Le film Nosso Lar (Notre Demeure) est une super-production brésilienne sorti fin 2010 (pas encore diffusé en France) basée sur l’ouvrage le plus connu (ce livre constitue le premier volume d’une série de treize) du médium brésilien Chico Xavier.

Au Brésil, il a déjà dépassé le nombre de spectateurs du film Avatar !!!
De quoi parle-t-il ? Comment est la vie dans l’Au-delà (plan subtil) avec moultes détails ; ce n’est pas un documentaire, mais il est basé sur les transmissions reçues par un célèbre médium brésilien de la part d’un médecin mort au début du siècle dernier. Mais ici des images valent mieux que des paroles. Ce film est d’une beauté qui dépasse, à tous les niveaux, nos espérances. Un véritable baume pour l’âme. La vie après la mort y est très bien expliquée. L’environnement est Zen, New-Age, et futuriste… 

Nos pensées et émotions qui créent à chaque instant, le pouvoir de l’amour, du pardon, du service… l’aide apportée par nos guides dès que l’on demande, la guérison énergétique, etc.

Après la scène sombre du début (dans le purgatoire) vient la lumière et le monde subtil de l’après vie. Bon film !!!

http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/NotreDemeure.flv

71 commentaires pour “Notre Demeure (Nosso Lar)”
  1. InterObjectif dit :

    Le récit qui commence par « Nosso Lar » est constitué en tout par treize ouvrages chronologiques.

    Tous ont été traduits en français :

    1. Nosso Lar

    2. Les Messagers

    3. Missionnaires de la Lumière

    4. Ouvriers de la vie éternelle

    5. Dans le monde supérieur

    6. Libération

    7. Entre la Terre et le Ciel

    8. Dans les domaines de la médiumnité

    9. Action et réaction

    10. Évolution entre deux mondes

    11. Mécanismes de la médiumnité

    12. Sexe et destin

    13. Et la vie continue

    Tous ces livres sont disponibles à la vente sur le site des éditions Philman

    • aviva dit :

      J’avais lu le livre et je viens de voir le film avec beaucoup d’émotions… merci beaucoup. Il y a des choses dans le livre qu’il est impossible de reproduire mais malgré cela, je pense que c’est un bon film et qui fera des adeptes de la spiritualité.

    • Marie-A dit :

      Bravo,
      Ça me reconnecte avec l’essentiel, c’est à dire l’amour. Ca me permet de retrouver le « sens » qui parfois me quitte dans un monde actuel qui semble fou.
      Ça peut paraître mièvre mais c’est surement très fidèle à ce que c’est, l’autre monde, un monde d’essentiel !!!

      • assainte dit :

        Oui Marie, ça fait du bien de redécouvrir l’immensité de ce que nous sommes en vérité, sans les artifices, les fardeaux du monde matériel et les carapaces que nos souffrances ont sculptées pour survivre au milieu des loups… nous aspirons tous à entrouvrir cette porte qui donne sur la lumière… il nous faut être courageux entre cette terre où nous avons notre chemin à trouver et le ciel qui est à la fois notre source, notre repère et aussi notre chemin. il nous faut trouver l’équilibre pour réaliser ce parcours terrestre dans la lumière. Je te souhaite cette belle rencontre…
         

    • philippe deloince dit :

      Suite à la vision de ce merveilleux film spirituel ; la joie et la reconnaissance d’une certitude de vérité est mienne.
      Il est temps de sortir des obscures manipulations exercées de force et depuis longtemps, par le pouvoir totalitaire de la pensée, des corps et de l’esprit.
      Je vous le rappelle, sa naissance officielle, au concile de Nicée et l’avènement de L’église d’occident Romaine, détentrice du pouvoir de l’inquisition universelle, sur tous les sujets de son Empire…
      Tant de martyres et sacrifiés, au nom du dieu de cette « église » judéo-crétienne !!!
      Je vis et habite en terre Cathare ; c’est tout un exemple et un symbole.
      J’aimerais partager, un peu une déception, du contenu, à mon gout par trop « puritain » et « carré », de ce film, que j’aime.
      Cette société tirée au cordeau, selon l’ordre organisationnel Romain, avec ses plate-bandes, à la française, où, il est interdit de marcher et s’y assoir ; ne correspond pas, loin de là, au type de société idéale et libertaire, telle que la Vie Naturelle fonctionne, si on la laisse vivre, en accord avec la spécificité du lieu et du moment (biotop).
      Ainsi, le mot « Puritain », dans ce qu’il représente de plus exigu, me parait tout à fait justifié, à la vue de ce film ; Je le répète, que j’aime…
      Les sociétés des peuples Premiers, vivent selon un mode plus Organique.
      Et dans un Mode plus Occidental, les rencontres des Arc-en-Ciel (hippies) (Rainbow Gattering), sont beaucoup, beaucoup, plus avancés dans un sens Torroïdal, de la gestion de la communauté et de l’équilibre de ses différences, dans le respect de l’harmonie du cercle.
      Ce film et son scénario est le miroir de ceux qui l’on réalisés, avec leur limitation.
      Un grand Merci !

    • souane linda dit :

      J’ai vu ce film cet été. J’ai été très émue, car certains passages m’évoquaient les écrits  de mon  père (lettre concernant son voyage dans l’au delà — voyage astral --, découverte après sa mort). Aussi, ce que je trouve incroyable, c’est que lorsque je médite, ou lors de mes voyages astrales conscients, je vois ce monde sombre. Quelques messages s’échappent d’une conversation entre deux êtres, puis au fond du tunnel brille une lumière, qui devient intense en insistant du regard. Puis, lorsque je réagis, je sursaute car je sens la présence d’une silhouette qui passe, tout s’arrête brusquement, et c’est l’obscurité totale. C’est difficile à expliquer.

    • Magnifique ! Merci, MERCI. :o :razz:

    • isabelle dit :

      MERCI

  2. Milouone dit :

    J’avais déjà vu le film… merci pour les livres interobjectif. :lol:

  3. DEWAILLY dit :

    Magnifique. MERCI. Un début de réponses d’une intime conviction.
    Marie 

  4. bonne dit :

    Puisque ce film a eu tant de succès au Brésil, il serait intéressant de voir l’effet de cette guimauve en France…

    Affectueusement.

    PS: Vive le spiritisme et longue vie à tous ceux qui y croient. J’attends avec gourmandise la réaction du demi-dieu censeur éclairé !

    • InterObjectif dit :

      Elle est bien « bonne » celle-là !!! :lol:
      Signé, « la part de Dieu » non-censurable diffusant;-)

      • bonne dit :

        Sacré « part de dieu » !

        L’humour nous préserve de l’arrogance.
        C’est bien d’être important, mais plus important d’être bien, non ? ;-)
        Sur ta première ligne, on me la infligé tellement souvent que je trouve plutôt drôle cette répétition.
        Mais c’est mon nom et j’y peux pas grand chose, alors t’as raison !

        Pour mon commentaire hors PS, dont tu n’as pas trop tenu compte, avoue que cela vaut le coup de se demander pourquoi le public français serait peut-être moins enthousiaste sur cette oeuvre, globalement positive (j’adore la guimauve !).
        Sommes-nous plus cons ? Possible…

        Si tu ne l’as pas vu, je te suggère « Les Puissants », qui, malgré la présence de Sharon Stone et d’autres magnifiques acteurs accompagné d’une musique de Sting, a eu un succès très limité. Bizarre…

        Tout ce qui est en relation avec l’amour est intéressant. Plus ou moins…
        Rien ne vaut la pratique ! ;-) Simple et concrète.

        Bises fraternelles !

  5. Cath dit :

    Super film ! A part un chien vers la fin du film, je trouve que les Animaux manquent…

    • Debauve dit :

      Pour répondre à Cathy, les animaux restent peu de temps dans l’au-delà, car ils n’ont rien à expurger, rien à comprendre de la vie en tant qu’humain. Donc, ils se réincarnent très vite, en quelques jours. Sauf, et là, je ne sais pas, je me pose la question, peut-être en fin de cycle. Mais c’est vrai que dans le film, à part les chiens, on ne voit pas les autres animaux. Ils ont surement besoin de répit, car eux aussi sont malades, ont des souffrances puisque comme nous, ils ressentent des émotions. J’aurais bien aimé savoir comment cela ce passe pour eux exactement.

      • Mimosa dit :

        Bonjour Debauve,
         
        Les animaux se réincarnent en quelques jours ? Je suis étonnée, mais bon, c’est juste une interrogation, car j’ai souvent lu le contraire ! Je me suis laissée dire que très souvent ils attendent — ils ont une durée de vie plus courte que la nôtre, donc partent souvent avant nous — leurs « maitres » de l’autre côté (s’il y a eu de l’amour entre eux).
        J’ai lu un témoignage sur le blog de l’asso Source de vie Toulouse d’une jeune femme médium qui parle de la « visite » d’un chat décédé… depuis 60 ans ! Et j’ai un ami médium qui s’est rendu chez une personne qui avait « perdu » son chien depuis un an, il le « voyait » toujours dans la maison ; voilà… juste pour apporter mon témoignage !

        Bonne journée !

  6. Melin dit :

    Merci, pour ce magnifique cadeau… c’est exactement les ressentis que j’ai en channel… les mêmes mots, les mêmes symboliques… merci … Je voyage à l’identique… merci… dans l’amour et la lumière…

  7. laurence dit :

    Sublime, merci, Magnifique cadeau !

  8. antinea dit :

    Merci pour ce cadeau… on m’avait déjà raconté cela mais avec quelques différences. On m’avait parlé de la salle des mémoires afin de revisionner tout ce que l’on avait fait. Et puis, j’ai personnellement été soignée de cette façon pour mon dos dans l’hiver 2002 et je n’oublierai jamais. Je ne dormais pas, il y avait des personnes présentes et un enfant voyait ce qui était invisible.  On m’avait dit aussi que les gens étaient habillés de différences époques et qu’il y avait même des personnes nues… chacun apparaissant comme il le voulait.

  9. Defre dit :

    SUPERBE FILM !
    ÉMOTIONNELLEMENT ÉNORME !
    ACTEURS EXCELLENTS !
    Quand on sait que ce qui est en haut est comme ce qui est en bas…
    Garder son libre arbitre même mort, c’est intriguant mais en même temps si logique !
    A voir et à revoir !
    UN MUST !

  10. JustHeureux69 dit :

    Juste un mot… pourquoi attendre d’être de l’autre coté du voile pour mettre en place ce type de société !!
    Je pense cette vision plus comme un exemple d’un « paradigme » nouveau et différent de celui sur le déclin actuellement !
    Une co-création possible !!! A voir…

    • rintintin123 dit :

      Toutes les co-créations sont bienvenues. Je vois en ce film ce que Rampa ecrivait déjà, PRESQUE SEUL dans les annees 60 et 70. Rampa, un précurseur, soit dit en passant. Ce film ne peut pas plaire à tout le monde, mais il en éveillera certains, et il amplifiera la vague de Vie. Cette Vie qui n’a ni commencement ni fin. Je vous souhaite à tous le meilleur, quelles que soient vos opinions respectables.

  11. Carole dit :

    Merci beaucoup d’avoir mis ce film gratuitement sur la toile !
    C’est un véritable baume pour le coeur.
    Une telle réussite, tant d’espoir pour tous !
    J’adore !!!

  12. Baladeva dit :

    La mansuétude, le pardon, le détachement, la dévotion et la pureté.
    Autant apprendre tout de suite avant le prochain transfert, l’enfer est si vite arrivé !

    En tout cas ce film est très beau et sonne très juste avec de belles paroles précieuses dans les dialogues !

    Mais sans vouloir offenser personne ce n’est pas le monde spirituel le royaume de Dieu mais plutôt le monde des esprits dans l’astral ; ce qui ne discrédite pas la valeur de cet espace de purification ou j’ai du passé bien des fois sûrement entre deux enfers.
    Naître c’est oublier, c’est une mort aussi, restent des impressions et des désirs confusément enfouis ou apparents,(on trimbale un sac rempli de plomb en fait, vie après vie ) !

    D’une manière ou d’une autre, sans une manifestation de la Grace de Dieu incarné dans un monde ou plus subtil dans un autre, en Son Nom et pour Son service, nul ne peut s’en sortir par lui-même et accéder à la libération ; que dire de pénétrer Son Royaume et d’y contempler Ses divertissements ! 

    Ça fait des milliers de vies que nous poursuivons la quête du plaisir en ce monde, et on finit sous le soleil brûlant en plein désert avec un feu à l’intérieur du corps ; et puis vient le grand froid, alors on est arraché à cette enveloppe de chair car malgré toute les souffrances de la vie conditionnée, la maladie, la vieillesse, et de multiples maux, on s’y cramponne !

    On s’y cramponne d’autant que l’on est recouvert d’ignorance et d’actes impies.
    A l’autre bout l’être vertueux aux actes propices, imbu de dévotion et d’amour pour Dieu, quitte cette enveloppe libre sans regret, juste désireux de faire plaisir à Son Seigneur, éternellement, et spontanément, sans faille et sans crainte, car la peur n’existe plus en l’Amour, et comme c’est l’atmosphère même du monde spirituel, tout y étant tourné vers l’Objet Ultime de l’adoration et pour Son service et Son plaisir !

    L’envie à Son égard est la cause de l’ego et notre amour, parce que perverti (notre véritable potentialité), se transforme en concupiscence, puis en avidité qui engendre la frustration, et au final la colère qui anéantie la mémoire entraînant l’intelligence  dans les ténèbres de l’ignorance où nous sommes emportés par les vagues de l’océan des morts et des naissances ; rapidement le bonheur ici-bas n’est plus que de la souffrance qui se repose comme le dit le poète.

  13. Mandalaman dit :

    Autre fabuleux film sur l’après vie avec une intrigue plus prenante qui ne tient qu’à la découverte dans Nosso Lar.
    Au-delà de nos rêves (La prise de conscience)
    « Nosso Lar » reste tout de même une très bonne réalisation selon moi, un petit coté roman photo dans l’atmosphère narrative et des décors de parc d’attraction, le tout enrobé dans une photographie de catalogue pour équipement du pavillon, on remarquera tout de même quelques architectures intéressantes.

    La rareté du propos au cinéma en fait une œuvre intéressante, quoi qu’il en soit voici un autre film dans la même veine : LOVELY BONES : Bande annonce VF
    Traité à la sauce thriller américain, une jeune fille est assassinée par un psychopathe, dans les mondes de l’après vie elle va rencontrer ses préoccupations terrestres, l’amour, la peur, la joie enfantine de son âge.
    Le rôle du psychopathe est particulièrement réussi, âmes sensibles s’abstenir sur les scènes de meurtres.
    La mort c’est cool.
     

    • Ellvie dit :

      Merci Mandalaman,
      Je suis assez d’acoord avec toi, je préfères la version d’ « Au delà des rêves » il y a tellement de joies, de couleur, et d’amour, dans ce film… pour « Nosso lar », j’ai un peu de mal avec cette hiérarchie qui me rapelle trop le catholicisme.
      Merci aussi pour ce lien, je vais de ce pas regarder le film de Chico Xavier.
      A bientôt, d’autres partages… 
       

  14. antinea dit :

    Ce film a un lien avec Inelia Benz… la leçon à retenir est que pour être heureux il n’est pas question d’argent. Il s’agit de se donner, de donner de soi-même selon nos capacités.
    Il y a eu un commentaire pour Inelia sur le fait qu’elle commercialise maintenant. Il ne faut point s’étonner qu’elle est perdu des capacités suite à cela.
    J’ai aussi vu sur un blog un article la concernant parlant d’aimer l’argent. Il suffit de regarder ce que l’amour de l’argent a fait de la planète et des gens. La 5ème dimension a un lien avec les 5 doigts de la main… se donner un coup de pouce, se donner la main, s’entraider dans la communauté. Maintes fois, on nous montre des documentaires, que ce soit par cuisine et vins de France ou même la découverte d’autres civilisations, comme hier soir avec F. Michalack chez les Lolo… tous travaillent ensemble, tous se donnent la main dans le même but et il n’est pas question d’argent entre eux. Faire payer aux autres ce que l’on nous donne gratuitement n’est pas un bon principe. Les dons sont acquis naturellement et non avec des techniques car c’est avec le coeur véritablement que cela fonctionne. Le but d’avoir des pouvoirs pour se sentir fort et faire ensuite un profit matériel n’est pas le but. Le but est d’aider, de soigner, de purifier, d’apporter l’amour et bien être. IL faut aimer. De plus, nous savons qu’il existe un moyen pour l’énergie gratuite, il serait temps que cela soit mis en place. Le but pour l’expérience de la matière est de pouvoir utiliser tous nos sens. Dans le film il est noté que la soupe n’a pas de goût.. Ici, nous pouvons, toucher, sentir, goûter… Ouvrir son esprit c’est ouvrir son coeur. Tout devient facile lorsque l’on aime, cela est une force qui déplace les montagnes… Quelque ce soit la façon dont le message est donné, que ce soit par film ou dessin animé ou autres, il faut juste retenir le fond et non la forme. C’est aussi pour cela que les êtres des autres mondes ne se montrent pas totalement, car cette société est encore trop basée sur les apparences. La vidéo montrant que l’argent n’est que fictif n’a pas encore fait l’effet sur tous, puisqu’ils continuent à ne parler que de cela et courir après ; que d’énergie perdue à rédiger des articles sur les moindres détails de la bourse. Plus l’attention est donnée sur ce que le veut voir disparaître, plus cela fait durer. Tous veulent du temps, mais ils ne le prennent pas… pas le temps d’aider, pas le temps d’écrire, pas le temps de rendre visite, pas le temps d’écouter, de téléphoner… pas le temps de vivre… au plus profond de mon coeur, j’espère que le changement se fera rapidement car cela est éprouvant de vivre dans ce système limité.

  15. Mandalaman dit :

    Bonjour,

    Un petit dernier « pour la route » avec atmosphère très onirique, Tom Waits en sauveur providentiel, une petite merveille de simplicité fun et décalée : « Petits suicides entre amis »   

    extrait
    :razz:

  16. antinea dit :

    Oui Mandalam, j’ai visionné « La prise de conscience » qui est très bien faite et montre que le corps matériel n’est plus d’importance et que l’on crée ce que l’on veut de l’autre côté, mais qu’en réalité il n’est pas nécessaire de manger, tel qu’il est dit dans No Solar.

    Par contre, en suivant les commentaires, j’ai eu lu tous les livres de Lobsang Rampa et il y a bien des années de cela… mais ce qui m’est resté est le 3ème oeil, l’aura et la robe de sagesse… donc la possibilité de quitter son corps et les autres dimensions, mais je ne me souviens pas de la description de ce qui se passe ensuite, la vie après la mort, tel décrit dans le film. En ce qui concerne Ilena, j’ai encore réfléchi à ce qu’elle a dit, à savoir venir directement de la source sans avoir eu d’autres vies avant. J’en viens à me dire que ce n’est pas possible, eu égard à ce que l’on nous a donné comme exemple dans les autres mondes… pour arriver à la source, il a fallu passer par de multiples expériences pour cela. Il a fallu acquérir de la sagesse. Cependant, si vraiment elle était issue de la source même directement, je ne vois pas la raison de recevoir des ordres puisqu’elle serait parfaite. Il y a donc une incohérence. Même Jésus s’est incarné et a eu d’autres vies. Tout comme on nous a aussi apprit que le mensonge marche autant que l’on y glisse des vérités… elle a bien souligné qu’il ne fallait pas la croire, car elle n’était pas réelle, donc pas vraie… mais cela reste mon propre regard… ne pas croire tout ce que l’on nous dit et savoir faire le tri. Les êtres de Lumière nous disent pourtant bien qu’ils ont vécu dans d’autres mondes.. j’ai aussi l’image du film où l’on voit les gens se vautrer dans la boue, dans la fange… on connait l’expression… j’en retiens comme message la différence lorsque l’on meurt calmement et sans souffrance, ou dans la souffrance, car le corps garde en mémoire un moment la souffrance physique et c’est cela qui a fait que le docteur était dans le monde sombre un moment… mais il ne se vautrait pas. J’ai aussi à partager le fait que lorsque tout un groupe de personnes part en même temps, comme dans une catastrophe, c’est pour mieux passer ensemble la couche noire avant la lumière. Comme d’autres personnes passent directement, du moins très rapidement à la lumière… dans les récits de mes amis, ils étaient dans la lumière et leurs parents étaient là…
    Ghost Whisperer est aussi une bonne série pour parler de la vie après la mort, du fait que certains restent là attacher à la matière pour des raisons de souffrances ou régler des injustices.
     
    Baldeva…
    L’envie, à son égard, est la cause de l’ego, et notre amour, parce que perverti (notre véritable potentialité), se transforme en concupiscence, puis en avidité qui engendre la frustration, et au final la colère qui anéantie la mémoire entraînant l’intelligence  dans les ténèbres de l’ignorance où nous sommes emportés par les vagues de l’océan des morts et des naissances ; rapidement le bonheur ici-bas n’est plus que de la souffrance qui se repose comme le dit le poète.
     
    Là je ne suis pas vraiment d’accord… on peut vivre de la frustration sans pour autant passer par l’avidité ou la concupiscence (que l’on retrouve dans la boue). La frustration est un manque de ce que l’on doit avoir naturellement, tel de l’amour, ne serait-ce que de sa mère… comme exemple, car c’est important d’avoir de l’affection lorsque l’on est enfant. La frustration est un manque, la concupiscence et l’avidité sont des excès. Il y a une différence entre ce qui vient de nous ou ce qui vient des autres.

    La colère ne détruit pas forcément la mémoire… la colère est un fort mécontentement. La colère est là à cause de ce que l’on se souvient, ou d’une vérité ou d’un mensonge… l’intelligence est le fait de réfléchir en faisant le tri. Je défie qui que ce soit sur cette Terre qui jamais n’a eu une colère dans sa vie. Même Soeur Emannuelle en a eu… Les émotions vont avec le fonctionnement du coeur… c’est tout un panel. Il est bien évident que dans ce monde on en arrive à être révolté, et cela est preuve d’intelligence… ne pas dire amen à tout et ne pas tout accepter.
     

    • jerhug dit :

      « Celui qui ne sait pas se mettre en colère est un sot,
      celui qui sait ne pas se mettre en colère est un sage. »

      Ça doit venir de la sagesse bouddhiste, ou un truc comme ça…

  17. Mandalaman dit :

    En plus de « Nosso lar », un film brésilien à été réalisé sur la grande et longue vie de Chico Xavier :

    http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/LaVieDeChicoXavier.flv.jpg

    Basé sur le livre « La vie de Chico Xavier » du journaliste Marcel Souto Maior, ce film décrit l’histoire du médium Chico Xavier qui vécut jusqu’à l’âge de 92 ans. C’est une vie de médium spirite, que vous découvrirez, entièrement dévouée à son prochain bénévolement. C’est aussi une vie de luttes avec une production médiumnique impressionnante, plus de 400 ouvrages psychographiés sous l’influence des Esprits vendus à plus de 30 millions d’exemplaires. Il a fait don de tous les droits à des organismes de bienfaisance. « Je n’ai rien écrit. Ils, les esprits, ils ont écrit » répéta-t-il sans cesse.
    Francisco Cándido Xavier fut le médium brésilien le plus célèbre et le plus prolifique du XXe siècle. Il popularisa grandement la doctrine spirite au Brésil. En 1981, le Brésil proposa officiellement Chico Xavier comme candidat au Prix Nobel de la paix.

    Sorti sur les écrans au Brésil l’an dernier, ce film a connu un très grand succès national. Resté en salle pendant 6 semaines, il a remporté le plus fort taux de fréquentation dans son pays pour l’année 2010.

    Daniel Filho — 2010 — 125 min — fiction — VOSTF
    Scénario : Marcos Bernstein
    Montage : Diana Vasconcellos, ABC
    Photographie : Nonato Estrela, ABC
    Son : Carlos Alberto Lopes
    Producteurs : Julio Uchôa
    Production : Lereby Produções
    Avec : Matheus Costa, Angelo Antonio, Nelson Xavier, Tony Ramos

  18. Lucie dit :

    Et que dire de plus ? … que nos pères, que nos mères, que nos fils et nos filles, que nous… n’avons qu’un éternel recommencement, celui de vivre le meilleur, le plus-que-parfait de tout ce que l’on peut faire, donner… un état de conscience réel, développé avec les expériences acquises dans cette vie présente, permet peut-être d’éviter cet apprentissage difficile de l’autre coté ? J’aime ce film, car il me laisse dans cet état de mi-plénitude, un peu comme s’il m’a permise de m’élever au-dessus du sol où je suis assise.

    Namasté

  19. thomas dit :

    Il n’est plus possible de regarder le film en entier ?

  20. Sriananda Atual dit :

    Le premier m’a interpellé, mais le deuxième m’a littéralement transporté aux portes du paradis, moi c’est dans le top 3 des films qui m’ont remués, bouleversés, et laissé dans un état de bonheur et de gratitude. Merci infiniment à la personne qui nous a offert ça !!!!
    Et le film de Chico est visible en entier, même si j’ai du rouvrir 3/4 fois la page pour le visualiser en entier, 1000 fois merci du fond du coeur, pour ce moment de pur bonheur.

  21. Soledad ournys dit :

    Très beau film, plein de bonnes intentions, mais qui relève de l’imagination fantasmatique ! L’enfer, le purgatoire, le paradis sont ici et maintenant, sur cette Terre pour qui veut bien voir ! Il est assez naïf d’imaginer un paradis où tout le monde est vêtu de blanc ! Il n’y a pas « l’autre monde », mais l’Unité de Tout, du Tout, depuis le Principe créateur. Il y a, dans le new âge actuel une méconnaissance de la Tradition primordiale pourtant maintenue dans les diveres traditions, et qui est toujours revivifiée par les Connaissants, les Instructeurs… qui ne sont pas, il est vrai, sur la place publique pour faire des audimats supérieurs à « Avatar ». Aussi est-ce ici, à chaque instant, que tout ce joue et qu’il convient de trouver, au tréfonds de soi, sa vérité essentielle, de faire son alchimie pour acquérir la Toute Conscience qui n’a rien à voir avec les grandioses naïvetés du rêve qui est exposé dans ce film, un tranquilisant qui permet d’éviter la Vie véritable qu’il faut oser vivre… Bien autre chose que les « rêves- ailés », pseudo révélations qui empêchent de garder les pieds sur terre. Cela se vérifiera inévitablement pour permettre à chacun de rectifier et de s’ouvrir…

  22. jerhug dit :

    Allez, puisque Soledad ournys se permet de faire une critique un peu moins enthousiaste sur Nosso Lar, je me permets de vous faire part des questions que m’a posé ce film en ce qui concerne des idées sous-jacentes mais peu innocentes.

    Avant de commencer, je tiens à préciser ici que je ne cherche en rien à jouer les trolls, ce film m’a beaucoup plu, mais je souhaite partager des points de vus peut-être assez critique, mais qui, je pense, sont bienvenu face à l’unanimité que fait ce film sur ce blog.

    Nosso Lar se veut d’un parfait syncrétisme (mix des religions) en mélangeant, par exemple, des idées comme la réincarnation avec celle d’un « paradis » ou en affichant de nombreux symboles religieux dans la salle ou le gouverneur reçoit André Luis, (ôm hindou, roue bouddhiste, étoile de David…), mais n’avez vous pas été marqué par la prédominance de valeurs judéo-chrétiennes : Le pardon, la rédemption, la miséricorde, le mérite…

    Je ne sais pas si cette marque culturelle a été le fait du réalisateur du film ou de Chico Xavier (je n’ais pas lu le(s) livre(s) pour en juger), mais c’est pour moi un fait :
    Si Nosso Lar dit vrai, le « paradis » est Chrétien (du moins principalement).

    Le deuxième point qui m’a marqué c’est le caractère très patriarcal, voir machiste du film.
    Il y a principalement des hommes, les gouverneurs et ministres sont des hommes et les femmes sont soit sorcières du purgatoire, soit infirmière (Narcisa), soit mère nourricière et consolatrice (la mère de André), soit emmerdeuse et irresponsable (Eloísa, la soeur de Lísias).
    N’est ce pas un peu ce à quoi la société patriarcale dans laquelle nous vivons à tendance à réduire la femme ?
    Pourvu pour elle que le « paradis » leur soit plus clément.

    Enfin, un point qui là me touche plus personnellement, ou du moins qui choque des idéaux « décroissant » qui sont les miens et que je ne vous oblige pas à suivre (ni a critiquer par ignorance) :
    le rapport apologétique à la technologie dans Nosso Lar.
    L’architecture y est gotico-futuriste, la nature autour bien que présente est parquée, bien rangée, cela rappel fortement les projets d’urbanisation « développement durable » de certaine villes qui se veulent verte, tout en restant foncièrement capitalistes.
    Les aérobus volant grace à une énergie bien plus mieux que le méchant pétrole, le magnétisme.
    Prenez le temps de lire « Énergie et équité » d’ivan Ilitch, pour comprendre que ça n’est pas parce que nous aurons une énergie plus propre et inépuisable que nous vivrons dans un monde plus démocratique.
    C’est la quantité importante d’énergie consommé qui rend toute production centralisé, donc monopolisé, donc possédé par des dominant, donc asservissant les dominés dépendants.
    Je complique un peu les choses mais je doute que le « paradis » soit aussi hi-tech.

    Tout ceci n’est qu’avis personnel mais je lance le débat…

    Bien à vous d’y répondre.
    Mais par pitié, prenez le temps de réfléchir avant de critiquer.
    « Ne pas réagir mais agir » disait Bouddha…

    • Sabine dit :

      Bonjour à tous(tes),
      Je tiens à remercier tous ceux qui font de leur mieux pour nous aider à retrouver qui nous sommes…
      En ce qui concerne les films je pense qu’il est bon de se souvenir que chacun(e) transmet de son mieux avec ses filtres (éducation, famille, environnement géographique, familiale, mémoire cellulaire et autre)…
      Pour ma part je suis très heureuse et très touchée par ces films, et merci à tous(tes) ceux qui d’une façon ou d’une autre ont participé à un moment ou un autre dans cette vie ou depuis d’autres plans…
      Merci à Chico pour ce message… Aucun jugement… la Paix… la Paix… et j’ajouterai que la Joie soit dans tous les coeurs…

  23. dit :

    MERCI. J’ai beaucoup aimé.

    J’aimerais diffuser le film sur mon blog sans publicité dessus pouvez-vous me donner le code ou le lien que vous avez utilisé ?
     
    Merci.

    • InterObjectif dit :

      Bonjour Michel,

      Je viens de t’envoyer par mél le code source pour intégrer le film « Notre Demeure » sur ton blog (en espérant que celui-ci fonctionne correctement sur over-blog.com !?)

      PS: le fichier de ce film étant situé sur le serveur dédié de nous-les-dieux.org, les visiteurs de ton blog tireront sur notre bande passante lorsqu’ils visionneront ce film. ;-)

  24. Mandalaman dit :

    Bonjour, :lol:

    L’industrie ciné propose divers sortes d’enseignements (voir mes commentaires précédents) pour faciliter la compréhension spirituelle devenue tellement « encroutée » dans l’aspect matériel qu’il en faut pour tous les gouts et intellects ou « niveaux de consciences ». :shock:

    Le parti pris pour les producteurs à ce niveau est clairement de toucher un maximum de personnes sans passer par les recettes classiques, du coup ça en deviendrait un style, ennuyeux certes mais totalement en prise avec la pacification nécessaire au centrage. ;-)

    Je fais l’avocat de rien, je comprends, je crois, que cet aspect plutôt esthétisant reste à prendre en compte.
    Eloisa, selon mon point de vue, est celle qui donne la note aventurière, malheureuse par ailleurs dans sa tentative de découvrir un passage vers la vie sur terre, bien déçue par ce qu’elle découvre, en témoigne sa conversation avec l’ex-médecin autodestructeur :

    Vous ne voulez qu’une chose : partir. Ne supportez plus ce ton moraliste.

    Cette réplique en dit long : elle se sent à l’étroit dans cet univers de « pelouse a nains de jardins ».
    Une autre scène a retenue mon attention :idea: : quand le protagoniste central revient chez lui après une longue attente, l’âge de sa fille témoignant du laps de temps en question.

    La vision de sa femme avec son nouveau compagnon le rend furieux, là il quitte la maison pour retrouver sa dimension, mais de nouveau dans le bas astral, là où il était arrivé au début, c’est à ce moment qu’il prend conscience que ses émotions sont porteuses du risque de régresser dans les plans.

    Il observe cet univers emplit de fous, de malades désespérés, et comprend qu’il en a fini avec ce plan infernal.

    Ce film est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait, autre point d’intérêt et pas des moindres : c’est un docteur qui meurt de sa mauvaise hygiène de vie ; dans l’après vie on lui donne de l’eau, de la soupe sans gout (placébo) ; je crois qu’il s’agit d’une manière, avec d’autre sous entendus sur les médicaments par exemples, de donner un aperçus plus clair sur l’époque que nous vivons dominée les lobbys pharmaceutiques.

    Il apprend progressivement à utiliser son propre pouvoir pour soigner les revenants du pays des morts et ainsi a se détacher encore plus de son ancienne vie.
     
    On est plus dans le docu que dans un ciné de l’entertainment, probablement une œuvre avant-gardiste malgré un kitsch classé dans les courants-tendances décoratifs majeurs.

    Je réédite ma remarque sur l’aspiration de cette jeune femme à quitter ce lieux lui paraissant trop conforme et moral. Un clin d’œil selon moi à ce travers de déco « pelouse à nains de jardins ». ;-)

  25. Betty dit :

    Merci de partager, superbes moments avec ces deux films. Le film de Chico Xavier s’arrête à peu près à 20 mns de la fin, est-il possible de le visualiser en entier ? Merci.
    Love and Light  

    • InterObjectif dit :

      Ceci arrive lors de surcharges passagères du serveur (grosse fréquentation sur Nosso Lar) aux heures de pointe…
      Il suffit normalement pour résoudre ce problème de vider le cache (la mémoire temporaire) de votre navigateur internet, de recharcher la page du film et de relancer la lecture de celui-ci. ;-)

  26. Mandalaman dit :

    Allez, encore un petit bout d’un autre film : dans cette partie l’équipage d’un vaisseau spatial en panne atterrit sur Vénus, mais de la même manière qu’Eloisa, les terriens veulent reprendre leur vie dans la matière, une force d’attraction puissante même vue du paradis.

    Croisières Sidérales (1942) -- Terre VS Venus -- 10mn
     
    Bon vision-nage. :smile:

  27. Stephane dit :

    Très bon film qui fait réfléchir… merci !

  28. Danylou dit :

    Merveilleux… intense… comme quoi il est important de régler nos choses ici-bas tout en faisant de son mieux pour récolter en haut tout le bien que l’on désire…

    Un grand MERCI…

  29. Mandalaman dit :

    Bonjour à tous, :smile:

    Vous avez été sages et Patrick nous a ré-ouvert notre parc d’attraction spirituel alors voici une œuvre sortie du cerveau d’un de nos plus grands auteurs nationaux : Sartre :shock:

    Dans ce film de 1954 réalisé par Jaqueline Audry trois personnages se retrouvent ensemble et vont doucement comprendre ce qu’ils font là et comment leurs choix les ont poussés à leurs culpabilité criminelle.

    Dans cet hôtel sans nom leur seul liens avec l’extérieur est un homme à tout faire cynique et désabusé, c’est là que la fameuse phrase de Sartre prendra tout son sens : « L’enfer, c’est les autres »

    Vision « lumineuse » si on songe à ce que vit le héros de « Nosso Lar » dans son arrivée au pays des morts où il semble que chacun soit une victime des autres.

    Huits clos -- Sartre -- La confiance
    Huis clos -- de Sartre (pour l’éternité)
    Comment les autres forment l’enfer dans Huis Clos
    ;-)

     

  30. nico dit :

    Beau film à méditer…

  31. Fernande Charette dit :

    J’ai beaucoup aimé, ça nous ouvre le coeur à toute cette grandeur d’esprit, à reconnaître que nous avons tous cet médiumnité en nous… purification… purification… travailler avec cette belle lumière… que Dieu vous benisse… je rends grâce… beau travail d’équipe pour ce film…
    F.C.
    Montréal p.q. Canada…

  32. ferendel dit :

    Merci pour le partage de ces 2 très beau film. ;-)

  33. [...] Notre Demeure (Nosso Lar) | InterObjectif.Net [...]

  34. Régis dit :

    Voici un autre film merveilleux « Les Mères de Chico Xavier », pour lequel j’ai eu le privilège de corriger toute la traduction française et l’intégration du sous-titrage au film qui n’existait pas sur la toile.

    http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/LesMeresDeChicoXavier.mp4.jpg
    source : le forum Planète Révélation
    dont l’administrateur et ami (A2zeiss) est à l’origine de cette idée de sous-titrer ce film en français.

    Synopsis : « Les Mères de Chico Xavier » est basé sur des faits réels et raconte l’histoire de trois mères, qui vivent à différents moments de leur vie et voient leur réalité changer soudainement. Ruth (Via Negromonte), dont le jeune fils est en difficulté avec la drogue ; Elisa (Vanessa Gerbelli), tente de surmonter l’absence du mari à la maison, se consacrant entièrement à son fils, le petit Théo (Gabriel Bridges) ; et Lara (Taina Muller), une enseignante qui est confrontée au dilemme d’une grossesse imprévue. Leurs histoires se croisent. Quand ils se rencontrent et reçoivent réconfort et espoir de vie à travers le contact avec Chico Xavier.
    Scénario : de Glauber et Emmanuel Nogueira Filho, inspiré par le livre « Derrière le voile d’Isis », le journaliste et écrivain Marcel Souto Maior (également auteur de « La vie de Chico Xavier »).
    Production : Films Light Station.

    Amour et Bénédictions.

    • Fernande Charette dit :

      Merci, merci… hier je ne pouvais visionner ce film j’avais de la peine, et aujourd’hui j’ai le grand bonheur de l’apprécier… j’ai eu le coeur gros de voir ces mères recevoir de si beaux messages… que Dieu vous benisse… merci encore… choco de l’au-
      delà… veille sur moi.

      F.C. Montréal p.q. Canada

  35. Mandalaman dit :

    Bonjour à tous,

    Dernier film visionné sur le sujet de l’après vie avec Kevin Costner : Apparition

    Un médecin urgentiste apprend doucement que la mort n’est pas la fin de la vie, et la surprise de la fin confirmera cette philosophie dans un beau retournement de situation. :shock:
    Le pauvre docteur est en proi a des apparitions, des signes lui suggérant l’existence de sa femme alors qu’elle est déclarée morte sans qu’on est retrouver son corps…

    BA en anglais


  36. patrick.TOUL dit :

    MERCI, JE SUIS PAS UN FOU.
    MES AMIES MEDIUM AUSSI.

  37. De Luca dit :

    Merci à Internet pour m’avoir permis de regarder ce film.
    Merci à toute l’équipe du film et au réalisateur.
    Merci au médium, merci au docteur. 
    Vous m’avez donné la réponse à mes questions.
    Demain peut arriver sur Terre, je le vivrais désormais sans colère.

  38. Mandalaman dit :

    Bonjour à tous,

    Dernière trouvaille métaphysique dans le chaos ambiant où différentes sources plus ou moins claires viennent exploiter l’évolution de la conscience : « Propos sur la Conscience » (documentaire réalisé en 2012 par Ri Stewart)

    http://nous-les-dieux.org/VIDEOS/a-propos-de-la-conscience-bande-annonce.flv.jpg

    Il y a une révolution en cours dans la science. Un véritable changement de paradigme. Alors que la science conventionnelle reste matérialiste, il existe un nombre considérable de scientifiques soutenant et développant un paradigme basé sur la primauté de la conscience.

    Dr Amit Goswami, Ph.D, un pionnier de cette nouvelle perspective révolutionnaire au sein de la science, partage avec nous sa vision du potentiel illimité de la conscience comme fondement de tout être, et comment cette révélation peut réellement nous aider à vivre mieux.

    « Le Quantum activist » (A propos de la Conscience) raconte l’histoire d’un homme qui nous invite à repenser nos notions mêmes de l’existence et la réalité.

    Le but de cette publication est d’ajouter aux précédentes sur l’après vie, sujet intriqué avec l’évolution de la conscience collective.
    ;-)  

  39. InterObjectif dit :

    Ils sont revenus de l’au-delà : révélations et témoignages sur la vie après la mort.

    (diffusé le 10 juin 2012 sur -- source : DocuMystère)

  40. [...] interobjectif.net -notre demeure:nosso-lar (préambule à cet article) vu dans le blog: chemindevie.net (merci pour me l’avoir fait connaître!)  [...]

  41. [...] interobjectif.net -notre demeure:nosso-lar (préambule à cet article) vu dans le blog: chemindevie.net (merci pour me l’avoir fait connaître!)  [...]

  42. Valérie dit :

    Merci pour ce trés beau film bien raconté et trés enrichissant pour l’Esprit, hormis que le Purgatoire pour ma part tient plus de l’enfer… (ténèbres irrécusable)
    Ensuite vient cette lumière et cette beauté divine… baignons dans cette Amour universel et spirituel… (la béatitude éternel)
    Merci encore pour ce beau film en espérant qu’on puissent en voir d’autres.

  43. Clara MAURICE dit :

    … L’ouverture de nos sens à la vie multiple
    Il y a beaucoup de maisons chez mon Père
    Homme debout, tu es invité à visiter
    Le triple au moins de ce que connaissaient tes pères…
     
    La musique du vent qui caresse les arbres
    Ouvre au firmament des champs d’étoiles
    La musique des sphères guide le sabre
    Qui tranche le cordon et nous fait traverser le voile…
     
    Notre demeure est un très beau film, merci !

  44. PETIT dit :

    Quelques réflexions suite au visionnage de ce film. La séquence initiale quelque peu anxiogène, m’a troublé. En effet, des précédentes lectures abordant le sujet, plus aucune souffrance d’ordre physique n’est décrite arrivé sur l’autre plan.
    Si j’ai bien lu , le « scénario » est établi à partir des indications reçues par un médium et cet aspect me gêne. Ces souffrances semblent résulter d’un comportement « non conforme » et partant, je me dis qu’il y a ici-bas plein de personnes qui sont potentiellement concernées : excès en tous genres assimilés à une conduite « suicidaire ».
    Est-ce à dire qu’une conduite « ascétique » est un « plus » pour aborder l’autre monde ? N’y a-t-il pas là un aspect morale « judéo chrétien » évident et qui peut heurter certaines convictions ?
    On parlait aussi d’un « examen de vie passée » mais il n’y a pas mention de cela dans le film (ou bien alors n’ai-je pas été assez attentif ?).
    Une remarque concernant les animaux : il est curieux que l’on n’aperçoive que des chiens. Par exemple, quid des chats…? (sans parler des poissons rouges… sourire)
    Pour conclure provisoirement, je suis une personne qui a choisit de revivre un cycle avec un handicap physique très important. Avec mes faiblesses d’être humain sur ce plan, l’idée de « purger » certains aspects de ma vie après être arrivé « la-bas » me gêne car je croyais que la dureté de l’épreuve vécue m’aurait fait « bénéficier » d’une élévation spirituelle systématique.
    Je serais heureux de vous lire à propos de mon témoignage et d’échanger si vous le pensez utile pour les autres internautes et pour vous-même.

  45. Sibylle dit :

    Trois films grandioses sur l’Amour inconditionnel :
    Notre Demeure ; la vie de Chico Xavier ; les mères de Chico Xavier.
    Un Grand Merci.
     

  46. [...] < ousia Get flash to fully experience Pearltrees Notre Demeure Le film Nosso Lar (Notre Demeure) est une super-production brésilienne sorti fin 2010 (pas encore [...]

  47. erick dit :

    La nature humaine est ainsi faite, elle a besoin « d’émotions » ! Ces personnages, l’ambiance, etc… permettent d’approcher et s’ouvrir à « d’autres réalités » !
    Dans plusieurs commentaires le mot « science » ou scientifiques ressortent ! Ca c’est une avancée !
    Durant des décennies, j’ai été bercé par l’ambiance de ce film… bien avant son apparition. Et puis une autre « page » s’est ouverte ! Sans doute était-ce le moment !
    Une totale remise en question sur ce sujet de « la vie après la vie » !
    Une réponse claire sur les trois questions existentialistes… qui sommes nous… d’où venons nous… ou allons nous… existe !
    Ma croyance et ma foi, boostée à l’infini, sur une réalité « UNIVERSELLE » totalement NEUVE et tellement LOGIQUE prenait naissance.
    Et franchement, rien à voir avec 1.000 films sur la « vie aprés la vie » brésiliens ou autres !
    Je comprends maintenant, et nous sommes environ 600.000 sur cette boule bleue à avoir cette approche beaucoup plus « réaliste » de notre AVENIR.
    Pourquoi ce changement ?
    Simple.
    Un ouvrage fabuleux, 2100 pages écrites il y a quelques décennies seulement, d’un « réalisme » époustouflant, dégonflant son égo à l’extrême (mon cas… :lol: )
    (J’étais une encyclopédie vivante sur les questions ésotériques « spirituelles »… bref de quoi alimenter mon égo et mes conférences sur le sujet!)
    Mais un jour, il a fallu « voir » la réalité en face ! Mettre le doigt sur LA CONNAISSANCE n’est pas facile !
    Il faut avoir le courage… ou de l’intuition… ou de l’inconscience… pour LÂCHER PRISE sur des dogmes, croyances , philosophies… multi-millénaires, mais bien trop poussiéreux pour ce 3ème millénaire !
    Par pitié ne me crucifiez pas ! Ca fait mal…
    Ne vous inquiétez pas, personne ne vous demande de renier telles ou telles choses, simplement « d’actualiser » certaines croyances bien trop limitées ! D’ouvrir sa conscience sur un VERITABLE PROGRAMME UNIVERSEL !
     
    Bref… cet ouvrage m’a permis de mettre un véritable turbo sur ma foi… ainsi qu’à quelques centaines de milliers de lecteurs, sans pour autant prendre « la carte » d’une secte (aussi importante soit elle… et reconnue), ou autres concepts branchés venus du soleil levant ou des contreforts de l’Himalaya).
     
    Envie d’en savoir plus ?  Ecrivez moi… tout simplement !

    Ceci dit le film est magnifique… et une nouvelle fois ne me brûlez pas… ça fait très… très mal… :lol:

    • Ambre dit :

      Bonjour Erick,

      Le lien ne fonctionne pas pour t’écrire !

      J’aimerais en savoir plus sur cet ouvrage.
      Quel est son nom ?

      Lumière à toi !

      • erick dit :

        Bonjour AMBRE,

        Comme je l’indique sur ce blog :

        L’ouvrage se nomme « la cosmogonie d’URANTIA » ou le « livre d’URANTIA ».
        Il est en lecture libre sur le site urantia.org

        Vous pouvez m’écrire directement : edentia@live.fr

        Amitiés.

  48.  
Faire un commentaire

Cocher cette case pour être averti par mél des commentaires à venir.
(vous pouvez aussi être averti par mél des commentaires à venir sans commenter)


Accélérez votre navigation sur ce site en utilisant :
Google Chrome
Le navigateur internet rapide et novateur !