nous allons voir ensemble, à titre d’exemple, quelques extraits du livre « Dieu et la science » (1).
Ce livre est né d’une série d’entretiens et au-delà, d’une rencontre entre celui que la tradition philosophique tient pour le dernier grand penseur chrétien : Jean Guitton et Igor & Grichka Bogdanov, tous deux docteurs en astrophysique et en physique théorique.
Les auteurs se sont posés ces questions simples et essentielles :
« D’où vient l’univers ? Qu’est-ce que le réel ? La notion de monde matériel a-t-elle un sens ? Etc… »

Avec la théorie quantique est née une pensée nouvelle qui efface les frontières entre l’esprit et la matière, une nouvelle représentation du monde qui prend appui sur les deux courants antérieurs (religion et science) pour les dépasser, en faire la synthèse :

« … L’univers semble avoir été minutieusement réglé afin de permettre l’émergence d’une matière ordonnée, puis de la vie et enfin de la conscience. Si les lois physiques n’avaient pas été rigoureusement ce qu’elles sont, alors, comme le souligne l’astrophysicien Hubert Reeves, « nous ne serions pas ici pour en parler ». Mieux encore : que l’une des grandes constantes universelles − par exemple, la constante de gravitation, la vitesse de la lumière − ait été, à l’origine, soumise à une altération infime, et l’univers n’aurait eu aucune chance d’abriter des êtres vivants et intelligents…

… Ce réglage, d’une précision vertigineuse, est-il le fait du pur « hasard », ou résulte-t-il de la volonté d’une Cause Première, d’une intelligence organisatrice transcendant notre réalité ? »

Igor Bogdanov :

« …  D’autres preuves du réglage parfait de l’univers ? La force de gravité : si elle avait été à peine plus faible lors de la formation de l’univers, les nuages primitifs d’hydrogène n’auraient jamais pu se condenser pour atteindre le seuil critique de la fusion nucléaire. Les étoiles ne se seraient jamais allumées. Nous ne serions guère plus heureux dans le cas contraire : une gravité plus forte aurait conduit à un véritable « emballement » des réactions nucléaires. Les étoiles se seraient embrasées furieusement pour mourir aussi vite que la vie n’aurait pas eu le temps de se développer.

En fait quel que soit les paramètres considérés, la conclusion est toujours la même : si l’on modifie un tant soit peu leur valeur, nous supprimons toute chance d’éclosion de la vie. »

Igor Bogdanov :

« … Les constantes fondamentales de la nature et les conditions initiales qui ont permis l’apparition de la vie paraissent réglées avec une précision vertigineuse…

Pour donner une idée de la finesse inconcevable avec laquelle l’univers a été réglé, il suffit d’imaginer la prouesse que devrait accomplir un joueur de golf qui, depuis la Terre, parviendrait à loger sa balle dans un trou situé quelque part sur la planète Mars ! »

Jean Guitton :

« … De tels chiffres ne peuvent que renforcer ma conviction : ni les galaxies et leurs milliards d’étoiles, ni les planètes et les formes de vie qu’elles contiennent ne sont un accident ou une simple « fluctuation du hasard ». Nous ne sommes pas apparus comme ça, un beau jour plutôt qu’un autre, parce qu’une paire de dés a roulé du bon côté. » Lire la suite de cet article… »

Comments 95 commentaires »

Film documentaire long métrage en préparation :

Réalité matérielle physique chérie (titre provisoire)

Le pouvoir de l'esprit dans la matière

Ce film est à ce stade en évolution permanente (« work in progress ») !
Vous êtes donc cordialement invités à en discuter d’une manière participative dans vos commentaires…

PITCH :

Ce long métrage documentaire est adressée à un public de 15 à 35 ans : la simplicité de l’information présentée sera primordiale. De style road-movie, rapide, c’est une plongée dense en information dans la matière, l’énergie, le corps et l’âme, et les interactions les régissant. Tourné en anglais, français et allemand, il permettra de connecter des domaines habituellement séparés et vise à créer un changement de paradigme dans la façon de nous guérir, et notre évolution personnelle.
 

SYNOPSIS :

L’INFORMATION. L’ÉNERGIE. Le monde en est saturé. En fait, on pourrait dire le monde en est fait. Il y a près d’un siècle, un être humain a fait la première association mathématique entre l’énergie et la matière, précisant que les deux pourraient être totalement interchangeables. Une découverte concomitante posa les principes contre-intuitifs régissant les particules atomiques, ouvrant une fenêtre sur un monde surréaliste ; mais un monde peut-être plus proche de la réalité que le point de vue déterministe avec lequel nous avons toujours l’habitude de raisonner.

Il y a un siècle. Hélas, ce qui aurait pu avoir été un changement complet de paradigme a eu besoin de temps pour prendre racine dans la psyché commune. Cela a conduit à des découvertes scientifiques et de compréhension extraordinaires, mais la plupart de ces recherches ont été mal, ou pas du tout, comprises par l’immense majorité de l’humanité.

Notre société est la plus matérialiste que notre histoire ait connu ; A un moment où nous avons transformé des croyances millénaires en faits scientifiques, il semble que notre psyché commune refuse de lâcher prise avec la matérialité, pour quelques bonnes raisons, et beaucoup de mauvaises. De plus, ce déni semble avoir des effets pervers, et l’humanité dilapide autant de matière qu’elle peut brûler, dans un chant du cygne suicidaire.

Dans ce film, nous allons explorer les racines de la vision matérialiste et les implications des physiques relativiste et quantique, en particulier dans le corps humain et sur l’esprit, que ce soit pour la compréhension, l’évolution personnelle, le soin, ou pour embrasser une vision plus large de soi-même et du monde.

SCRIPT :

1) Qu’est-ce que la réalité ?

Psychologues sur les sens humains et les interfaces. Physiciens sur le point de vue déterministe, la relativité et la mécanique quantique. Allons au CERN.

2) De l’énergie et de l’information.

Théorie des jeux. Théorie de l’information. Théorie du chaos. Des mathématiques. Quelles sont les énergies et comment elles fonctionnent – pour celles pour lesquelles nous savons. Expériences scientifiques amusantes pour comprendre pourquoi le monde ne tombe pas en miettes.

3) Guérisseurs, médecins et ce qu’ils font / comment ils le font.

Un grand nombre de guérisseurs ou médecins, qu’ils soient conventionnels ou non conventionnels, sur les 3 questions suivantes :

  • Quelle est votre compréhension de la réalité ? (ou, si regard blanc : qu’est ce que votre pratique vous a fait comprendre sur le fonctionnement du monde ?)
  • Pouvez-vous décrire de manière aussi concise et simple que possible, la façon dont votre pratique fonctionne ?
  • Comment savez-vous que ce que vous avez fait a marché sur un patient ?

4) BASCULE / une réalité plus globale.

NPMR (réalité matérielle non physique). OBE (expériences hors du corps). (Monroe, Campbell). Relations corps-esprit. Réalité virtuelle, virtualité réelle. Réincarnations, avatars, karma. (Dalaï Lama). Prenons un peu de hauteur sur les choses.

5) De l’intention et de l’esprit / l’interface avec la réalité.

Le riz qu’on aime et le riz qu’on conspue. Loi de l’attraction. Transurfing. EFT, ho’ponopono. La prière et les traditions religieuses. Champ magnétique terrestre. Vous voulez dire que l’esprit peut influencer la matière ?

6) Sur l’amour et la peur.

Les nouvelles, bonnes ou mauvaises. Vues sur la réalité personnelle. Adrenaline vs. oxytocine / endorphine. Maladies = le mal a dit. Conscient, inconscient, surconscient. Psychothérapeutes sur la résolution de la peur.

7) Changer, évoluer, exercer son libre arbitre.

Et maintenant, que faire ? Vous avez choisi votre incarnation. Vous avez choisi votre chemin. En fait, tout est parfait pour vous. Vous n’avez plus qu’à choisir, ce que « parfait » signifie pour vous.

A PROPOS DU RÉALISATEUR :

Médéric DegoyMédéric Degoy, 36 ans ; Je suis un entrepreneur en série. Au cours du diplôme de l’ENS Louis Lumière, l’un des deux grandes écoles de cinéma en France, j’ai créé ma première société à 23 ans, une agence web, et une société de production de courts métrages et de documentaires. J’ai ensuite créé plusieurs sociétés sur Internet, suis parti de Paris et ai construit ma maison écologique dans la montagne, me suis impliqué dans la vie politique et associative locale, suis redescendu parfois, ai écrit de la poésie et pris des photos d’art pendant que ma femme peignait et dessinait, et je suis maintenant, entre maintes autres choses, à l’origine de la création de Panthérapie, un réseau de recherche, d’études scientifiques et de centres d’applications autour des thérapies énergétiques, informationnelles ou naturelles. Tout cela avec un équilibre de la vie personnelle conservé avec soin, avec trois enfants et une femme partageant le même chemin spirituel. Bref, je suis quelqu’un qui matérialise ses idées : un être humain ; peut-être un peu plus pressé.

 

NOUS RECHERCHONS DES PERSONNES À INTERVIEWER : EN FRANCE, EN EUROPE ET AUX ÉTATS-UNIS.

Merci de nous contacter à ce sujet via le formulaire contact.
 

Note du réalisateur : j’ai écrit ce texte initialement en anglais, d’où certaines tournures de phrases un peu alambiquées – veuillez accepter mes humbles excuses pour la rédaction rapide de ce document de travail… :) MD

Comments 50 commentaires »

Documentaire autrichien de P.A. Straubinger en version française (2010)

Peut-on survivre sans prendre de nourriture pendant des semaines, des années voire des décennies ?
La plupart des gens, scientifiques ou spécialistes répondront spontanément : c’est impossible !

Mais comment réagiront ces mêmes scientifiques et spécialistes lorsqu’ils seront confrontés aux preuves, rapports certifiés, interviews et expériences en laboratoire à l’appui, constatant que ce phénomène, parfois aussi désigné par « Respirianisme », existe ?

Le film est une enquête passionnante et intrigante autour du monde. Il explore non seulement la connaissance issue des traditions spirituelles asiatiques, mais dévoile aussi les derniers modèles d’explications tirés de la physique quantique.

Sans promouvoir le « Respirianisme », ce documentaire propose une vision alternative de nos besoins, bousculant la philosophie mécaniste-matérialiste dominante. Serait-il alors possible de vivre autrement ?

Achetez ce DVD : « LUMIÈRE »
(chez Jupiter Communication, son distributeur français)

Avec en bonus du DVD le passionnant documentaire « Propos sur la conscience », où le Dr. Amit Goswadi, physicien quantique, prétend que la conscience humaine ne provient pas du cerveau. A voir et revoir d’urgence en version française ! 

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/Lumiere.flv

Attention : Non le respirianisme n’est pas à pratiquer par tout le monde, ni évidemment la solution à la faim dans le monde !
Serait-il alors possible de vivre autrement ? Oui, pour quelques uns…
Un excellent sujet qui démontre que le monde scientifique actuel marche globalement à côté de ses pompes… et que de nouvelles perspectives s’offrent à la destinée humaine.

« Si cette enquête remet en question nos conceptions et ouvre une porte sur une alternative, elle n’en reste pas moins honnête, rigoureuse, et ne fait aucune propagande. » (Les Fiches du Cinéma)

« P.A. Straubinger permet à chacun de se faire une opinion à travers une enquête solide, s’appuyant sur des études scientifiques. Lumière débute avec de nombreux plans aériens, une invitation à considérer les thèmes évoqués dans le documentaire avec un oeil neuf, à bonne distance. » (Excessif)

« Voilà, avouons-le honnêtement, qui a de quoi troubler les esprits rationnels, et justifie la tentation du réalisateur de remettre plus largement en cause les dogmes de la science positiviste. » (Le Monde)

« Même si le scepticisme reste de mise, ce film peut laisser croire selon quelques spécialistes à la véritable influence de l’esprit sur la matière. Il laisse aussi planer l’hypothèse que d’autres formes d’énergie pourraient exister se substituant à celles auxquelles on a l’habitude de recourir. En tout cas il a le mérite de laisser penser que l’homme a des capacités infinies en lui… » (Suite101.fr)

« Sans trop s’encombrer d’idéologies fumeuses ou hors d’atteinte des non-convaincus, l’enquête s’attaque à l’énigme biologique et médicale, explore et élargit le débat jusqu’à la valeur des sciences et de nos certitudes. C’est habile, très intrigant, avec une pointe d’humour pour faire passer le plus ahurissant. » (L’avis des femmes)

« On est plus frappé par le mépris de la communauté scientifique, qui en se fermant à toute étude apporte de l’eau au moulin des plus illuminés. Reste un sujet fascinant qui fait réfléchir… » (L’avis des hommes)

« Une chose est sûre, ce film n’est pas une incitation au jeûne mais invite, au contraire, le spectateur à repousser les limites de l’entendement pour approcher progressivement une autre réalité surprenante ! » (L’Officiel des Spectacles)

« Un beau message d’espoir donc, qui tombe à pic car avec bientôt 7 milliards d’êtres humains la lumière risque d’être notre plat principal. » (Le Canard Enchaîné)

Lumière (DVD)

 

Lire le témoignage édifiant de Gena P. (reçu le dimanche 12 février 2012) : Lire la suite de cet article… »

Comments 7 commentaires »

John Hagelin

(professeur en physique quantique)

interviewé par les réalisateurs de « Que sait-on vraiment de la réalité ? » et « Dans le terrier du lapin »

La conscience et la théorie du champ unifié des supercordes.

Comment la Connaissance se perd-t-elle ?

L’observateur.

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/JohnHagelin.mp4

 

Bonus : vidéo-conférence sur le lancement du « Pays Global de la Paix Mondiale »…

Paix Mondiale

Lire la suite de cet article… »

Comments 5 commentaires »

Un Nouveau film sur la Science de la Guérison

De la physique quantique à la thérapie informationnelle en passant par le champ corporel humain et à la cohérence cardiaque, ce film explore des idées novatrices au sujet de la santé. Des scientifiques, chercheurs, journalistes et des thérapeutes holistiques partagent leurs connaissances, leurs expériences et leurs visions.

Guérison fondée sur la science ou « guérison miraculeuse » ?

Dans le film, des chercheurs et praticiens révèlent les théories scientifiques sous-jacentes aux guérisons alternatives et offrent leurs perspectives sur le changement de paradigme dans la santé que peuvent apporter ces nouveaux concepts.

Manifestez votre pouvoir grâce à l’information !

Grâce aux recherches les plus récentes, découvrez comment mobiliser votre propre pouvoir d’auto-guérison, et transformez votre vision sur la santé, le bien-être et comment les conserver.

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/TheLivingMatrix.mp4

Un nouvel éclairage sur notre corps, notre esprit et la santé

Ce film est le premier documentaire présentant des chercheurs, journalistes scientifiques et praticiens de renommée internationale sur le thème des champs d’énergie et d’information dans le domaine de la santé.
Il révèle les dernières découvertes scientifiques qui remettent en question notre conception même de l’être humain et de son fonctionnement, et mettent en évidence l’influence des mécanismes bioénergétiques dans la biologie et la guérison. Ce ne sont pas les gènes qui gouvernent nos cellules mais bien « le Champ » qui nous entoure et nous pénètre ! Mais qu’est-ce que ce « Champ » ? Comment influence-t-il notre corps ?

C’est dans cette aventure que nous emmènent le Dr. Rupert Sheldrake concepteur de la théorie des champs morphogénétiques, le Prof. Fritz Albert Popp, découvreurs des Biophotons, ou encore le Dr. Bruce Lipton, le guérisseur et praticien de la Reconnexion Eric Pearl et bien d’autres…

De la physique quantique à l’influence de nos pensées, de nos intentions et de nos croyances sur notre santé, de la cohérence cardiaque au concept de champ corporel humain, The Living Matrix explore de manière synthétique et claire des idées passionnantes et novatrices au sujet de la santé.

Des témoignages de guérisons spectaculaires et des animations 3D viennent compléter ce film qui participe magnifiquement au changement de paradigme qui se produit en ce moment dans le domaine de la santé et du soin.

Lire la suite de cet article… »

Comments 87 commentaires »

THRIVE  – What on Earth will it take ?

Film sorti le 11 Novembre 2011 aux Etats-Unis

Réalisé par Steve Gagné & Kimberly Carter Gamble et présenté par Foster Gamble son mari (Procter & Gamble)

Gamble suggère que le tore est la forme la plus importante dans l’Univers. Par ailleurs le film couvre : les théories du complot relatifs à la censure de l’énergie libre, les ovnis, le système de réserve fractionnaire, et les crop circles.

Ce documentaire non-conventionnel de plus de 2 heures lève le voile sur ce qui se passe « réellement » dans ce Monde ; en suivant notamment l’argent qui nous gouverne actuellement et en remontant à sa source – la découverte de la consolidation mondiale du Pouvoir dans presque chaque aspect de nos vies.

Les remèdes à ces conditionnements contre-nature ? Commençons par tisser des liens plus avancées entre la véritable Science, la Conscience, le militantisme… car NOUS sommes la Solution… et THRIVE nous propose des idées concrètes, l’autonomisation, des stratégies audacieuses sans précédents, afin de récupérer le Pouvoir sur nos vies et notre avenir.

Achetez ce DVD ou Blu-ray (version multilingue)

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/Thrive.mp4

THRIVE est essentiellement décrit comme un « Zeitgeist 2.0 »

Lorsque vous alignez toutes ces affirmations présentées comme véridiques, il est difficile de ne pas penser à une sorte de blague. En dépit de son aspect éditorial décousu, de répétitions et du manque de données probantes actuelles, ce film bientôt culte rassemble néanmoins beaucoup de monde autour de lui (lorsque l’on prend connaissance de l’intégralité de son message).

Le Monde se réveille… pour enfin prospérer !

Lire la suite de cet article… »

Comments 213 commentaires »

 

Présentations des expériences du cheminement évolutionnaire de 

(par l’auteur de « Journal d’un éveil du 3ème oeil », en deux tomes, parus aux Éditions Interkeltia)

 
Journal d'un éveil du 3ème oeil 
Suite à une montée de Kundalini il y a plus de quinze ans, Christophe décide alors d’initier un travail personnel et expérimente diverses méthodes dont la méditation, la psychanalyse, le zen, le tai chi, le neuro-training, les magnétiseurs, et bien d’autres techniques… afin de trouver des réponses à son questionnement incessant sur le fonctionnement de l’Univers. Il relate dans son premier ouvrage des expériences concrètes permettant au lecteur d’améliorer sa vie au quotidien et de générer un monde meilleur.
 

 

Rediffusion de l’émission radiophonique « Au-delà du miroir » d’idFM – Radio Enghien en juillet 2010 :

(Christophe Allain et Francis Bourcher présentent leurs livres en présence de Christel Seval leur éditeur)

Présentation des auteurs - Partie 1 (26:49) :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Présentation des auteurs - Partie 2 (28:31) :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Présentation des auteurs - Partie 3 (21:28) :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Questions des auditeurs - Partie 1 (1:01:38) :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Questions des auditeurs - Partie 2 (55:03) :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Questions des auditeurs - Partie 3 (1:02:37) :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Questions des auditeurs - Partie 4 (47:42) :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


 

Rediffusion de l’émission radiophonique « Énergies positives » sur « Ici & Maintenant ! » le 25/02/2011 :

(Laurent Fendt reçoit Christophe Allain en compagnie de Christel Seval son éditeur)

C'est inadmissible de piller ainsi le travail de Radio Ici & Maintenant! Je parle des videos et audios de Christophe Allain. De surcroit, vous sollicitez des donations par Paypal, quand votre seul effort consiste à exploiter les créations des autres ! Quel bel exemple de respect pour un site qui se prétend spirituel et fraternel... Réalisez plutôt vos propres documents, si vous en avez les moyens. Didier de Plaige - Radio Ici & Maintenant! (email reçu le 15 janvier 2012 à 8:15)

C'est étonnant car paradoxal de nous citer en référence et pour toute réponse un article sur la propriété intellectuelle, qui a été recopié sur votre site « avec l'aimable autorisation de l'auteur », tandis que notre travail est pillé sans que notre autorisation cette fois ait été demandée. Il est indiqué sur les sites de nos videos : « Une modeste contribution est demandée pour les videos regardées. (...) Ceux qui alimentent leurs Blogs avec nos productions empêchent les personnes intéressées d’être responsabilisées. » La consultation de nos videos est gratuite, une modeste contribution est seulement sollicitée. Quant à nos archives audios, elles sont vendues 3,5€, afin de faire vivre la radio. Les proposer en téléchargement gratuit est de votre part une atteinte grave à notre modèle économique. En toute conscience, votre attitude est indéfendable. Elle est même particulièrement nuisible à notre fonctionnement. Didier de Plaige - Radio Ici & Maintenant! (email reçu le 16 janvier 2012 à 15:34)

Pour la petite histoire, lorsque j'ai découvert cette émission du 25 février 2011 sur RIM, j'ai voulu acheter le CD-Rom sur rimcast.fr, mais cette émission n'était malheureusement plus disponible à la vente à cette époque (ce qui n'est plus le cas aujourd'hui)... autrement j'aurais bien évidement ajouté sur cet article un lien pour acheter cette émission (ce que je fais présentement, comme toujours en de pareils cas) en plus du lien existant vers le site de cette radio unique en son genre que j'apprécie. Patrick Barret en mode hibernation (le 16 janvier 2012)

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/ChristopheAllainRIM.flv
Téléchargez l’intégralité (plus de 6 heures) de l’émission en version audio mp3 (y compris les questions des auditeurs).
Questions des auditeurs (4:06:21) :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 

  

Rediffusion de l’émission radiophonique « Énergies positives » sur « Ici & Maintenant ! » le 24/11/2011 :

(Laurent Fendt reçoit Christophe Allain à la librairie de l’inconnu au 84 rue du Cherche Midi à Paris 6ème)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


 

Interview de Christophe Allain le 20 juin 2011 :

(Christophe a 38 ans et habite en Ardèche. c’est aujourd’hui l’un des clairvoyants les plus puissants en France)

 

Lire la suite de cet article… »

Comments 67 commentaires »

Conférence de Gregg Braden en 4 parties 

 

 — Milan le 30 mai 2007 — 

Dans cette présentation de plusieures heures, Gregg Braden nous explique ce qu’est le langage de la divine matrice et ce qu’il appelle la nouvelle science. Contrairement, dit-il, à la science classique qui considère que l’espace n’est fait que du vide, la nouvelle science tend à prouver que l’espace est une matière vivante, vibrante et intelligente. C’est un champ d’énergie avec lequel nous inter-réagissons à chaque instant de notre vie par les pensées que nous entretenons et les sentiments que nous ressentons. En comprenant le langage de l’émotion humaine qui nous permet de communiquer avec ce champ, nous avons le pouvoir de guérir les maux qui nous affectent aussi bien personnellement que collectivement.

1ère partiehttp://nous-les-dieux.org/VIDEOS/GreggBradenMilan1.flv

Auteur à succès et guide de sites sacrés à travers le monde, Gregg Braden a participé, en tant qu’invité d’honneur, à plusieurs conférences et événements médiatiques portant sur les changements personnels et planétaires. Auparavant chercheur en sciences de la nature et concepteur senior de systèmes informatiques dans l’industrie aérospatiale, il est maintenant reconnu dans le monde entier dans les domaines de la philosophie spirituelle et des traditions anciennes et indigènes. Grâce à ses voyages dans des villages de montagnes reculés, dans des monastères et des temples des temps anciens, il réussit à faire le pont entre la sagesse passée et la science moderne, assimilant les bénéfices des traditions perdues à notre vie de tous les jours.

Séquence censurée dans un hôpital en Chinehttp://nous-les-dieux.org/VIDEOS/GreggBradenMilanChine.flv

Lire la suite de cet article… »

Comments 36 commentaires »

Conférence TRANSURFING  

Modèle quantique de développement personnel 

Animée par Olivier Masselot (traducteur de Transurfing en français & coach) 

Enregistrée au Bouche à Oreille à Bruxelles le 23 février 2011 

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/ConferenceTransurfing.flv

 Présentation des ouvrages TRANSURFING (best-seller mondial)

(3 tomes pour le corpus « Transurfing » + 2 volumes complémentaires)

Écrit par le physicien quantique russe VADIM ZELAND

 

Transurfing de Vadim Zeland - Tome 1 : L'espace des variantes

Transurfing de Vadim Zeland - Tome 2 : Le bruissement des étoile du matin

Transurfing, les cinq livres (les trois derniers ne sont pas encore traduits en français) de Vadim Zeland, deviendront indubitablement la cause de nombreux débats, car il est difficile de trouver d’autres ouvrages contenant autant d’idées choquantes et innovantes.

Ces livres ouvrent la porte d’un monde bizarre où la réalité, révèle chaque jour des facettes qui ne vous sont pas familières. Beaucoup de questions sur la vie quotidienne sont perçues d’un point de vue absolument nouveau. Vous tous, d’une manière ou une autre, vous trouvez piégés par les circonstances : désirs non accomplis, rêves jamais devenus réalité. Alors que vos pires attentes se réalisent, d’elles même à votre désespoir. Ne pouvez-vous pas l’éviter ? Il parait que cela est possible. Vous apprendrez pourquoi Transurfing est une technique de contrôle de la réalité.

Vous ne devez pas lutter pour atteindre vos objectifs, car tout ce que vous désirez vous l’obtiendrez sans aucun effort. Tous les objectifs seront atteints sans votre intervention.

Incroyable ? Bien, on ne vous demande pas seulement de croire l’auteur sur parole il présente des méthodes particulières qui vous permettront de tout vérifier par vous-même. Et là, votre vision du monde ordinaire s’écroulera.

En dépit de la fantastique nature des idées présentées dans ce livre, elles étaient déjà mises en pratique. Ceux qui ont testé le Transurfing ont été surpris, sinon sont émerveillés par les résultats. Le monde entourant les Transurfeurs change inexplicablement, littéralement sous leurs yeux. Pas de place pour le mysticisme dans ce livre, car tout est absolument réel.

Le lecteur dit : « Il me semble que cet auteur a traduit nos sentiments en mots et notre vague idée que nous avions sur le fonctionnement de ce monde avant est démontrée en théorie par l’auteur ».

Il existe un cercle exclusif de personnes qui ont réussi au travail, en science, art et sport. Et tout le monde le prend comme un fait accompli. Je suggère que vous vous demandiez : Pourquoi lui, pourquoi pas moi ? Je ne suis pas le Magicien d’Oz, alors je n’accomplis pas de  rituels, je veux juste vous donner la réponse. Vous êtes capable de tout réaliser, seulement on ne vous l’a pas dit. Les principes de Transurfing vont réveiller vos capacités endormies et ouvrir les portes qui semblaient fermées pour toujours. Ce livre vous donne les principes de base du Transurfing et leurs modes d’emploi.

Une autre information : dans le Transurfing tout est inversé par rapport au point de vue du sens commun. Pourtant, nous pouvons aussi parler du sens commun par rapport au point de vue du Transurfing.

Si vous ne voulez pas vivre comme tous les autres, si vous voulez réaliser mieux que des résultats moyens, si vous cherchez à vivre votre vie à fond, alors vous êtes un Voyageur. Un Voyageur de Transurfing n’est pas choisi par le destin, car c’est le Voyageur qui décide lui-même de son destin. Quoi que vous vouliez obtenir, vous devez fracasser le monolithe du sens commun. Surtout en considérant que ce « sens commun » n’est pas « raisonnable », dit Vadim Zeland.

 

RÉSUMÉ DE « LA THÉORIE DE TRANSURFING »

Lire la suite de cet article… »

Comments 12 commentaires »

Les Productions Intus-Solaris présentent :

Rencontre avec Daniel Meurois-Givaudan

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/RencontreAvecDanielMeurois.mp4

Une entrevue menée par Michèle Lefebvre – Prises de vue par Marie Johanne Croteau

Une entretien de qualité pour mieux connaître l’auteur et le témoin d’une intense quête spirituelle.
De nombreux thèmes abordés : Le voyage hors-corps, la Mémoire du Temps, la vie non-terrestre, le gouvernement mondial, les temps à venir, etc…

Comments 10 commentaires »

par Carl Johan Calleman

(le 18 janvier 2011)

L’année dernière beaucoup de gens se sont réunis pour la Convergence consciente du 17-18 juillet 2010, posant l’intention de manifester la conscience unitaire quand la neuvième et plus élevée des ondes mayas amènera l’univers à son état d’existence le plus élevé. Cet évènement a servi de camp de base pour poser une intention et pour l’ascension vers la conscience unitaire. Nous avons célébré dans la joie dans les formes les plus variées, allant des temples de Bali aux anciens Mayas au Guatemala et du peuple Saami dans le Nord aux Bushmen du Kalahari. Nous pouvions voir pour la première fois notre planète apparaître comme un espace sacré encerclé par une roue de médecine mondiale (*).

Nous approchons maintenant du véritable début de cette onde de conscience unitaire qui commence le 9 mars 2011. C’est la neuvième onde, aussi connue sous le nom d’Inframonde universel. Cette onde comprend une période de 13 « uaxaclahunkin » (18 jours) qui propulse un processus ayant pour but de conduire l’univers et les êtres humains à leur niveau de conscience le plus élevé (**). Le but de cet article est de fournir un peu plus de contexte à cette onde, sa date d’initiation et il suggère comment l’énergie de l’onde peut être utilisée de la façon la plus bénéfique. Ceci nécessite que je résume une fois de plus la structure de base du plan temporel cosmique comme on le comprend à partir du calendrier maya.

Durant les dernières années beaucoup de gens ont pris connaissance de l’existence du calendrier maya et sa prétendue date finale mais il est surprenant de constater que beaucoup moins ont assimilé ce que les anciennes inscriptions en disent. En fait, il n’y a qu’une seule ancienne inscription connue qui mentionne la fin du calendrier : le Monument 6 à Tortuguero (**) décrit ce qui se passera quand le calendrier prendra fin. L’actuelle lecture de cette ancienne inscription par des mayanistes professionnels est que nous verrons alors la manifestation du Bolon Yokte Ku en grande tenue et avec ses insignes.  Donc tout autre chose que vous auriez entendu dire sur la fin du calendrier maya tel qu’un changement de pôle, la fin du monde, un alignement galactique, des éruptions solaires, des émanations du centre de la galaxie, etc., n’ont, en fait, pas de fondement dans aucun ancien texte maya.

Ce qui a cependant une origine dans une ancienne inscription maya c’est Bolon, le chiffre neuf. A première vue, la lecture du monument de Tortuguero peut paraître énigmatique et difficile à comprendre. Il y a cependant beaucoup d’informations autour du Bolon Yokte Ku qui nous permet de donner un sens à cette inscription (***). Ce qu’il est crucial de comprendre c’est que Bolon Yokte Ku est l’entité à Support en neuf, ou Neuf marches de « fins de périodes ». En d’autres termes, Bolon Yokte Ku est un nom pour une pyramide cosmique à neuf marches. Au travers d’une vaste vérification basée sur des faits il s’avère que cette pyramide symbolise les neuf étages de l’évolution que traverse l’univers dans sa montée vers l’état de conscience le plus élevé.

Chaque niveau de l’évolution, de Bolon Yokte Ku, la pyramide cosmique, est développé par une série de treize périodes de temps. Elles vont du « hablatun » (1,26 milliards d’années), tout en bas au « uaxaclahunkin » de 18 jours au 9ème niveau. Ceci signifie une augmentation de fréquence 20 fois supérieure et une accélération du temps à chaque marche vers un niveau supérieur. Bientôt, le 28 octobre 2011, les énergies des neuf ondes vont se manifester toutes pleinement. Cette manifestation finale est ce à quoi, je crois, l’ancienne inscription fait allusion, quand il est dit qu’on verra Bolon Yokte Ku apparaitre en grande tenue. Les fruits des neuf ondes apparaitront alors en toute plénitude car elles s’achèveront toutes en même temps. Ceci ne prête pas à confusion si on accepte que les anciens peuple du monde, y compris les Mayas, avaient tendance à personnaliser les forces cosmiques en les décrivant comme des « dieux », alors que dans le monde moderne, nous les décririons comme neuf ondes d’énergie.

Le 9 mars 2011, la 9ème onde la plus élevée du Bolon Yokte Ku sera activée. Il me semble que le but de cette onde en particulier de 13 x 18 = 234 jours est de couronner l’évolution tout entière de l’univers qui a été jusqu’ici propulsée par les huit ondes inférieures. Selon ce que nous savons sur les polarités changeantes de la conscience des neuf ondes, elle le fera en fournissant les énergies qui sont favorables à ce que les êtres humains puissent co-créer la conscience unitaire.

Lire la suite de cet article… »

Comments 4 commentaires »

Ce « message personnel à votre intention » (1h30) est à écouter seul dans le calme absolu avec attention (la nuit de préférence).

Veillez à ne pas vous laissez aspirer par la « peur de l’inconnu » que peut déclencher en vous l’écoute de ce message !

Le début de cette « narration du cœur » est un peu fébrile à nos yeux, mais tentez tout de même, au fur et à mesure de son déroulé, de rester centré en vous-même en vous laissant doucement porter par la résonance profonde de ce message afin de percevoir intégralement toute la portée réelle de son contenu sur votre vie présente et à venir :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Texte : Introduction au "Manuel pour le Nouveau Paradigme"
Production : nous-les-dieux.org
Narration : Melodia/Selva
Téléchargez le fichier audio au format mp3

Ce texte et cette narration sont issues d’un « channeling » sur plusieurs années !
En effet, ce premier message fut transmis télépathiquement à George Green à la toute fin du XXème siècle. 
(soit juste un peu avant les attentats du 11 septembre 2001 !)
Ces enseignements proviennent donc d’une « conscience spirituelle de haut niveau » et furent donnés à l’humanité pour l’aider à se libérer de l’emprise des « forces obscures » qui la tiennent prisonnière depuis de nombreux millénaires.
Ce « message personnel à votre intention » est en fait l’introduction d’un « ouvrage phare », suivi quelques mois plus tard de deux autres livres complémentaires, visant à extraire l’humanité de la prison dans laquelle elle s’est enfermée en adoptant une attitude de victime qui la maintient à un niveau d’expérience rempli de peur et de frustration. 
(la longueur quelque peu excessive de cette narration est dû au fait que nous souhaitions diffuser l’intégralité de ce message sans en couper une quelconque partie)

Beaucoup ensuite se sont inspirés dans leurs travaux de ces « channelings originaux » sans toutefois en faire mention, mais cette « source » est à nos sens L’ORIGINE réelle et certaine du « mouvement du Nouveau Paradigme » qui en a découlé !

Aujourd’hui, l’objectif primordial de cette rediffusion est d’engendrer un point de départ pour organiser, dès aujourd’hui, des « Réunions de Création du Nouveau Paradigme » que nous intentionnons de voir se réaliser — tout en tenant compte des enseignements divulgués dans les trois ouvrages qui en ont résultés. 
(plusieurs personnes nous ont déjà proposés d’objectiviser localement ce projet dans leurs régions respectives)

Ceci est donc un appel clair et formel à l’organisation de telles « ré-unions co-créatrices » !

CAR C’EST L’INSTANT IDÉAL POUR LES RÉALISER !!!

Pratiquement, comme suggérés dans ces enseignements novateurs, nous devons dès maintenant nous réunir à plusieurs, physiquement ou virtuellement, en petits groupes éparses, afin de focaliser nos intentions et nos énergies créatrices sur un objectif collectif commun essentiel qui est la réalisation du « Nouveau Paradigme », tel que nous l’envisageons individuellement pour le bien commun de « Tout Un chaque Un ».

La Révolution de « L’Esprit Humain » est en action… c’est actuellement une évidence triviale !

L’évolution de la « conscience collective de l’Humanité » s’accélère dorénavant de plus en plus rapidement dans le sens voulu du dessein de la « source originelle de toute création »…

Participons activement dès maintenant, chacun à son niveau, à ce « mouvement révolutionnaire inéluctable » afin de le diriger ensemble « en âmes et consciences » pour pouvoir ainsi enfin le rendre concordant aux « visions utopiques » de que devrait être à nos sens le monde de demain !

Comme si tout grand progrès de l’humanité n’était pas dû à de l’utopie réalisée !
Comme si la réalité de demain ne devait pas être faite de l’utopie d’hier et d’aujourd’hui (…)

(André Gide, les Nouvelles Nourritures, III, iii.)

(merci d’écouter intégralement ce message en version audio, ou de le lire en intégralité, avant d’aller plus loin…) ;-)

Lire la suite de cet article… »

Comments 11 commentaires »

Les « lois Universelles de la Création », telles que décrites dans la « Trilogie du Nouveau Paradigme », sont celles-ci :

(1)  « Manuel pour le Nouveau Paradigme » (juin 2000)

(2) « Embrasser le rêve » (mai 2001)

(3) « Devenir » (novembre (2001)

1) La loi de l’Attraction : qui se ressemble s’assemble.

2) La loi de la Création délibérée intentionnelle : ce dont on a l’intention et qui est résolument maintenu dans la pensée, la parole et l’action, se manifeste.

3) La loi de la Tolérance et du laisser-être : permettre la manifestation de ce dont on a l’intention en se plaçant en mode observation pour être alerte et conscient(e), tout en continuant de maintenir la concentration avec souplesse quant au résultat à venir. (permettre à la pensée de penser !)

4) La loi de l’Equilibre harmonieux : appliquer les trois premières lois et focaliser sur le moment présent.

Ces quatre lois naturelles sont à la base de l’univers et ce sont elles qui permettent la création continue du monde manifesté que nous commençons à peine à connaître. Rien de ce qui existe n’est créé en dehors de ces lois, que ce soit consciemment ou inconsciemment. Et un acte de création qui suit ces lois parfaitement amène en manifestation parfaite la pensée créatrice qui en est à l’origine.

Voici ci-dessous quelques extraits de la « Trilogie du Nouveau Paradigme » illustrant ces lois.

Lire la suite de cet article… »

Comments Un commentaire »

Les Nombres, Lois de l’Univers : Fondement de la Théurgie

Par Alexandre Moryason


« L’Un naît du Multiple…
et le Multiple surgit de la dissolution de l’Un… »
Empédocle d’Agrigente (1)


SOMMAIRE :

  • Introduction
  • Comprendre « du Centre »
  • L’Être et sa manifestation : l’Un et le Multiple
  • Notes

  • • Introduction

    Le sujet a longuement été débattu au cours des siècles et sa complexité est bien mise en évidence par une seule question : pouvez-vous dire ce qu’est, par exemple, l’eau ? Elle fait partie de notre environnement connu. Alors, pouvez-vous dire exactement ce qu’est l’eau ? Vous répondrez :

    « L’eau est un liquide ; elle est rafraîchissante si on ne la fait pas bouillir ; elle a la capacité d’ôter les impuretés, de nettoyer, de dissoudre certaines substances ; le corps en a besoin, alors on la boit mais elle doit être douce et non salée comme celle de la mer… »

    Vous n’avez pas dit ce qu’« était » l’eau. Vous n’avez fait que décrire ses qualités. Poursuivant plus avant dans cette tentative, vous direz :

    « Les scientifiques disent que l’eau est un composé de deux molécules d’hydrogène pour une molécule d’oxygène. »

    Vous donnez une formule chimique (2) mais ne dites toujours pas ce qu’est l’eau en soi. Pour continuer cette investigation, précisez, alors, ce qu’est la pensée ou l’amour, le fait de pouvoir, pour un être humain, penser et aimer.

    Vous utiliserez des images et des sensations pour définir ce qu’est la pensée et l’amour ; vous en donnerez les différents contenus possibles ; au mieux, si vous le pouvez, vous élaborerez une formule mathématique représentant ce qu’est la pensée ou comparerez l’amour au champ d’une expansion magnétique. Mais la pensée ou l’amour, en eux-mêmes, vous ne pourrez pas plus les définir que vous n’avez pu définir l’eau… non pas parce que vous êtes stupide, mais parce qu’il est impossible, avec l’appareil mental actuel de l’homme, de le faire. Vous expérimenterez les effets de l’eau — agréables ou désagréables — comme vous vivrez les effets de l’amour et saurez que vous pensez. Mais qui aime en vous et qui sait en vous que vous pensez ? Le débat se complique et il ne peut en être autrement.

    Si donc nous sommes incapables de concevoir ce qu’est, en soi, l’eau, la pensée, l’amour — aucune formule chimique n’a pu déterminer la composante de la pensé ou de l’amour — et ce que nous sommes nous-mêmes, comment pourrions-nous exprimer, véritablement, sans altération possible, ce qu’est l’Immensité Universelle et le Concept le plus inaccessible que la formulation humaine nomme « Dieu » ?

    Vous utiliserez le même appareil mental pour tenter pareille formulation et vous direz : « Dieu est « comme » une chaleur dans le coeur, une paix « indescriptible », une immense Lumière, un ciel infini, une mer sans rivages, etc… »

    Intellectuellement (3), vous n’avez pu dire véritablement ce qu’est « Dieu » en Soi ; vous n’avez exprimé que Ses Qualités de même que vous n’avez pu dire ce qu’est l’eau ou l’amour ni ce que vous êtes vraiment vous-même.

    Or si vous ne pouvez rien dire de la réalité de quelque chose ou de quelque phénomène que vous expérimentez chaque jour, vous ne pourrez pas plus pénétrer la Réalité Divine.

    Cette impossibilité réside dans le fait que nous raisonnons en tant « qu’entité séparée » : il y a l’autre, « mon ami Jean, par exemple, et moi ; nous sommes deux ; lui et moi, ce n’est pas le même être ; quand Jean a mal aux dents, ce n’est pas moi qui souffre car lui a mal et moi, non… ; la table et moi sommes deux modes d’existence différents : la table est un objet hors de moi, hors de mon corps, et moi, je suis un être animé… »

    Autant de définitions qui se fondent sur une séparativité entre tout ce qui existe et nous ; effectivement, « la table et moi ne pouvons être confondus… Cette séparativité implique une distance, un espace séparateur : la table est ici — même à un mètre de moi, mais pas en moi — et moi, je suis là. Cet espace, exige, pour être parcouru, du temps : il me faut quelques secondes pour toucher la table parce que, effectivement, elle est à un mètre de mon corps… »

    Ce développement semblera bien simpliste à ceux qui s’attendent à aborder dans un tel chapitre des concepts d’une extrême abstraction, révélant, selon eux, tout « le sérieux » de la question. Mais qui ou quoi, en eux, est dans cette attente ? Leur intellect. Or, nous l’avons constaté, l’intellect humain ne peut « connaître » la réalité de quoi que ce soit ; il décrira seulement en son propre langage « les qualités » d’une réalité expérimentée (l’eau, l’amour, la pensée) et s’il est intègre, il reconnaîtra, qu’en vérité, il ne « connaît » rien. Même si nous commençons à savoir comment utiliser certaines choses — l’électricité ou certains composants chimiques de la matière dense — savons-nous ce que sont réellement l’électricité et la matière ?

    Fondé sur la « séparativité », l’intellect ne peut connaître la « réalité » de quoi que ce soit, la réalité de l’eau, de l’amour, de la pensée, de l’Univers et donc du concept de « Dieu ».

    C’est pourquoi l’Univers et le concept du Divin ont toujours été décrits au moyen d’images ou de symboles susceptibles d’éveiller en nous la possibilité d’une appréhension approximative, même indicible, de ce qu’ils sont. Toutefois, la meilleure approche en est donnée par les Mathématiques.

    Il ne s’agit pas des mathématiques « humaines », fondées sur les critères de la « logique », telle que l’intellect conçoit celle-ci — nous avons des élucubrations mathématiques qui s’effondrent à la moindre démonstration, tout aussi logique, de leurs contraires — mais des Véritables Mathématiques, celles qu’aucune démonstration opposée ne saurait détrôner.

    Ces Mathématiques, constituant « le fil d’Ariane » dans le labyrinthe de l’intellect, ont été qualifiées de « Divines » parce qu’elles contribuent à la Connaissance du concept de Dieu, de l’Univers et donc de ce que nous sommes. Ce sont celles que Pythagore apprit en Égypte, qu’il enseigna et qui permirent à la science de découvrir, beaucoup plus tard, certaines facettes de la réalité qui nous entoure. Ce « Fil » est « la Loi des Nombres », Loi révélant la Base sur laquelle s’agencent toutes les Forces Universelles. Ceci sera vrai non seulement pour comprendre la réalité du monde physique et plus subtil, mais aussi et surtout, en ce qui nous concerne, pour savoir si une pratique dite « théurgique » est véritablement telle : si c’est bien l’Œuvre Divine qui est mise en activité et non pas une aberration intellectuelle, toute logique en apparence, mais aberration, cependant, menant à un désordre des forces en soi et autour de soi.

    Ce sont ces Mathématiques que révèlent également l’Arbre de Vie Kabbalistique, leur adjoignant des images, des symboles, afin d’expliquer l’Infini à ce qui est fini — l’intellect — et permettant à l’être humain d’appliquer concrètement ce Savoir pour transmuter ses limites.

    Ce mode de raisonnement et l’application de la Connaissance dans la vie quotidienne provoqueront l’éveil progressif en l’homme du véritable « appareil captateur » de la Connaissance (4), lequel, ignorant la séparativité, se révélera être Celui Qui Connaît. Et il sera tel, parce qu’il fonctionnera « au coeur » de toute chose, « au centre ». Cette « centralité » de l’être engendrera l’union du Connaisseur (vous, qui voulez connaître) et l’objet de la Connaissance (chaque chose, l’eau, l’amour, la pensée, vous-même, l’Univers et le concept de Dieu) et fera véritablement savoir que c’est seulement au Centre que l’on devient le Tout.

    Par cette Connaissance le chercheur saura alors que les livres lui ont seulement ouvert le Chemin mais qu’ils n’ont jamais pu lui communiquer l’expérience de l’Essence de l’Univers et de la Divinité.

    En conséquence, cet ouvrage (5) espère contribuer, comme le font tant d’autres, à l’ouverture du Chemin en proposant une représentation symbolique de l’Univers et du concept Divin mais il ne saurait prétendre décrire véritablement ce qui est.


    • Comprendre « du Centre »


    · La Leçon de l’Égyptien

    Lire la suite de cet article… »

    Comments Un commentaire »

    La représentation que nous nous faisons de la matière est une illusion !

    Mais le temps est-il aussi une illusion ?

    Comme la matière, le temps n’est pas absolu, c’est une perception variable et subjective dépendant des évènements, un concept né de la comparaison que nous faisons entre nos perceptions d’un instant à un autre instant.

    Prenons un exemple. Vous êtes à ce moment précis en train de lire cet article. Supposons qu’avant cela, vous ayez pris une collation dans la cuisine. Vous pensez qu’il y a un écart entre le moment où vous étiez dans la cuisine et ce moment-ci. Pour vous, cet écart représente le temps. En fait, votre mémoire a enregistré l’information selon laquelle vous avez mangé dans la cuisine. Ensuite, vous comparez le moment présent avec l’information emmagasinée dans votre mémoire et l’assimilez à la notion de temps. Sans cette comparaison, le concept du temps disparaît et seul existe alors l’instant présent. Si quelqu’un était dépourvu de mémoire, il vivrait uniquement dans le temps présent car son cerveau serait incapable de faire ces interprétations, il ne pourrait pas avoir le sens du temps.

    De plus le sens commun n’a jamais été un guide fiable pour comprendre l’univers. Après tout, nous ne ressentons même pas le mouvement de la rotation dans le vide de la terre (alors qu’elle tourne sur elle-même à plusieurs milliers de km par heure) ainsi que sa vitesse de déplacement phénoménale en orbite autour du soleil. Actuellement notre sens de l’écoulement du temps est aussi buté et dogmatique que l’était l’ancien credo de la « Terre Plate ».

    Aujourd’hui il est scientifiquement reconnu que le temps est un concept issu de l’arrangement séquentiel défini des mouvements et des changements. Avec l’espace absolu, Einstein renonça au concept du temps absolu – d’un flux de temps constant, invariable, inexorable, universel, s’écoulant de l’infini passé vers l’infini futur. Une grande partie de l’obscurité ayant entouré la théorie de l’évolution provient de la réticence humaine à reconnaître que le sens du temps, comme l’odorat, est une forme de perception. Tout comme l’espace est simplement un ordre possible des objets matériels, le temps est simplement un ordre possible d’évènements. La subjectivité du temps est mieux expliqué avec les propres mots d’Einstein :

    « Les expériences d’un individu nous semblent arrangées en une série d’évènements ; dans cette série, les seuls évènements dont nous nous rappelons semblent être ordonnés selon le critère du « plus ancien » ou du « plus récent ». Il existe par conséquent, pour l’individu, un temps Moi, ou un temps subjectif. Ce n’est pas mesurable en soi. Je peux, en effet, associer des nombres avec des évènements, de telle sorte qu’un nombre supérieur est associé avec l’événement ultérieur plutôt que l’événement antérieur. »

    D’après la Théorie de la relativité générale, le temps n’est pas absolu. En dehors des séries d’évènements nous servant à le mesurer, le temps n’a pas d’existence indépendante. Einstein établit ce fait scientifiquement dans sa « Théorie de la relativité générale ». La vitesse du passage du temps varie selon la vitesse d’un corps et sa distance avec le centre de gravité. Si la vitesse augmente, le temps se réduit, se contracte, ralentit et semble proche du point d’inertie. Nos rêves peuvent nous aider à comprendre la relativité du temps car dans notre sommeil, nous vivons des situations qui peuvent s’étaler sur plusieurs jours, alors qu’en fait, notre rêve dure à peine quelques minutes voire quelques secondes.

    Expliquons maintenant cela avec une expérience imaginée par Einstein :

    Prenons deux frères jumeaux. L’un reste dans ce monde et l’autre entreprend un voyage spatial durant lequel il se déplace pratiquement à la vitesse de la lumière. Lorsqu’il revient de l’espace, il découvrira que son frère jumeau est bien plus vieux que lui. La raison étant que le temps passait beaucoup plus lentement pour le frère dans l’espace. On peut imaginer le même exemple avec un père se rendant dans l’espace à bord d’une fusée voyageant à près de 99% de la vitesse de la lumière et le fils restant sur terre.
    D’après Einstein, si le père avait 27 ans et le fils trois ans au départ, trente ans après lorsque le père revient sur terre, le fils aurait 33 ans et le père seulement 30 ans.

    La relativité du temps n’est pas relatif à l’accélération ou au ralentissement de l’horloge. Il provient du fait que tout système matériel, jusqu’aux particules du niveau subatomique, fonctionne à des rythmes différents en terme de vitesse. Dans un contexte où le temps est ralenti, le rythme cardiaque, la vitesse de division cellulaire et l’activité cérébrale seraient également ralentis. Dans cette situation, l’individu continuerait à mener sa vie comme avant, car il est inconscient du ralentissement du temps.

    Le physicien Julian Barbour provoqua récemment un grand remous dans le monde scientifique lors de la parution de son livre intitulé « La fin du temps: La nouvelle révolution en physique » (« The End of Time: The Next Revolution in Physics« ) dans lequel il examine les notions de l’intemporalité et de l’éternité.

    Il maintient l’idée selon laquelle « le temps n’existe pas », et que la plupart des problèmes des physiques résultent de supposer que celui-ci existe. Il argue du fait que nous n’avons aucune preuve du passé autre que notre mémoire, et aucune preuve du futur autre que notre croyance à son égard. Le temps est toute une illusion : il n’y a donc aucun mouvement et aucun changement. Selon lui, l’illusion du temps est ce que nous interprétons par ce qu’il appelle des « Maintenants » (capsules du temps), qui sont n’importe quel modèle fixe qui crée ou code un aspect de mouvement, de changement ou de l’histoire.

    Voici pour finir la traduction d’un extrait d’un entretien paru dans le magazine Discover avec le physicien Julian Barbour :

    Selon Barbour, ce moment et tout ce qu’il contient – moi, vous, la terre et tout le reste au-delà, jusqu’aux galaxies les plus éloignées – ne changeront jamais. Il n’y a ni passé ni futur. En effet, le temps et le mouvement ne sont rien de plus que des illusions. Dans l’univers de Barbour, chaque moment de la vie individuelle – la naissance, la mort et tout ce qu’il y a entre les deux – existe pour toujours. « Chaque instant que nous vivons est par essence éternel », dit Barbour.

    Toute configuration possible de l’univers, du passé, du présent et du futur existe séparément et éternellement. Nous ne vivons pas dans un univers unique qui traverse le temps. Mais plutôt, nous – où les nombreuses versions légèrement différentes de nous-mêmes – habitons simultanément une multitude de tableaux statiques éternels qui incluent tout dans l’univers à n’importe quel moment. Barbour appelle chacune de ces configurations possibles de natures mortes un « Maintenant ». Chaque Maintenant est un univers complet, auto-contenu, intemporel, inchangé. Nous percevons à tort les Maintenants comme étant passagers alors qu’en fait chacun d’eux persiste à jamais. Parce que le mot univers semble trop petit pour contenir tous les Maintenants possibles, Barbour inventa un nouveau terme pour cela : « Platonia ». Le terme honore le philosophe grec qui maintenait que la réalité est composée de formes éternelles et inchangées, même si le monde physique que nous percevons à travers nos sens semble être en flux constants.

    Il rapproche sa vision de la réalité à une bande de film. Chaque photogramme capture un « Maintenant » possible, qui peut inclure de l’herbe, des nuages dans un ciel bleu, moi, vous perplexe et des galaxies éloignées. Mais rien ne bouge ni ne change dans aucun des photogrammes. Les photogrammes – le passé et le futur – ne disparaissent pas une fois qu’ils ont défilé devant la lentille.

    « Cela correspond à la manière dont vous vous souvenez les moments forts de votre vie », dit Barbour.

    « Vous vous rappelez sûrement certaines scènes de façon aussi vivante que des photos instantanées. Je me rappelle qu’autrefois très tragiquement je devais me rendre auprès d’un homme qui s’était suicidé. Et je n’ai encore aucun mal à me rappeler la scène, lorsque j’ai ouvert la porte juste là où il gisait en bas des escaliers. Je le voyais là par terre avec son arme et son sang. C’est imprimé dans ma mémoire comme une photographie. De nombreux autres souvenirs prennent cette forme. Les hommes ont des souvenirs visuels forts. Si ce n’est pas simplement un instantané, cela peut être quelques scènes d’un film dont vous vous souvenez. Rappelez-vous peut-être vos souvenirs les plus vivants. Vous n’y pensez pas comme s’ils ne duraient qu’une seconde. Vous les percevez comme des instantanés dans l’oeil de votre esprit, n’est-ce pas ? Ils ne s’effacent pas – ils ne semblent pas avoir de durée. Ils sont là tout simplement, comme les pages d’un livre. Vous ne vous demanderiez pas combien de secondes dure une page. Ca ne dure pas un millième de seconde, ni une seconde ; ça existe c’est tout. »

    Barbour attend calmement l’explosion inévitable d’objections.

    N’évoluons-nous donc pas d’un photogramme vers un autre ?

    « Non, il n’y a pas de mouvement d’un arrangement statique de l’univers vers un autre. Certaines configurations de l’univers contiennent simplement des petites zones de conscience – les hommes – avec des souvenirs de ce qu’ils appellent le passé, qui sont érigées en « Maintenant ». L’illusion du mouvement apparaît parce que de nombreuses versions légèrement différentes de nous – dont aucune ne bouge – habitent simultanément les univers avec des arrangements de la matière légèrement différents. Chaque version de nous voit un photogramme différent – un « Maintenant » unique, immobile et éternel. Mon point de vue est que nous ne sommes jamais le même dans deux instants. »

    L’église paroissiale près de la maison de Barbour contient quelques-uns des plus rares muraux en Angleterre. Une peinture achevée aux alentours de 1340 montre le meurtre de Thomas à Becket, l’archevêque du 12ème siècle dont les convictions s’heurtèrent à celles du roi Henry II. Le mural capte l’instant quand l’épée du chevalier fend le crâne de Becket. Le sang gicle de l’entaille. Si la théorie de Barbour est correcte, alors le moment de martyr de Becket existe toujours comme un éternel « Maintenant » dans une certaine configuration de l’univers, ainsi que nos propres morts. Mais dans le cosmos de Barbour, l’heure de la mort n’est pas une fin ; ce n’est que l’un des innombrables composants d’une structure inconcevablement vaste, gelée. Toutes les expériences que nous avons vécues et que nous vivrons sont fixées à jamais, figées comme des facettes cristallines dans un bijou infini, immortel. Nos amis, parents, enfants sont toujours là.

    « Nous sommes toujours coincés au sein d’un « Maintenant » », affirme Barbour. Nous ne passons pas à travers le temps. Au lieu de cela, chaque nouvel instant est un univers entièrement différent. Dans tous ces univers, rien ne bouge ni ne vieillit, puisque le temps n’est pas présent. Un univers peut vous contenir vous étant bébé en train de fixer le visage de votre mère. Dans cet univers, vous ne bougerez jamais de cette scène unique immobile. Dans un autre univers, vous serez à jamais à un souffle de distance de la mort. Tous ces univers et de nombreux autres à l’infini, existent de façon permanente, côte à côte, dans un cosmos d’une taille et d’une variété inconcevable. Donc il n’y a pas un vous immortel, mais de nombreux : le nourrisson, le mec cool, le vieux bonhomme. La tragédie – ou peut-être la bénédiction – est qu’aucune version ne reconnaît sa propre immortalité. Aimeriez-vous réellement avoir 14 ans pour l’éternité, à attendre que le cours d’instruction civique se termine ?

    Aussi étrange que cette vision d’un monde intemporel puisse paraître, Barbour croit qu’il y a quelque chose d’encore plus d’étrange à méditer, le fait même de notre existence :

    « La création et le fait que toutes choses soient… ceci est pour moi le mystère le plus complet. »

    « Le fait que nous sommes ici est totalement mystérieux. »


    Auteur: LeSurHumain

    Comments Pas de commentaire »

    La lumière, les sons, les couleurs, n’existent pas en dehors de notre cerveau, seule l’énergie existe réellement !!!

    Bien qu’il soit prouvé scientifiquement que nos cinq sens se forment à l’intérieur de notre cerveau, nombreux sont ceux qui prétendent que les originaux des images que nous voyons existent en dehors de celui-ci. Ils ne seront cependant jamais capables de prouver leurs dires car malgré ce qu’ils avancent, la lumière, les sons et les couleurs n’existent pas en dehors de notre esprit. La lumière existe uniquement à l’extérieur sous forme d’ondes d’énergie et de paquets d’énergie et nous ne devenons conscients de celle-ci que lorsqu’elle atteint la rétine. De même les sonorités sont des ondes d’énergie qui, lorsqu’elle atteignent nos oreilles et sont ensuite transmises à notre cerveau, forme le son que nous percevons. A l’extérieur de notre cerveau, les couleurs n’existent pas non plus, ce ne sont que des ondes d’énergie de puissance et de force différentes converties en couleurs à travers les cellules des yeux et du cerveau.

    La découverte la plus importante révélée par la physique quantique et qui laisse les matérialistes sans voix est le fait que la matière est principalement de l’espace vide (à 99.9999999% pour être un peu plus précis). Pendant deux mille ans, on a cru que les atomes étaient des balles minuscules de matière solide – un modèle clairement tiré de l’expérience quotidienne. Ensuite, à mesure que les physiciens découvraient que les atomes étaient composés de particules subatomiques plus élémentaires (électrons, protons, neutrons, etc.), le modèle bascula vers un noyau central entouré d’électrons en orbite – encore une fois un modèle basé sur l’expérience. Un atome est un espace cohérent d’à peine un milliardième de centimètre de diamètre, mais les particules subatomiques le composant sont cent mille fois plus petites encore.

    Imaginez le noyau d’un atome grossi à la taille d’un grain de riz. La périphérie de ce même atome aurait la taille d’un stade de foot et les électrons seraient d’autres grains de riz volant dans les tribunes à la vitesse de la lumière.

    Avec l’avènement de la théorie quantique, il fut découvert que même ces infimes particules subatomiques étaient elles-mêmes loin d’être solides. En fait, elles ne sont pas vraiment de la matière – ou tout du moins pas de la matière telle que nous la connaissons. Elles ne peuvent pas être épinglées et mesurées précisément. Elles sont comme des nuages flous d’existences potentielles sans localisation définie et semblent finalement être plus des ondes que des particules.

    Tandis que certains continuent de prétendre que ce qu’ils voient existe à l’extérieur, la science nous montre qu’au-delà des confins du cerveau, il n’existe que des ondes et des paquets d’énergie. Au-delà de la concience que nous en avons, il n’y a réellement ni lumière, ni son, ni couleurs dans l’univers. En outre, les atomes et les particules subatomiques formant les matériaux ne sont en réalité que des groupes d’énergie plus subtile que solide. Bien que beaucoup croient en son existence concrète la matière est en fait principalement constituée d’espace et donc de vide.

    En réalité, la matière telle que nous la concevons est l’autre nom de l’illusion !


    Auteur: LeSurHumain

    Comments 2 commentaires »

    Accélérez votre navigation sur ce site en utilisant :
    Google Chrome
    Le navigateur internet rapide et novateur !