Si la main est un moyen d’entrer en relation avec les êtres humains, elle est aussi un moyen d’entrer en relation avec la nature.

C’est pourquoi dès que vous ouvrez votre fenêtre ou votre porte le matin, saluez toute la nature, le ciel, les étoiles, les arbres, les lacs, les étoiles …

Vous demandez : « A quoi ça sert ? … »

A être tout de suite lié à la source de la vie.
Oui, car la nature nous répond.

Quand vous passez près d’un lac, d’une montagne, d’une forêt, saluez-les, parlez-leur… quand vous sortez le matin, saluez toute la nature et les anges des quatre éléments, les anges de l’air, de la terre, de l’eau et du feu, et même les gnomes, les ondines, les sylphes, les salamandres. Et aux arbres, aux pierres, au vent, dites aussi : « Salut ! Salut ! »

Essayez, faites-le et vous sentirez intérieurement quelque chose qui s’équilibre, qui s’harmonise : beaucoup d’obscurités et d’incompréhensions vous quitteront, tout simplement parce que vous aurez décidé de saluer la nature vivante et les créatures qui l’habitent.

Le jour où vous saurez entretenir des liens vivants avec toute la nature, vous sentirez la vraie vie entrer en vous.

« Quand vous allez dans la nature, il faut avoir conscience de la présence de tous les esprits qui la peuplent et qui existaient bien avant notre apparition sur la terre. Ii est bon de se lier à eux, de leur parler, de s’emerveiller devant la beauté du travail qu’ils accomplissent sous la terre et sur la terre, dans l’eau, dans l’air… à ce moment-là, ils sont heureux, ils se prennent d’amitié pour vous, vous sourient, vous donnent des cadeaux : la vitalité, la joie, l’inspiration poétique, et même la clairvoyance… »
Omraam Mikhaël Aïvanhov

(source: prosveta.com)
13 commentaires pour “Créez un contact vivant avec la nature”
  1. nath dit :

    Depuis toujours, j’ai ce lien à la nature, mais ce soir, nuit tombée, il s’est passé quelque chose qui m’a surprise. J’ai comme souvent, câliner l’arbre en bas de chez moi, remercié, connecté, en silence. Physiquement aussi je le touchais, au moment ou je me suis écartée de lui pour rentrer chez moi, un bruit m’a surprise, des tourterelles se sont envolées, elles nichaient dedans, je n’ai fait aucun bruit, l’arbre est grand je n’ai pas pu les déranger, ni en secouant le tronc, ni par le son, j’étais tout a fait zen, je m’interroge, qu’est-ce qui a bien pu réveiller ses tourterelles?
     

  2. Narf dit :

    J’aime bien Aïvanhov et sa philosophie ou sagesse de vie ; le peu que j’en ai lu, comme Peter Deunov.
    Mais qu’on colle à ses pensées une imagerie à la Walt Disney :

    Quand vous passez près d’un lac, d’une montagne, d’une forêt, saluez-les, parlez-leur… quand vous sortez le matin, saluez toute la nature et les anges des quatre éléments, les anges de l’air, de la terre, de l’eau et du feu, et même les gnomes, les ondines, les sylphes, les salamandres. Et aux arbres, aux pierres, au vent, dites aussi : « Salut ! Salut ! »

    Style Bambi, Pimpim et Blanche Neige ; cela me dérange un peu… beaucoup !
    Enfin, je préfère en rire… mais à ce moment-là, je préfère la pub du chocolat : « Alors, la marmotte… »

    Au moins là c’est clair et on ne nous prend pas pour des cons.
    J’aime bien délirer mais en toute conscience et honnêteté, sans me leurrer.

  3. Milouone dit :

    Eh salut Narf !
    Quelle imagerie ? Ce sont ses paroles !
    C’est toi qui interprète mon ami. ;-)
    Un p’tit coup de pub pour le « Maître » : :grin:
    Sur le site prosveta.com, possibilité d’acheter ses livres et aussi de s’inscrire pour recevoir sa pensée du jour. :razz:

  4. Narf dit :

    Milouone, « Je ne m’occupe que d’écrire mon propre livre, c’est-à-dire moi »
    Pourrais-tu me dire dans quel livre il dit « … saluez toute la nature et les anges des quatre éléments, les anges de l’air, de la terre, de l’eau et du feu, et même les gnomes, les ondines, les sylphes, les salamandres. Et aux arbres, aux pierres, au vent, dites aussi : ̏Salut ! Salut !̋  » ? Il y a de graves manques à ma culture !

  5. milouone dit :

    Peut-être dans « LANGAGE SYMBOLIQUE, LANGAGE DE LA NATURE -- TOME 8″, je ne l’ai pas encore lu !
    Malheureusement dans la « Pensée du jour », l’origine du livre n’est pas donnée.

  6. Narf dit :

    Merci Milouone, j’irai vérifier (car ça m’étonne un peu beaucoup quand même !). Penser à des nains de jardin et à Blanche-Neige dans la nature, ce n’est pas du tout ma tasse de thé. Bon je vais ouvrir l’œil, on ne sait jamais !

  7. InterObjectif dit :

    Afin d’animer un peu plus ce sujet, voici 2 bonus :shock: extraits du DVD du film de Jean-Michel Roux (une relation personnelle de jeunesse, lorsqu’il débutait dans les courts métrage) :

    1er bonus : Elfland1 (11:46)http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/Elfland1.flv

    La culture islandaise est beaucoup plus ouverte que la nôtre sur ces sujets « invisibles » !!!

    2ème bonus : Elfland2 (14:49)http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/Elfland1.flv

    La culture islandaise est beaucoup plus ouverte que la nôtre sur ces sujets « invisibles » !!!

  8. Fayçal dit :

    Bonjour à Tous,
    Merci pour ce reportage.
    Je pense également qu’il existe d’autres entités, elles sont aussi évoquées dans les religions et des anciennes écritures.

  9. Yoh dit :

    Pour vivre au contact de la nature, je suis persuadée qu’elle est habitée par quantité d’êtres qui nous sont invisibles, au moins au commun des mortels, car certaines personnes sont entrées en contact avec eux.
    Je n’en ai jamais vu, mais j’ai souvent ressenti leur présence, comme par exemple, l’impression souvent très vive, d’être regardée quand je jardine, alors qu’il n’y a personne autour de moi.
    Les plantes me parlent, cela fait rire souvent quand je dis cela, mais elles m’interpellent quand je passe pour me dire qu’elles ont soif, ou qu’elles sont mal placées. J’ai vu la guéguerre entre un spatiphyllum et un hibiscus dans la maison, l’un voulant la place de l’autre. Je les ai déplacés, et je vous assure, il fallait voir l’air de triomphe du spatiphyllum et la « tête » de reproche qu’à fait l’hibiscus. C’était tordant ! Je sais qu’ici certains ne me croiront pas mais ce n’était vraiment pas le fruit de mon imagination ! :lol:

  10. Narf dit :

    Ce que j’aime bien avec la nature, le contact avec la nature, c’est qu’elle ne parle pas avec des mots, et qu’elle nous renvoie à notre vérité, notre essence, notre vérité essentielle… et à notre liberté !!!! Chacun peut la voir et entrer en contact avec elle, tel qu’il est et tel qu’il le veut ! C’est un rapport très intime et personnel qui ne regarde personne d’autre ! J’adore ce choc de rencontre, ce rapport fort, entre la nature et ma culture… la nature me renvoie que je suis une pierre, une plante, un animal, et surtout… un humain ! Et cela me comble bien assez !
    Mon esprit est trop terre à terre pour voir des « esprits » ou autre. J’ai déjà fort à faire avec ma réalité terrestre qui est une source intarissable de merveilles et de surprises, sans avoir besoin d’en rajouter avec des mondes invisibles formatés à la sauce contes de fées fantastiques. J’me sens « troll » complet ici et me retire tout doucement sur la pointe des pieds pour ne pas déranger ceux qui s’amusent. S’amuser est un compliment : c’est très sérieux le jeu et ceux qui ne savent plus jouer sont bien tristes et à plaindre. J’adore quand les gens jouent et s’amusent ! C’est mieux que quand ils se battent ou s’ennuient. Veux pas gâcher la fête et vais m’amuser ailleurs. Bonnes balades et bonne continuation à tous !

    • InterObjectif dit :

      Tu vois bien qu’il y a déjà dans ta vie un « esprit de la nature » :shock: (appelés aussi élémentaux ou élémentaires) ! TOI, qui d’une manière figurative, te sens déjà « troll complet » sur ce blog. :lol:
      Mais non Narf ne te retires pas de la sorte, tu ne dérange personne ici, alors s’il te plait reviens vite nous rendre visite pour nous faire part de ton point de vue, nous aimons tant nous amuser avec de gentils trolls.

      Bref, ce ne sont que des homonymies… mais il n’y a pas de « fumée sans feu »… d’ailleurs au sujet des originaux et pas de ceux sur internet : « Les trolls peu bavards ne parlent pas pour ne rien dire, si votre question est juste vous aurez une réponse sinon… »

      Ouvrir son esprit aux mondes invisibles mais réels ne veut pas dire « prendre des vessies pour des lanternes ».
      Peu de personnes ici-bas peuvent prétendre voir des êtres « sur-naturels » évoluant dans d’autres dimensions vibratoires… par contre, ressentir dans la nature des présences énergétiques invisibles présentes à nos côtés est à la portée de beaucoup d’entres nous.

      Cet article et ces deux bonus n’ont donc pas pour vocation de faire des adeptes sur ces « phénomènes para-normaux » mais bien de sensibiliser le plus grand nombre à l’existence d’autres « Dimensions de Vie sur Terre », qui, bien qu’invisibles à nos yeux, en sont néanmoins tout à fait perceptibles à nos sens subtiles lorsque ceux-ci sont suffisamment développés pour pouvoir les appréhender.

      Refuser d’accepter certaines réalités « impondérables » du seul fait de notre conditionnement et de notre culture actuelles n’est pas, à proprement parler, un signe d’évolution, mais plutôt un refus de tenter de percevoir et de comprendre CE QUI EST véritablement partie existante de la Nature dans son intégralité.

  11. dit :

    Bonsoir,
    Dans les Landes Girondines j’ai vécu sur un domaine où il y a un ruisseau sauvage qui s’étale entre de très anciennes dunes couvertes d’arbres, son lit s’étale largement, plein de minuscules bancs de sables où poussent diverses sortes d’arbres et de végétations luxuriantes.
    Un jour avec ma sœur qui était très sensible au monde invisible nous nous y sommes promenés, et elle a aussitôt dit que ce lieu était habité par le peuple invisible.
    Plus tard j’y suis allé seul et j’ai bien ressenti la présence énergétique sereine d’une vie invisible en osmose avec la nature. C’était un sentiment de douceur et de joie, je sentais que ma présence y était accueillie avec bienveillance.
    Depuis je suis venu vivre plus au sud vers Dax. Je suis allé découvrir le courant d’Huchet (entre Molliet et Vielle) au début de l’automne, personne ne s’y promenait. Et là j’ai fortement ressenti l’activité d’habitants du monde invisible. Il y avait comme une foule… C’est à dire beaucoup de présences et de courants d’énergie très palpables. Sur ce vallon et son ruisseau planait une présence dense et mouvante qui donnait l’impression d’épouser le relief.
    Ailleurs dans la région, j’ai perçu des impressions similaires dans d’autres lieux boisés parcourus par un ruisseau.
    Et enfin, débutant le bodysurf sur cette côte de sable aux courants puissants, j’ai trouvé des spots déserts où je me sens attiré et comme accueilli, c’est toujours joyeux. J’y ai vécu des expériences de guidance invisible par des entités qui m’ont accompagné et protégé dans mes découvertes des vagues. Ainsi j’ai appris à lire la mer et à prendre confiance en moi, à me jeter dans cet océan si imprévisible. Le courage m’est venu de l’extérieur, de tout autour de moi. Très souvent j’ai ressenti une immense émotion et j’ai éprouvé le besoin irrépressible de remercier, les larmes aux yeux de gratitude. Une vie puissante m’entourait, en plus de l’océan lui-même.
    Aloha

  12. dit :

    Voici une vidéo sur « les esprits de la nature » en complément de celles sur l’Islande déjà publiées plus haut :http://interobjectif.net/wp-content/uploads/les_esprits_de_la_nature.flv.jpg

  13.  
Faire un commentaire

Cocher cette case pour être averti par mél des commentaires à venir.
(vous pouvez aussi être averti par mél des commentaires à venir sans commenter)


Accélérez votre navigation sur ce site en utilisant :
Google Chrome
Le navigateur internet rapide et novateur !