Archive pour la catégorie “Philosophie”

J’ai le sentiment que l’évolution de l’humanité s’est faite par étapes successives, chacune d’entre elles correspondant à un niveau de conscience particulier. Je ne peux qu’adhérer aux théories qui indiquent que l’histoire de la création s’est construite selon un plan.

A chaque étape s’installe une nouvelle conscience selon un plan qui semble se dérouler de plus en plus rapidement.

La révolution industrielle a débuté vers les années 1775 et a permis une ère de production et de consolidation du pouvoir. Durant les 200 dernières années, la conscience planétaire a été presque exclusivement concentrée sur le POUVOIR. De nos jours, nous en sommes arrivés au stade où de plus en plus de pouvoirs sont concentrés dans les mains d’une petite minorité. Tout cela est dû à l’œuvre créatrice et nul n’a pu entraver son déroulement. Aujourd’hui, par exemple, l’Organisation Mondiale du Commerce peut être considérée comme la manifestation de cette conscience ayant pour but de consolider le pouvoir. Il est intéressant de noter que les hommes qui travaillent dans ce sens ignorent qu’en fait, ils travaillent pour la conscience planétaire. Ils ne pensent qu’aux profits au détriment de l’humain et de la nature. En fait, ils œuvrent pour la conscience.

Nous entrons à présent dans une nouvelle ère qui va permettre l’émergence d’une nouvelle conscience. Cette nouvelle étape a pour but de promouvoir l’ÉTHIQUE. Lire la suite de cet article… »

Comments 3 commentaires »

univers

« Un quelque chose était, non défini, mais accompli. » (Lao Tseu)

Il était une fois… « un quelque chose, non défini mais accompli », une sorte de principe, omnipotent, indescriptible, une conscience, toute puissante, transcendante, quelque chose, au commencement des commencements, d’inimaginable. Ce quelque chose, dont on aurait pu croire qu’il se suffisait à lui-même et que certains, avec cette manie de classer, d’étiqueter, de mettre un nom sur tout, appelèrent Dieu. Un nom c’est un nom, et plus pratique que pas de nom, car l’on se retrouve sans y prendre garde, avec des Trucs et des Machins en veux-tu en voilà !

Donc Dieu, puisque c’est son nom le plus courant, se prit de l’envie de créer. Très étrange : car quand on est transcendant, indicible, avoir une envie ! Cela sent un peu le dérapage. Et le pire, c’est qu’apparemment, il ou elle ne savait pas trop quoi créer. Sans doute pour montrer, et on se demande bien à qui, sa toute puissance. Le dérapage sentait le roussi.

L’ennui, le très gros ennui avec ce principe, cette Pure Conscience, c’est qu’elle ne pouvait faire des brouillons que l’on jette à la poubelle après les avoir bien froissés, ou que l’on brûle, pour être sûr que personne n’ira voir vos bêtises. Non : cette Immanence ne pouvait faire autrement, une fois le processus enclenché, que de donner forme réelle à ses idées.

Il fallait donc bien réfléchir avant pour ne pas faire n’importe quoi. Mais quand on est tout puissant, omnipotent, sans distraction et pas vraiment pressé par le temps, c’est simple ; l’éternité, facile pour plancher, même en mordant son crayon !

Bref, il s’agissait de concevoir un plan bien défini, qui pourrait par la suite, avec l’étincelle de départ, s’auto-alimenter à partir d’un certain degré d’évolution. Il fallait, pour le jaillissement premier, une dose de concentration absolument impensable et inimaginable pour nos petits cerveaux.

Alors, avec une soudaineté infinie, dans une déflagration tout autant infinie, le « quelque chose » finit par se produire. La description du processus relève de l’imagination, qui comme on vient de le voir, peut avoir force de création et de réalité. Alors de rien, de cette chose non définie, non exprimée, non manifestée, naquit l’accomplissement, la Manifestation.

L’Univers que nous connaissons, avec ses galaxies, ses étoiles et leurs planètes, le tout soumis à toutes sortes de forces qui font que le ballet final est assez réussi, était né. Dieu se perdait dans la contemplation de son œuvre… Et le temps passait, passait… Si bien qu’au bout d’une petite éternité, Dieu trouva que le minéral, c’était bien joli, mais d’un triste !

Il ou Elle convoitait quelque chose de plus vivant, un petit objet qui pourrait exprimer, par exemple, son admiration et sa vénération envers son Créateur. Dieu se prit de l’envie d’être reconnu comme l’Artisan de cet univers, le grand thaumaturge omniscient que sa création pourrait reconnaître comme tel et louer comme son Seigneur et Maître incontesté.

Et pour ce petit objet-personnage, il fallait créer un environnement où il puisse s’épanouir. Inutile de dire qu’une telle réalisation ne pose aucun problème à un dieu ou déesse ayant déjà créé tout un univers. Cinq petits jours rondement remplis, et l’affaire est au point.

D’aucuns pourraient objecter que l’environnement de la petite chose vivante n’avait pas été mûrement élaboré, et aurait pu paraître un peu brouillon pour un observateur ayant l’esprit critique. Mettant sans cesse un coup de barre à gauche, à droite, cherchant sans cesse un équilibre précaire dans ce qu’il est de bon ton d’appeler l’évolution… Facile de répondre que ce petit objet vivant ne représentait pas grand-chose dans cet univers-là. Une sorte de jouet, sans doute bientôt délaissé ; il était donc superflu d’y consacrer une trop grande dose d’énergie.

Le décor étant planté, il restait la conception. Devant l’argile immaculée, avec l’impossibilité de faire des erreurs, Dieu, avec une extrême concentration, se mit donc à créer un personnage, modelant, lissant, galbant, se reculant pour mieux voir l’effet d’ensemble. La créature achevée, avec ses formes harmonieuses, ses seins et ses fesses galbées, ses longs cheveux brillants et soyeux, sa peau lisse, ses yeux bien dessinés ombrés de longs cils, attirait le regard par son charme et sa grâce.

Il ne lui restait plus qu’à la reproduire encore une fois, histoire d’avoir la paire et le tour serait joué. Mais tous ces travaux et surtout cette dernière création avaient demandé bien des efforts. Pour un observateur averti, il semblait que la « main », salie par de petits morceaux d’argile, n’avait plus aussi belle assurance que pour la première création. La fatigue peut-être ?

Les traits, aussi bien du visage que du corps, étaient plus accentués, la peau, délibérément lisse de la première créature, présentait ici le système pileux d’une fourrure usagée, sauf sur la figure où des poils se serraient en rang hirsute − drôle d’idée. La silhouette plus massive et moins harmonieuse accusait des muscles saillants, et il se dégageait de ce deuxième exemplaire une expression d’agressivité, une attitude belliqueuse, un air de domination qui paraissait prêt à se manifester à la première occasion et contrastait avec la douceur, la sensibilité, la bienveillance, l’altière sérénité de la première créature.

C’est alors qu’au moment de terminer le galbe situé tout en haut des cuisses, juste à l’entrejambe − rien en somme qui n’eut dû poser problème − arriva l’incongruité ! Peut-être un peu trop d’eau dans l’argile ? Des souillures dispersées ? L’impatience d’en finir et de voir l’objet s’animer ? Toujours est-il que : plaff ! Les petits morceaux d’argile épars sur le dos de « la Main » se collent intempestivement là, oui ! Juste à l’entrejambe ! Une sorte de boudin et deux petits tas dessous bosselés et parsemés de poils rares et anémiques. Quelle catastrophe ! Dieu essaya bien de modeler du mieux qu’Il ou Elle le pu cet ensemble incongru, et se perdit un temps en conjecture pour y trouver une quelconque utilité. Voilà qui était bien contrariant. Vite cachons cela avec une touffe de poils, du plus joli effet sur la première création, mais bien insuffisante pour cacher l’appendice qui en dépassait lamentablement !

Les deux créatures, au lieu d’être semblables, devaient maintenant se compléter, avec le risque qu’elles entrent dans la dualité. Comment vont-elles évoluer ? Dans l’amour ? La haine ? La tendresse ? Le désir ? Ou vivre ces sentiments en alternance ? La plus rustique ne risquera-t-elle pas d’imposer à l’autre ses façons brutales ? Ou le libre arbitre donné à chacune leur fera-t-il chercher, au contact mutuel, l’unité intérieure ? Il fallait maintenant accorder toute la nature de ce petit monde à ce modèle.  

Laissons-les se reproduire avec cette incongruité, on verra bien ce que cela donnera ! La reproduction sexuée était née, et Dieu, pour se faire pardonner, décida qu’ils y prendraient du plaisir… Voici une autre façon de voir la création et comment Dieu, contraint, après avoir créé la femme, créa l’homme (à son grand dam), inventa le sexe… sans le faire exprès ! Est-ce Lui ou Elle qui choisit la femme pour porter les fruits de cette sorte de reproduction, ou est-ce l’homme qui imposa cette tâche à sa compagne pour mieux la dominer ? La question reste entière !

Dieu est Amour, mais aussi humour !

 

Comments 3 commentaires »

Achetez Zéro Limite de Joe Vitale sur Amazon.fr

J’aimerais vous faire part d’un programme dont j’ai pris connaissance, en lisant le livre « Zéro Limite » (de Joe Vitale avec l’aide de Ihalekala Hew Len) et que je trouve tout simplement extraordinaire, et tellement simple !

Celui-ci consiste à être responsable à 100% de tout ce qui se passe à l’intérieur, et ainsi qu’à l’extérieur, pour parvenir à l’Amour et la Paix; c’est ce que nous enseigne le programme Ho’oponopono.
Car nous sommes tous reliés, et que nous faisons tous partis de la même Source, tout ce que nous pensons et faisons agit indirectement les uns sur sur les autres et le monde extérieur.

Ce programme, nous incite à Nous Nettoyer, pour Nettoyer notre vie, ou même la Vie en général ; la Conscience.
Il faut avoir conscience qu’il n’y a pas de limites, et que tout est possible ! 

Il suffit de Nettoyer en répétant ces quelques phrases intérieurement en s’adressant à la Divinité (ou La vie, ou puissance cosmique ou Univers, conscience collective, etc…, tout ce qui a assonance collective supérieure) :

«Je t’aime. Je suis désolé. Pardonnes-moi . S’il-te-plait. Merci.»

Lorsque se présente un problème ou un « problème », il suffit de se demander « Qu’est-ce qu’il se passe en moi pour que tel problème existe ? », et remettre la question à la Divinité.

Et continuer à Nettoyer, et toujours Nettoyer :

«Je t’aime. Je suis désolé. Pardonnes-moi . S’il-te-plait. Merci.»

Love. 

Présentation du livre Zéro Limite :

S’il semble que vous travaillez trop sans jamais atteindre vos objectifs, alors peut-être que le problème se trouve en vous. Peut-être que les limitations qui vous tiennent en retrait sont en vous et non à l’extérieur de vous. Zéro limite présente une méthode éprouvée pour briser ces barrières et accomplir bien plus dans la vie que vous n’auriez pu l’imaginer. Cette méthode est une actualisation de l’ancien système hawaïen Ho’oponopono. Ho’oponopono est une méthodologie personnelle qui enlève les obstacles mentaux afin de libérer votre esprit qui pourra ensuite trouver des façons nouvelles et inattendues d’obtenir ce que vous souhaitez manifester dans votre vie. Malgré sa grande simplicité, cette méthodologie fonctionne à merveille – tant professionnellement que personnellement. En collaboration avec le Dr. Ihaleakala Hew Len, maître-formateur du système moderne, Joe Vitale explique comment vous pouvez acquérir la richesse, la santé, la paix et la joie. Le Dr Vitale et le Dr Hew Len expliquent les concepts du système pour vous aider à nettoyer votre esprit des blocages subconscients afin que vous puissiez enfin obtenir ce que vous désirez vraiment de la vie. Cette méthode nettoie les croyances acquises, les pensées et les mémoires dont vous ignorez même l’existence. Ce livre est une clé qui ouvre votre vie vers un univers de nouvelles possibilités et d’accomplissement – un univers où il y a zéro limite. 

S’autoguérir par Hooponopono

Comments 10 commentaires »

PERSONNE NE VA VENIR NOUS SAUVER DE NOUS-MÊMES.

Nous sommes chacun doté de la capacité d’être responsable de la qualité de notre expérience. Toutefois, tant que nous ne ressentirons pas consciemment l’impact de notre conscience compatissante, notre peur non intégrée, notre colère, notre douleur et notre tristesse continueront à fonctionner comme la source causale inconsciente de notre désharmonie extérieure, de notre mal-être, de nos maladies et de nos illusions. En continuant à réprimer et à endormir notre état émotionnel non intégré – au lieu de nous permettre d’être émotionnellement portés et stimulés par quelqu’un ou quelque chose – nous demeurons une espèce inauthentique, déséquilibrée dans son intégrité et souffrant du manque de capacité émotionnelle pour réaliser intimement une prise de conscience de ce que nous sommes ou ce que Dieu est pour nous. C’est seulement en développant notre aptitude à ressentir les choses que nous pourront être libérés de cette délicate situation.

REPROCHER AUX AUTRES LA QUALITÉ DE NOTRE EXPÉRIENCE DE VIE EST FUTILE.

La mentalité de la victime et du vainqueur est déni et illusion. Chevaucher le chaos terrestre et le drame extérieur humain est un nettoyage délibéré qui se déroule planétairement destiné à résoudre notre approche de la vie inauthentique, non consciente et programmée. Tout conflit extérieur qui déclenche en nous émotionnellement un état inconfortable, reflète notre état intérieurement tourmenté non intégré. Notre seul choix se trouve à présent entre s’engager de manière réactive dans le drame extérieur, ou de permettre à cette pièce de théâtre de nous faciliter la voie vers un éveil réceptif et compatissant envers notre désarroi intérieur, pour son intégration.

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/MichaelBrown.mp4

Introduction au Processus de la Présence |   Le traitement des émotions |   Le plus grand défi
Aimer c’est évoluer |   Tout est amour (dans la distorsion ) |   Intimité et sexualité

LE MOMENT PRÉSENT EST PRÉCIEUX.
Y ENTRER CONSCIEMMENT EST UN PORTAIL VERS L’AUTHENTICITÉ, L’INTÉGRITÉ et L’INTIMITÉ.

La conscience du moment présent est « d’être pleinement présent dans chaque moment qui se déroule tel qu’il est – sans interférence – sans le lier avec la résonance de la peur, de la colère et de la douleur découlant de notre passé non intégré ». Ce n’est que lorsque nous sommes présents que nous sommes vulnérables à recevoir et donc capables de contenir, que chaque rencontre se déroule comme une divine occasion ordonnée nous permettant d’explorer intimement les possibilités profondes de notre humanité. Pénétrer pleinement dans le moment exige une transformation comportementale – le passage d’une réactivité non-consciente à la responsabilité délibérée. Cette transformation n’est accomplie de manière authentique qu’en intégrant les signatures imprimées émotionnelles sous-jacentes qui nous distraient constamment d’être présents. Personne ne peut accomplir cela pour vous.

CE MOMENT QUI SE DÉROULE DANS NOTRE ÉVOLUTION HUMAINE N’EST PAS « LA FIN DES TEMPS » C’EST L’INVITATION « DE CESSER DE VIVRE DANS UN PARADIGME BASE SUR LE TEMPS » AFIN QUE NOUS PUISSIONS RÉALISER LA PAIX.

Notre tâche ne consiste pas à « faire la paix sur terre ». Une telle intention est née d’une perception illusoire. Notre tâche de notre évolution est d’accomplir notre aptitude à « réaliser la paix qui est déjà nôtre » tandis que nous sommes ici. Lorsque nous développons la capacité de vraiment réaliser la paix – nous rayonnons à travers notre expérience. La véritable paix se fait sentir. Nous ne connaissons la paix que lorsque nous nous sentons vraiment en paix. La paix n’est possible que par l’éveil réceptif au sentiment de résonance avec ce moment qui se déploie, et donc par la capacité d’y entrer pleinement. Si nous ne pouvons sentir la paix qui est déjà là, c’est parce que notre peur non intégrée, notre colère et notre douleur faussent la perception de notre ressenti. Ce n’est qu’en intégrant consciemment la peur imprimée en nous, la colère et la douleur que nous réveillons la perception de nos ressentis et que nous nous ouvrons à la résonance paisible naturelle du cœur.

SOMMES-NOUS PRÊTS POUR UN VÉRITABLE SECRET ?

Lire la suite de cet article… »

Comments 14 commentaires »

par Vincent Clavien

Le texte qui suit est une sorte de synthèse personnelle au sujet de la trilogie Matrix.
[réalisé par les "frères" Andy et Larry (Laurence) Wachowski : Matrix | Matrix Reloaded | Matrix Revolutions]
Synthèse entre des idées personnelles et des idées glanées ici et là, au fil de discussions ou de lectures. Je ne veux donc pas donner l’impression de revendiquer l’originalité tout ce que vous allez lire dans les pages qui suivent, mais j’ai essayé de rassembler un maximum d’idées (qui me semblaient pertinentes) en un tout cohérent, afin de donner un certain éclairage sur cette œuvre très riche.

1) Introduction

Pour moi, Matrix c’est :

  • un film qui pose une question politique (au sens large du terme)
  • et qui renforce ce questionnement en faisant appel à de nombreux concepts philosophiques
  • en illustrant ces concepts de façon extrêmement ludique
  • le tout dans un cadre de science-fiction qui est une métaphore très acide de notre société.

Avec plein d’explosions.

Non mais je suis sérieux. Le film est politique dans le sens où il pose au spectateur la question :
Quelle attitude choisissez-vous d’adopter face au monde dans lequel vous vivez ?

En définitive, Matrix propose au spectateur deux alternatives, que Morpheus présente à Néo sous la forme de deux pilules ["Choisis la pilule bleue et tout s'arrête : après tu pourras faire de beaux rêves et penser ce que tu veux. Choisis la pilule rouge, tu restes au pays des merveilles, et on descend avec le lapin blanc au fond du gouffre. N'oublie pas : je ne t'offre que la vérité rien de plus."] : dans la Matrice ou contre la Matrice.

http://interobjectif.net/wp-content/uploads/matrix-la_pilule_rouge.flv

Ce choix binaire, dualiste, rencontre naturellement un écho très fort dans de nombreux domaines et de nombreuses doctrines : passif ou actif, réaliste ou idéaliste, collabo ou résistant, matériel ou spirituel, rationnel ou émotionnel, conservateur ou progressiste, Nord ou Sud, etc. En tant que choix de vie, on peut le formaliser le plus généralement possible en utilisant la terminologie de l’analyse institutionnelle : d’un côté, l’individu institué (qui vit au sein d’une institution déjà existante en essayant de la préserver de tout changement), et de l’autre, l’individu instituant (qui crée, modifie ou renverse une institution). Précisons que dans cette optique, le mot « institution » doit se comprendre au sens large, pouvant désigner aussi bien une civilisation qu’une association de pétanque, une école, une entreprise, une famille ou une prison ; autrement dit : tout groupe lié à un certain lieu par un certain nombre de règles et une certaine hiérarchie.

La grande question de Matrix porte donc sur la relation entre l’individu et le système dans lequel il vit :
L’individu au service du système ou le système au service de l’individu ?

Nous allons cependant voir que le pouvoir évocateur de Matrix est loin de rester aussi vague ou général.

Lire la suite de cet article… »

Comments 15 commentaires »

Ce « message personnel à votre intention » (1h30) est à écouter seul dans le calme absolu avec attention (la nuit de préférence).

Veillez à ne pas vous laissez aspirer par la « peur de l’inconnu » que peut déclencher en vous l’écoute de ce message !

Le début de cette « narration du cœur » est un peu fébrile à nos yeux, mais tentez tout de même, au fur et à mesure de son déroulé, de rester centré en vous-même en vous laissant doucement porter par la résonance profonde de ce message afin de percevoir intégralement toute la portée réelle de son contenu sur votre vie présente et à venir :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Texte : Introduction au "Manuel pour le Nouveau Paradigme"
Production : nous-les-dieux.org
Narration : Melodia/Selva
Téléchargez le fichier audio au format mp3

Ce texte et cette narration sont issues d’un « channeling » sur plusieurs années !
En effet, ce premier message fut transmis télépathiquement à George Green à la toute fin du XXème siècle. 
(soit juste un peu avant les attentats du 11 septembre 2001 !)
Ces enseignements proviennent donc d’une « conscience spirituelle de haut niveau » et furent donnés à l’humanité pour l’aider à se libérer de l’emprise des « forces obscures » qui la tiennent prisonnière depuis de nombreux millénaires.
Ce « message personnel à votre intention » est en fait l’introduction d’un « ouvrage phare », suivi quelques mois plus tard de deux autres livres complémentaires, visant à extraire l’humanité de la prison dans laquelle elle s’est enfermée en adoptant une attitude de victime qui la maintient à un niveau d’expérience rempli de peur et de frustration. 
(la longueur quelque peu excessive de cette narration est dû au fait que nous souhaitions diffuser l’intégralité de ce message sans en couper une quelconque partie)

Beaucoup ensuite se sont inspirés dans leurs travaux de ces « channelings originaux » sans toutefois en faire mention, mais cette « source » est à nos sens L’ORIGINE réelle et certaine du « mouvement du Nouveau Paradigme » qui en a découlé !

Aujourd’hui, l’objectif primordial de cette rediffusion est d’engendrer un point de départ pour organiser, dès aujourd’hui, des « Réunions de Création du Nouveau Paradigme » que nous intentionnons de voir se réaliser — tout en tenant compte des enseignements divulgués dans les trois ouvrages qui en ont résultés. 
(plusieurs personnes nous ont déjà proposés d’objectiviser localement ce projet dans leurs régions respectives)

Ceci est donc un appel clair et formel à l’organisation de telles « ré-unions co-créatrices » !

CAR C’EST L’INSTANT IDÉAL POUR LES RÉALISER !!!

Pratiquement, comme suggérés dans ces enseignements novateurs, nous devons dès maintenant nous réunir à plusieurs, physiquement ou virtuellement, en petits groupes éparses, afin de focaliser nos intentions et nos énergies créatrices sur un objectif collectif commun essentiel qui est la réalisation du « Nouveau Paradigme », tel que nous l’envisageons individuellement pour le bien commun de « Tout Un chaque Un ».

La Révolution de « L’Esprit Humain » est en action… c’est actuellement une évidence triviale !

L’évolution de la « conscience collective de l’Humanité » s’accélère dorénavant de plus en plus rapidement dans le sens voulu du dessein de la « source originelle de toute création »…

Participons activement dès maintenant, chacun à son niveau, à ce « mouvement révolutionnaire inéluctable » afin de le diriger ensemble « en âmes et consciences » pour pouvoir ainsi enfin le rendre concordant aux « visions utopiques » de que devrait être à nos sens le monde de demain !

Comme si tout grand progrès de l’humanité n’était pas dû à de l’utopie réalisée !
Comme si la réalité de demain ne devait pas être faite de l’utopie d’hier et d’aujourd’hui (…)

(André Gide, les Nouvelles Nourritures, III, iii.)

(merci d’écouter intégralement ce message en version audio, ou de le lire en intégralité, avant d’aller plus loin…) ;-)

Lire la suite de cet article… »

Comments 11 commentaires »

Un monde au-delà des mots !

Baraka est un film sans parole réalisé par Ron Fricke et sorti en 1992. Sa musique comprend notamment des morceaux de Michael Stearns et Dead Can Dance.

Le film alterne des séquences somptueuses montrant de grands paysages naturels et des rites religieux ou spirituels humains, filmés sur les six continents. Au cœur du film, des séquences plus pénibles (accompagnées notamment de morceaux de Dead Can Dance dont The Host of Seraphim), montrent les aspects destructeurs de l’humanité : la misère, la destruction, la guerre… La fin du film revient sur des séquences de spiritualité, notamment une séquence des bains rituels dans le Gange, à Benares (Inde).

Depuis plusieurs années, Ron Fricke travaille sur une suite de Baraka, intitulée Samsara. Le film est en tournage depuis 2007, la sortie est normalement prévue courant 2011.

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/Baraka.flv

Achetez ce DVD

Comments Un commentaire »

Les « lois Universelles de la Création », telles que décrites dans la « Trilogie du Nouveau Paradigme », sont celles-ci :

(1)  « Manuel pour le Nouveau Paradigme » (juin 2000)

(2) « Embrasser le rêve » (mai 2001)

(3) « Devenir » (novembre (2001)

1) La loi de l’Attraction : qui se ressemble s’assemble.

2) La loi de la Création délibérée intentionnelle : ce dont on a l’intention et qui est résolument maintenu dans la pensée, la parole et l’action, se manifeste.

3) La loi de la Tolérance et du laisser-être : permettre la manifestation de ce dont on a l’intention en se plaçant en mode observation pour être alerte et conscient(e), tout en continuant de maintenir la concentration avec souplesse quant au résultat à venir. (permettre à la pensée de penser !)

4) La loi de l’Equilibre harmonieux : appliquer les trois premières lois et focaliser sur le moment présent.

Ces quatre lois naturelles sont à la base de l’univers et ce sont elles qui permettent la création continue du monde manifesté que nous commençons à peine à connaître. Rien de ce qui existe n’est créé en dehors de ces lois, que ce soit consciemment ou inconsciemment. Et un acte de création qui suit ces lois parfaitement amène en manifestation parfaite la pensée créatrice qui en est à l’origine.

Voici ci-dessous quelques extraits de la « Trilogie du Nouveau Paradigme » illustrant ces lois.

Lire la suite de cet article… »

Comments Un commentaire »

http://interobjectif.net/wp-content/uploads/je_suis_un_etre_humain.flv

Je suis un être humain (2:20)

Un film de Carlos Chapman (25 ans, Périgueux) & Estelle Pesquier

Inspirés par le thème du héros, nous avons découvert le festival Nikon au début du mois de janvier. Nous avons traités le thème avec une grande simplicité, dans une tentative d’exprimer des choses profondes avec des images simples et symboliques. Depuis début 2010, nous utilisons un Nikon D300s avec des objectifs fixes (28mm, 35mm, 50mmm) pour la réalisation de nos court-métrages. Pour ce petit film c’est un objectif 50mm Nikkor qui ouvre à f1.8, mais en réalité il faut faire une conversion en multipliant par 50×1,5 = 80mm. Nous recherchons à véhiculer une sorte de poésie visuelle.

Bio : « Je suis un être humain » a été tourné en une journée, ensuite environ 8h de montage et postproduction. C’est trop peu. Nous l’avons réaliser si rapidement pour publier la vidéo au moins 3 jours avant la fin du concours, dont nous avons découvert l’existence au début du mois de janvier…

Crédits/Remerciements :

Scénario et réalisation : Carlos Chapman & Estelle Pesquier
Musique (libre de droits) : Komak
Avec la participation des familles Pesquier, Puybaraud, Trempil et Curat-Dop, ainsi que Marguerite Jorion.
Merci à Oriane Pesquier.

(27 Mo au format flv / mp4 – 1280 x 720)

(source: )

Comments 3 commentaires »

Un Roi avait pour fils unique un jeune Prince courageux, habile et intelligent. Pour parfaire son apprentissage de la Vie, il l’envoya auprès d’un Vieux Sage.

« Éclaire-moi sur le Sentier de la Vie », demanda le Prince.

« Mes paroles s’évanouiront comme les traces de tes pas dans le sable. », répondit le Sage. « Cependant je veux bien te donner quelques indications. Sur ta route, tu trouveras 3 portes. Lis les préceptes indiqués sur chacune d’entre elles. Un besoin irrésistible te poussera à les suivre. Ne cherche pas à t’en détourner, car tu serais condamné à revivre sans cesse ce que tu aurais fui. Je ne puis t’en dire plus. Tu dois éprouver tout cela dans ton coeur et dans ta chair. Va, maintenant. Suis cette route, droit devant toi. »

 

Le Vieux Sage disparut et le Prince s’engagea sur le Chemin de la Vie. Il se trouva bientôt face à une grande porte sur laquelle on pouvait lire :

« CHANGE LE MONDE »

« C’était bien là mon intention », pensa le Prince, « car si certaines choses me plaisent dans ce monde, d’autres ne me conviennent pas. » Et il entama son premier combat. Son idéal, sa fougue et sa vigueur le poussèrent à se confronter au monde, à entreprendre, à conquérir, à modeler la réalité selon son désir. Il y trouva le plaisir et l’ivresse du conquérant, mais pas l’apaisement du coeur. Il réussit à changer certaines choses mais beaucoup d’autres lui résistèrent. Bien des années passèrent.

Un jour il rencontra le Vieux Sage qui lui demande : « Qu’as-tu appris sur le chemin ? »

« J’ai appris », répondit le Prince, « à discerner ce qui est en mon pouvoir et ce qui m’échappe, ce qui dépend de moi et ce qui n’en dépend pas. »

« C’est bien », dit le Vieil Homme, « utilises tes forces pour agir sur ce qui est en ton pouvoir. Oublie ce qui échappe à ton emprise. » Et il disparut.

Peu après, le Prince se trouva face à une seconde porte. On pouvait y lire :

« CHANGE LES AUTRES »

Lire la suite de cet article… »

Comments 7 commentaires »

Éveil et Incohérences

Le propre de l’éveil est de permettre entre autres à chacun de comprendre que nous sommes tous reliés les uns aux autres. Le souci pour beaucoup, c’est que face aux intérêts, ceci ne reste que de la théorie. Question pratique, c’est tout autre chose qui se passe, surtout sur Internet… Or aujourd’hui nous n’avons plus le droit d’être incohérent si nous voulons réellement participer aux changements en cours. Depuis plus de 25 ans déjà que je m’intéresse de très près à tout ce qui a rapport aux traditions ainsi qu’au développement personnel, il est triste malheureusement de constater que pour la majorité, ce sont les intérêts personnels (ego) qui prévoient au détriment du rapport général à l’être. (C’est à se demander s’il en a été un jour différent !) Ce qui crée une distorsion dans nos rapports entre les uns et les autres. Un manque d’authenticité survient étrangement à un moment ou à un autre chez certains individus à cause de la matérialité qui les occupe et les coupe de l’essence faisant naître le désir et par extension le pouvoir ! (C’est pour ça qu’il importe, entre autres, de mettre en place un revenu universel, ou de trouver une équivalence…) Ils ont l’impression d’un air hautain, c’est-à-dire sans humilité ou compassion d’être meilleur que tout le monde alors qu’ils ne font aucun effort véritable et équitable en vue de changer eux-mêmes. Il n’y a pas de respect d’égal à égal. . Ils vont utiliser des termes à la mode, comme le don de soi, l’amour inconditionnel, la gratuité etc. En fait, ils ne se rendent pas compte qu’ils font pitié, car ils n’ont aucun respect pour autrui. Il n’y a qu’eux et leurs propres intérêts qui les intéresse. (Tactique de Nazis !) Je sais c’est triste, mais ils sont tellement pathétiques et conditionnés par leur petit Moi, moi, moi, moi, moi, qu’ils ne voient rien et en oublient l’essentiel : Respecter la Vie de chacun. Seul leur petit moi compte  ! (Revoir )

Lespacearcenciel.com a été créé dans un but bien particulier, celui  autour de produits et services de qualité, le tout dans la synergie et le respect afin de créer une sorte d’alchimie Positive sur Internet. (Effet boule-de-neige) Or aujourd’hui après plus de trois ans de tentatives à essayer de rassembler les personnes, il est triste de se rendre à l’évidence. Pour la majorité des êtres, par jalousie ou je ne sais quelle bêtise personnelle, (Ca fait des années que je cherche à comprendre quel est ce facteur X qui les empêche de comprendre, j’ai appelé cela la bêtise à défaut de trouver un autre mot plus judicieux) ils ne sont donc pas encore prêts pour cette transition. (À être débranché !) Ou à l’accompagner dans la synergie, le changement, chacun ramenant la couverture vers soi, sans se préoccuper vraiment du bien-être de l’autre. Il y a un manque total d’empathie, de respect, de compassion pour plus de 90% des personnes. Comment voulez-vous donc pouvoir résister et faire quelque chose de positif avec une telle mentalité. À part avoir donné des idées aux uns et aux autres (Nous ne comptons plus les sites qui se sont inspirés de notre travail ; ou carrément nous ont littéralement copiés !) et s’être fait dépossédé de l’essence même qui nous animait, aujourd’hui après plusieurs années sur le Web. Étant donné que les êtres ne sont pas encore prêts pour le changement et que tout a déjà été dit et rabaché maintes et maintes fois, il est temps pour nous et à notre grand regret en cette année 2011 de ralentir sensiblement le rythme en vue de réfléchir afin de trouver de nouvelles solutions. Internet est comme une drogue, nous finissons par être totalement sous son emprise pour en devenir son esclave au service de la matrice, (Connerie) non de l’éveil, malheureusement. Tout ça non pas à cause d’un manque de solutions, pas du tout… Car ce qui est fou c’est que les solutions existent ! Mais au contraire, à cause de la crétinerie générale des gens (Surtout chez ceux se proclamant éveillés) qui préfèrent perdre leur temps sur Internet, n’y comprenant rien ou en faisant travailler les autres à leur place, plutôt que de permettre à chacun d’en gagner. Comme c’est totalement impossible à gérer, il est préférable de prendre du recul en attendant des jours meilleurs. Mais bon, ne rêvons pas, vu la crétinerie générale, il y a 99% de chance à ce que Sarkozy soit à nouveau réélu en 2012. Et il est très fort probable que facebook continue à exploser en France, idem de Twitter. (Les Nouvelles boîtes à cons de référence !) Les sites perso, les blogs n’ayant plus aucune utilité, comparée à la bêtise générale, qui elle ne cesse de rencontrer toujours plus de succès au détriment de ce que l’on appelle le bien commun ! (Échange et Redistribution intelligente, entre autres…)

Parfois, il faut savoir tirer à temps sa révérence avant de devenir fou. Nous ne sommes pas le centre du monde, il existe d’autres sites et les miracles ne dépendent pas de nous, il est donc beaucoup plus sage de ralentir le rythme en attendant des jours meilleurs… C’est une question de survie ! Si vous croyez en nous et que vous avez l’intuition que ce que nous faisons est bien, vous pouvez nous aider en nous commandant une page, faire un Don, ça c’est du concret, . (Sachez qu’un être seul ne peut plus rien aujourd’hui, surtout sur Internet !) Nous pensons en avoir dit et fait beaucoup depuis plus de 5 ans, entre ce site et les autres. (Idem en ce qu’il en est de nos actions dans le monde réel) Mais sans vous, votre réactivité et la synergie qui peut s’établir entre nous, il est triste de dire que nos actions, aussi nobles soient-elles, sont vouées à l’échec ! À présent tout dépend de vous à savoir si oui ou non nous nous devons de continuer … Ou au contraire de passer à autre chose… Tout est juste. Merci de votre attention.


Auteur: Hugues
Source:

Comments 29 commentaires »

Accélérez votre navigation sur ce site en utilisant :
Google Chrome
Le navigateur internet rapide et novateur !