Les secrets de la vie de Jouman Alsayed

Bonjour Jouman Alsayed,

Vous venez de publier votre sixième livre « les secrets de la vie », pouvez-vous nous parler de votre cheminement personnel ?

Jouman Alsayed

Je pense que le développement spirituel de chacun suit des étapes, mais elles ne sont pas identiques pour tout le monde. Le mien fut le suivant :

Dans ma ville natale « Alep » des l’âge de 3 ans j’aimais passer le temps à écouter les voisins qui jouaient du piano en posant mon oreille sur le sol. Plus tard, dans mon adolescence, c’est Beethoven, et Tchaikovsky ou encore les chants et récitations spirituels qui remplissaient de joie et d’émerveillement mon chemin spirituel. À l’âge de 15 ans, j’ai découvert les anciens philosophes et mystiques comme Platon et Ibn ‘Arabî, et j’ai constaté qu’ils avaient une sensibilité accrue et un sens développé de l’observation. Ils étaient à la fois poètes, musiciens, écrivains et scientifiques.

Plus tard, un nouvel éveil spirituel me fit comprendre que la pensée des sages d’orient et des chercheurs d’occident à l’évidence se rejoignait. À l’âge de 25 ans, une douleur dans le dos m’a paralysé pendant des mois. J’ai découvert les méthodes naturelles de guérison holistique, comme le Reiki et la médecine chinoise. Parfois une souffrance nous pousse à chercher d’avantage cette spiritualité cachée par notre ignorance, la mienne m’a aidé à découvrir d’autres façons de me soigner. À partir de là, chaque sommet gravis me poussait à chercher d’avantage, et je découvrais que ce n’était qu’une étape car d’autres sommets se profilaient à l’horizon. J’ai compris que pour grandir encore d’avantage il était important de partager ce savoir avec les autres, ce qui m’a motivé à écrire ces livres.

Qu’est-ce qui vous a motivé à écrire ce livre ?

L’idée du dernier livre m’est venue alors que j’étais à Auckland en Nouvelle-Zélande et m’apprêtais à donner ma moelle osseuse pour sauver la vie de ma sœur malade. en me baladant dans le parc à coté de l’hôpital je vis un arbre que les Maori avaient sacralisé (ainsi que l’indiquait le panneau posé sur le coté). Pendant que j’étais entrain de l’admirer, l’arbre qui lui faisait face attira mon regard. je me retournais et je le vis dans toute sa majesté me regarder avec ses yeux perçants. L’envie de revoir ma fille qui me manquait, a suggéré en moi cette conversation entre l’arbre (mon inconscient) et Saoussane (ma fille)

Pourriez-vous nous éclairer sur le contenu de votre dernier ouvrage ?

Depuis des années j’enseignais ces méthodes de guérisons et pensées holistiques aux adultes. je ne savais pas comment les transmettre à mes enfants, et je voulais les décrire d’une façon simple. Alors que je faisais lire le manuscrit à ma famille et mes amis, pour avoir leurs opinions, leur étonnement de pouvoir découvrir cet enseignement aussi facilement, me fis prendre conscience que l’ouvrage ne serait pas uniquement destiné aux enfants, mais à un plus large public. 

Merci et bonne continuation.

Achetez ce livre en édition numérique
Achetez ce livre en édition papier

Les secrets de la vie de Jouman Alsayed

 

 

Lire le début du livre « Les secrets de la vie » de Jouman Alsayed…

 

Note de l’éditeur

« Les secrets de la vie », une fraîche conversation philosophique entre une jeune fille de 12 ans et son ami l’arbre, écrite au départ pour les enfants et les adolescents, est destinée à tous ceux qui souhaitent élargir leurs connaissances sur le fonctionnement subtil du monde.

Cet échange didactique et enjoué nous dévoile, dans un langage simple et compréhensible par tous, certaines notions énergétiques orientales qui peuvent apporter l’harmonie à l’Être dans son environnement. C’est également une excellente introduction pour nous permettre de choisir de vivre plus sainement en adoptant une « positive attitude » respectueuse de la nature et de ses mystères.

Ce dialogue est une façon simple d’approcher une vision orientale de la vie. Ce regard est composé de plusieurs méthodes d’origines taoïste et tibétaine (Reiki, Feng shui, Yi king, etc.), ainsi que d’un nouveau mode de vie occidental basé sur la pensée positive.

Ce livre a aussi une symbolique toute particulière pour l’éditeur car c’est le premier d’une longue série d’ouvrages à paraître dans le domaine de la spiritualité.

Patrick Barret, éditeur.

 

I − Le rituel du souffle secret

Ce matin du 14 août, la lumière était plus éclatante que d’habitude et l’azur du ciel était encore plus bleu que de coutume. Les rayons du soleil se sont glissés furtivement pour se déposer avec douceur sur le visage de la petite Saoussane, inondant la chambre d’une luminosité festive, et la faisant sortir d’un sommeil profond.

Il était exactement sept heures, au rendez-vous avec son heure de naissance, quand Saoussane se réveilla radieuse et pleine d’entrain. Elle ne paressait pas comme elle le faisait si souvent, aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Un jour tant attendu qui arrivait après un mois de compte à rebours, chargé de toute la joie qui accompagnait un anniversaire et pour Saoussane, il avait un charme tout particulier, elle allait fêter ses douze printemps en plein été.

La lumière éclatante et la chaleur douce de ce début de matinée lui annonçaient une belle journée en perspective, et donnaient envie à la petite fille de se promener dans le grand jardin.

Elle se sentait légère et elle se mit à sauter, danser, courir au milieu des papillons qui voletaient d’une fleur à l’autre. Il lui semblait que tout partageait son bonheur : le gazouillement des oiseaux, le bruissement des arbres, le chuintement de l’eau du petit ruisseau, jusqu’à cette brise chargée des fragrances des rosiers et des chèvrefeuilles, toute cette merveilleuse nature se mettait en communion pour lui chanter en chœur un joyeux anniversaire. Elle était ravie et elle sautillait au rythme de cette mélodie où se mêlaient tous les sens.

Dans sa course, haletante, des gouttelettes de sueur lui perlaient le front et le bout du nez, elle se trouva devant le carré de fraises et framboises, assoiffée, elle se délecta, de ces fruits qui giclaient sous ses dents et dont le jus acidulé, à peine sucré la remplissait de ce bonheur gourmand, propre aux petits enfants.

Elle était enchantée à l’idée que dans quelques heures, elle allait faire la fête avec les amis et la famille et de pouvoir déballer les nombreux cadeaux avec toute la surprise qui les accompagnait.

Puis se rappelant l’arbre, son ami de toujours, elle se leva en courant pour aller le rejoindre.

Dans la forêt, à proximité de la maison, vivait un arbre original, qu’un voyageur avait planté, il y avait de cela deux siècles. Son allure distinguée attirait Saoussane, et à chaque fois qu’elle se trouvait triste ou joyeuse, elle venait lui en faire part. Lui exprimer ses émotions la soulageait. Elle lui avait tellement confié ses chagrins et ses petits secrets qu’elle était persuadée qu’il ne l’entendait pas.

Puis, elle grandissait, ses conversations à haute voix se sont tues. Ses discours sont devenus silencieux. Les pensées trottaient dans sa tête mais elle préférait les garder pour elle. Elle ne parvenait pas à se confier à ses parents car elle ne voulait pas leur faire de soucis mais aussi elle trouvait qu’il n’était pas facile de communiquer avec un adulte. De temps en temps elle racontait ses petites histoires à ses copines mais la plupart du temps elle les confiait à son arbre à qui elle vouait un amour silencieux.

Mais aujourd’hui, lorsqu’elle arriva toute essoufflée au pied du vieil arbre qu’elle aimait tant, le temps semblait s’être arrêté pour elle.

Elle voulait annoncer à son arbre préféré qu’aujourd’hui ce soit son anniversaire et qu’elle allait recevoir des cadeaux de sa famille et de ses amis.

Lorsqu’elle s’assit sur une racine qui dépassait du sol et qui ressemblait étrangement à un bras, elle essaya de reprendre son souffle. Au bout de quelques respirations courtes, elle prit une grande et profonde inspiration. Soudain au contact de ce majestueux ami, Saoussane ressentit d’imperceptibles vibrations dans tout son corps. La peur ne l’envahit pas, au contraire, un sentiment de paix et d’amour la traversa.

Elle ferma ses yeux et entendit :

− Bonjour Saoussane, tu as réussi à entrer en contact avec moi grâce au rituel du souffle secret.

Elle secoua la tête et n’en crut pas ses oreilles, personne autour de l’arbre elle était bien seule. Comme si l’arbre lui parlait. Alors à haute voix elle s’exclama :

− C’est toi qui viens de parler ? C’est incroyable que je puisse t’entendre ! Quel souffle secret ? Je n’ai rien fait de spécial, je ne t’ai même pas confié mes secrets comme je fais d’habitude.

− Tu as fait quatre respirations ventrales de façon accélérée et la cinquième respiration longue et profonde alors que tu te trouvais sur ma racine.

Elle pensa que décidemment elle ne rêvait pas et continua :

− Donc à chaque fois que je m’assois sur ton bras, si je respire quatre fois par le ventre rapidement puis que la cinquième fois je prends plus de temps pour inspirer et expirer, je rentre en contact avec toi ? Et tu peux m’entendre et me répondre ?

− Je t’ai toujours entendu Saoussane et j’ai essayé maintes fois de te parler, mais tu n’étais pas sur la même fréquence que ma voix. Aujourd’hui ton état joyeux et ta respiration ont mis ton cerveau dans un stade Alpha ce qui nous a permis de rentrer en communication.

− Qu’est ce que ça veut dire le stade Alpha ?

− Les scientifiques ont classé les fréquences du cerveau en plusieurs niveaux.

Le premier, c’est lorsque tu es réveillée. En effet, ton cerveau doit être alerte à tout ce qui se passe, il dessine environ 13 vagues par seconde pour te permettre de mieux comprendre et ainsi mieux faire tes devoirs.

Mais quand tu te calmes et que tu fermes tes yeux juste avant de dormir, ton cerveau a moins de vagues par seconde, environ 8 cycles par seconde, et à ce stade on a donné le nom d’Alpha.

− Quand mon cerveau travaille au ralenti, je peux communiquer avec toi ?

− Exactement, pas seulement avec moi, mais avec toutes les créatures de ce merveilleux univers.

− Est-ce que je peux aller faire mes respirations devant la brebis et entendre lorsqu’elle me parle ?

− Chaque créature a un langage propre et spécifique, il suffit de le connaître pour rentrer en contact.

− Ah, j’aimerais tellement connaître le langage de toutes les créatures.

− Toutes les créatures ont un point en commun qui les aide à communiquer, tu le connais ?

− Hum, ça doit être la respiration.

− Effectivement toutes les créatures respirent d’une façon spécifique, mais le point commun qui les aide à communiquer ensemble, c’est l’amour.

− Donc plus j’aime la créature avec qui je souhaite communiquer et plus j’aurai de facilité à lui parler ?

− Oui, mais tu dois le montrer et l’exprimer avec respect.

− Et comment as-tu su que je t’aimais ?

− Parce que tu m’as fait confiance, et la confiance est le fruit de l’amour.

Ah, mon arbre préféré, je t’aime beaucoup, je sens le besoin de te le dire, et j’ai envie de t’embrasser très fort.

− Alors fais le, embrasses moi avec tes bras et concentres toi sur mon énergie, nous allons faire un magnifique voyage. 

… 


 

Biographie de l’auteur

Jouman Alsayed est né à Alep en Syrie le 2 mai 1959, il a obtenu son diplôme d’architecture intérieure à Cordoue (Espagne).

Il obtient un diplôme de naturopathe de la Faculté libre en médecine naturelle à Paris.

A partir de 1990 il se spécialise dans les méthodes orientales pour apporter l’harmonie à l’Être dans son environnement.

Il a écrit cinq livres en langue arabe sur l’utilisation de l’énergie :

− La guérison par l’énergie (éditions Dar Almanahel – Beyrouth-2002).

− Les quatre faces de l’énergie (éditions Dar Alkhayal – Beyrouth-2004).

− Les degrés de l’énergie dans la connaissance de l’être (éditions Dar Alkhayal – Beyrouth-2006).

− Le Feng shui et le choix d’une vie saine (éditions Dar Alkhayal – Beyrouth-2008).

− Le Reiki et le choix d’une vie saine (éditions Dar Alkhayal – Beyrouth-2008).

− Les secrets de la vie (nous-les-dieux.org ÉDITIONS - 2012).

Il effectue des stages de formation et conférences sur la naturopathie, le Reiki, le Feng Shui et la Géobiologie, en partenariat avec des centres de formation en France, Arabie Saoudite, Maroc, Koweït, et Tunisie. 

3 commentaires pour “Les secrets de la vie par Jouman Alsayed”
  1. [...] Bonjour Jouman Alsayed, Vous venez de publier votre sixième livre les secrets de la vie, pouvez-vous nous parler de votre cheminement personnel ?"Je pense que le développement spirituel de chacun suit des étapes, mais elles ne sont pas identiques pour tout le monde." (….)——————-Plus de livres sur la spiritualité viahttp://nous-les-dieux.org/LIVRES_PDFPlus de lectures conseillées via ; [...]

  2. [...] « Les secrets de la vie » par Jouman Alsayed (lire l’interview de l’auteur et le début du livre) [...]

  3. feugas jany dit :

    La fillette et l’arbre.

    Je viens de recevoir ce livre que j’ai acheté pour ma petite fille.
    De prime abord il me plait beaucoup.
    Le personnage principal étant un arbre qui donne des « trucs » et conseils de vie à une fillette de 12 ans.
    C’est simple, c’est un fascicule.
    Peut-être quelques mots compliqués pour cet âge, la présence des parents est toujours conseillée pour discuter de ce livre.
    Il est plein de finesse, tout en étant didactique…
    Je le conseille vivement, car les enfants apprennent mieux d’une façon ludique que moralisante.

  4.  
Faire un commentaire

Cocher cette case pour être averti par mél des commentaires à venir.
(vous pouvez aussi être averti par mél des commentaires à venir sans commenter)


Accélérez votre navigation sur ce site en utilisant :
Google Chrome
Le navigateur internet rapide et novateur !