1ère partie

Pour approfondir ce sujet, il convient de considérer un certain nombre de points :
L’univers est dans un état d’harmonie sans dérèglement. Certains scientifiques pensent même que le hasard n’existe pas.

Nous allons voir ensemble, à titre d’exemple, quelques extraits du livre « Dieu et la science » (1).
Ce livre est né d’une série d’entretiens et au-delà, d’une rencontre entre celui que la tradition philosophique tient pour le dernier grand penseur chrétien : Jean Guitton et Igor & Grichka Bogdanov, tous deux docteurs en astrophysique et en physique théorique.
Les auteurs se sont posés ces questions simples et essentielles :
« D’où vient l’univers ? Qu’est-ce que le réel ? La notion de monde matériel a-t-elle un sens ? Etc… »

Avec la théorie quantique est née une pensée nouvelle qui efface les frontières entre l’esprit et la matière, une nouvelle représentation du monde qui prend appui sur les deux courants antérieurs (religion et science) pour les dépasser, en faire la synthèse :

« … L’univers semble avoir été minutieusement réglé afin de permettre l’émergence d’une matière ordonnée, puis de la vie et enfin de la conscience. Si les lois physiques n’avaient pas été rigoureusement ce qu’elles sont, alors, comme le souligne l’astrophysicien Hubert Reeves, « nous ne serions pas ici pour en parler ». Mieux encore : que l’une des grandes constantes universelles − par exemple, la constante de gravitation, la vitesse de la lumière − ait été, à l’origine, soumise à une altération infime, et l’univers n’aurait eu aucune chance d’abriter des êtres vivants et intelligents…

… Ce réglage, d’une précision vertigineuse, est-il le fait du pur « hasard », ou résulte-t-il de la volonté d’une Cause Première, d’une intelligence organisatrice transcendant notre réalité ? »

Igor Bogdanov :

« …  D’autres preuves du réglage parfait de l’univers ? La force de gravité : si elle avait été à peine plus faible lors de la formation de l’univers, les nuages primitifs d’hydrogène n’auraient jamais pu se condenser pour atteindre le seuil critique de la fusion nucléaire. Les étoiles ne se seraient jamais allumées. Nous ne serions guère plus heureux dans le cas contraire : une gravité plus forte aurait conduit à un véritable « emballement » des réactions nucléaires. Les étoiles se seraient embrasées furieusement pour mourir aussi vite que la vie n’aurait pas eu le temps de se développer.

En fait quel que soit les paramètres considérés, la conclusion est toujours la même : si l’on modifie un tant soit peu leur valeur, nous supprimons toute chance d’éclosion de la vie. »

Igor Bogdanov :

« … Les constantes fondamentales de la nature et les conditions initiales qui ont permis l’apparition de la vie paraissent réglées avec une précision vertigineuse…

Pour donner une idée de la finesse inconcevable avec laquelle l’univers a été réglé, il suffit d’imaginer la prouesse que devrait accomplir un joueur de golf qui, depuis la Terre, parviendrait à loger sa balle dans un trou situé quelque part sur la planète Mars ! »

Jean Guitton :

« … De tels chiffres ne peuvent que renforcer ma conviction : ni les galaxies et leurs milliards d’étoiles, ni les planètes et les formes de vie qu’elles contiennent ne sont un accident ou une simple « fluctuation du hasard ». Nous ne sommes pas apparus comme ça, un beau jour plutôt qu’un autre, parce qu’une paire de dés a roulé du bon côté. »

Igor Bogdanov :

« … Il est vrai que le calcul des probabilités plaide en faveur d’un univers ordonné, minutieusement réglé, dont l’existence ne peut-être engendrée par le hasard.

Certes les mathématiciens ne nous ont pas encore raconté toute l’histoire du hasard : ils ignorent même ce que c’est. Mais ils ont pu procéder à certaines expériences … ils ont programmé des machines à produire du hasard. Les lois de probabilité indiquent que ces ordinateurs devraient calculer pendant des milliards d’années, c’est-à-dire pendant une durée quasiment infinie, avant qu’une combinaison de nombres comparables à ceux qui ont permis l’éclosion de l’univers et de la vie puisse apparaitre. Autrement dit, la probabilité mathématique pour que l’univers ait été engendré par le hasard est pratiquement nulle ! »

Jean Guitton :

« … J’en suis convaincu. Si l’univers existe tel que nous le connaissons, c’est bien pour permettre à la vie et à la conscience de se développer.

Notre existence était, en quelque sorte, minutieusement programmée dès le début…

Tout ce qui m’entoure aujourd’hui, depuis le spectacle des étoiles jusqu’aux arbres qui ornent le jardin du Luxembourg, tout cela existait déjà en germe dans l’univers minuscule des débuts :

L’univers savait que l’homme viendrait à son heure ! »

D’autre part, Stephen Hawking,  physicien théoricien anglais, considéré comme l’un des plus grands cosmologues de notre époque,  nous dit :

« … L’évolution de l’univers n’est certainement pas le fruit du hasard. Il existait infiniment peu de chances pour que se développe la structure cosmologique telle que nous la connaissons. Elle doit répondre à un but dont notre existence même fait partie… »

On peut lire également dans un autre ouvrage de Grichka et Igor Bogdanov intitulé « Le visage de Dieu » (2) : 

« … L’univers n’est pas éternel… Le cosmos gonfle, grandit à chaque instant. Le chiffre est d’ailleurs phénoménal : toutes les 5 secondes, notre univers s’accroît d’un volume égal à celui de notre galaxie… »

« ….Revenons à l’univers au moment où l’infiniment grand est encore infiniment petit, au moment du bing bang. Toute la réalité se trouve alors tassée, compressée, écrasée dans cette infime étincelle de réalité perdue dans le néant. Une poussière de 20 microgrammes, des milliards de milliards de fois plus petite que le noyau d’un atome. C’est la chose la plus insignifiante qui ait jamais pu exister…Et c’est de là, de ce flocon de réalité à jamais invisible (même à l’aide des plus puissants microscopes), que vont naitre nos maisons, nos villes, la terre avec ses mers et ses montagnes et au-delà encore, les étoiles et les galaxies par centaines de milliards. Et c’est peut-être parce qu’elle contient une phénoménale quantité d’énergie que cette particule primordiale est inconcevablement chaude : 100.000 milliards de milliards de milliards de degrés ! Un chiffre qui dépasse l’imagination la plus folle…La température la plus élevée qui puisse exister. »

2ème partie

L’histoire de la création de l’univers est exposée de façon simplifiée dans la Genèse de la Bible.

Il est question de six jours durant lesquels Dieu créa l’univers et la terre. Le septième jour, Dieu se reposa de tout le travail qu’Il avait fait. En réalité, comme chacun peut s’en douter, il s’agit de 7 périodes de temps de plusieurs milliards d’années. Ainsi, l’univers a été créé par étapes jusqu’à l’apparition de l’être humain.

Etudions les recherches et les découvertes du colonel James Churhward qui sont exposées dans ses ouvrages et notamment dans celui intitulé : « MU, le continent perdu » à travers quelques extraits (3).

« Le jardin d’Eden n’était pas en Asie mais sur un continent aujourd’hui englouti au fond de l’océan Pacifique. Le récit biblique de la Création n’a pas pris naissance sur les bords du Nil, ni dans la vallée de l’Euphrate, mais sur ce continent disparu, la Mère-Patrie de l’homme.

Ces affirmations sont prouvées par la documentation complexe que j’ai découverte grâce aux tablettes sacrées de l’Inde, longtemps oubliées, et à divers écrits provenant de plusieurs pays. Ils parlent tous de cette étrange nation de 64 millions d’habitants, qui, il y a 50.000 ans, avait fondé une civilisation supérieure à la nôtre par bien des côtés… Ils décrivent, entre autres, la création de l’Homme dans le mystérieux pays de Mu… »

« … Je découvris que ce continent perdu s’était étendu depuis le nord de Hawaii jusqu’aux îles Fidji d’une part et l’île de Pâques d’autre part. Il avait été incontestablement la demeure originelle de l’homme. J’appris que dans ce beau pays avait vécu un peuple qui avait colonisé la terre et que ce continent avait été englouti à la suite de terribles tremblements de terre, disparaissant dans un effroyable tourbillon d’eau et de feu, il y a 12.000 ans… J’appris aussi la véritable histoire de la création du monde. C’était sur le continent Mu que l’homme avait fait sa première apparition… Parmi tous les peuples de la terre il existe une légende de la création et dans tous les cas j’ai été frappé par la similitude de ces légendes et je n’ai pu qu’en conclure qu’elles avaient une origine commune et que leur genèse était Mu… »

Les tablettes étudiées par Churchward abordaient plusieurs sujets qu’il a classés en 9 séries racontant l’histoire de la création de l’univers, de la terre et de l’arrivée de l’homme sur la terre, sur la Mère-patrie de l’homme, en l’occurrence, le continent Mu.

«… En les classant dans le bon ordre, les tablettes commencent ainsi :

A l’origine, l’univers n’était qu’une âme ou esprit. Tout était inanimé, sans vie, calme, silencieux, sourd.

L’immensité de l’espace était néant et ténèbres. Seul l’Esprit suprême, le Grand pouvoir, le Créateur existait dans cet abîme de ténèbres. Le désir lui vint de créer des mondes et Il créa des mondes ; et le désir lui vint de créer la terre, habitée d’êtres vivants, et il créa la terre et tout ce qu’elle contient … »

Nous pouvons donc tirer une conclusion de ces recherches :

L’origine de l’humanité est unique. L’origine des hommes est unique. L’origine des religions est unique.

Toujours d’après les recherches de Churchward et l’étude des tablettes, il est dit :

« … Le Créateur donna sept commandements. Etudions le septième … Créons un homme à notre image et donnons-lui le pouvoir de régner sur cette terre… Ainsi, le Créateur de toutes les choses de l’univers créa l’homme et plaça dans son corps un esprit vivant et impérissable, et l’homme devint comme une intelligence. Et la création était parfaite…

Le septième commandement fut le plus difficile à traduire. Le déchiffrage en soi fut assez facile mais nous nous trouvâmes dans l’impossibilité de découvrir des mots dans nos langues modernes ayant exactement la même signification que ceux de cette langue morte. Par exemple, “âme” et “esprit” ont été les plus proches que nous ayons pu donner à “ce qui a été placé dans le corps de l’homme” ; le mot “vivant” n’est peut-être pas exactement ce qu’ont pensé les auteurs du texte original. Le mot “impérissable” est, sans nul doute, absolument correct. Mais que veut dire au juste “à notre image” ?

Certainement pas une ressemblance physique. Cela se réfère probablement aux pouvoirs mentaux et mystiques, confirmés par cette phrase : “Donnons-lui le pouvoir de régner sur la terre”… Il est clair que cela signifie des pouvoirs spéciaux reçus de Dieu, l’homme pouvant être considéré comme une partie de Dieu, comme la feuille fait partie de l’arbre. L’homme est venu de Dieu et doit y retourner. »

Le texte contenu dans la Genèse de la Bible est à tout point de vue identique. On peut lire :

« … Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, pour dominer sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur les animaux domestiques, sur toute la terre et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Et Dieu créa l’homme à son image ; il le créa à l’image de Dieu : il les créa mâle et femelle. Et Dieu les bénit, et Dieu leur dit : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre et soumettez-la et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tous les animaux qui rampent sur la terre. Et Dieu dit : Voici, je vous donne toutes les plantes portant semence partout sur la terre et tous les arbres qui ont des fruits d’arbre portant semence ; ce sera votre nourriture… »

La force créatrice représente une masse d’amour, de sagesse et de volonté qui se transforme en vibrations, lesquelles traversent toutes les dimensions : de la septième (vide) jusqu’à la première (matière).

« Faisons l’homme à notre image » signifie que nous sommes une parcelle de l’âme de Dieu (une émanation de la puissance créatrice). Il s’agit de l’image spirituelle en quelque sorte. Le Créateur, qui se trouve au-delà de la 7ème dimension ne possède évidemment pas de corps physique. 

3ème partie

Toutes les grandes marques de produit ont un logo et un fabriquant. En tant qu’être humain, quelle est notre marque de fabrique ? Qui est notre créateur ?

Regardons attentivement notre nombril. Il ne s’agit pas d’avoir l’attitude de ramener tout à soi et de développer son égocentrisme. Il s’agit de comprendre que notre nombril a été relié à notre mère par le cordon ombilical. Le nombril de notre mère a été lui-même relié à celui de sa mère. Celui de sa mère a été relié à sa mère et cela jusqu’à la première femme, origine de tous les êtres humains. Nous pouvons également dire que le « moi » relie le passé à l’avenir. C’est aussi le transmetteur du patrimoine (spirituel et matériel) hérité de nos ancêtres que nous léguons à nos descendants.

Il est à noter, d’autre part, qu’aucun récit contenu dans les écritures des livres sacrés des différents courants religieux ou philosophiques ne mentionne que l’homme descend du singe. 

Nous pouvons espérer que, dans l’avenir, des découvertes archéologiques puissent mettre en évidence la véritable racine de l’être humain ainsi que sa véritable origine. 

Des « pluriels » qui sont vraiment « singuliers » !

Dans le texte hébreu de la Bible, le mot « Elohim » est employé pour désigner ce que les exégètes traduisent par « Dieu », au singulier. Hors, « Elohim » est le pluriel de « Eloha » qui signifie : celui qui vient du ciel, le céleste. Le mot « Elohim » peut donc se traduire par : ceux qui viennent du ciel.

Parfois le texte hébreu utilise le mot « Adonaï » et les mêmes exégètes en font un mot singulier qu’ils traduisent par « Seigneur », alors qu’il est également un mot pluriel que l’on peut traduire par « Messeigneurs ». En effet, « Adonaï » (pluriel) dérive de « Adon » (singulier). Il ne s’agit pas de pluriel de majesté, de politesse, car cette notion n’existe pas en hébreu.

Il est donc vraiment intéressant et pour le moins curieux que les hébreux, qui sont le seul peuple monothéiste de l’antiquité, aient choisi ces deux pluriels pour désigner leur Dieu unique ! 

Comme vous le savez probablement, les objets volants non identifiés (o.v.n.i) et leurs éventuels occupants, ne nous sont pas apparus que depuis un passé récent.

Il existe, en effet des traces de leurs passages que l’on retrouve à travers des témoignages issus de différentes cultures à travers le monde entier. Un grand nombre d’entre elles évoquent des créatures qui seraient descendues du ciel. Découvrons quelques exemples de cette réalité, à travers les traces, les dessins, les peintures, les statues et les statuettes disséminées à travers le monde. La plupart de ces représentations sont très révélatrices. 

Statue représentant un être portant un casque. Mexique

 

Peintures rupestres d’arborigènes découvertes dans les grottes de Kimberley, en Australie, probablement réalisées il y a plus de 5000 ans.

 

Les lignes de Nazca demeurent l’une des plus grandes énigmes de l’Antiquité. Il semble qu’elles ont été élaborées pour être visibles du ciel.

A propos de la civilisation sumérienne :

Longtemps avant Babylone, il y a 5 ou 6000 ans, une civilisation remarquable a vu le jour dans ce qui est aujourd’hui l’Iraq. Les sumériens possédaient une culture exceptionnellement avancée. La liste de ce qu’ils ont inventé ou créé n’a rien à envier à nos sociétés modernes. La question essentielle est de savoir d’où ils ont acquis leurs connaissances. On trouve, dans les écrits des anciens sumériens, des récits faisant allusion au fait que leur civilisation leur avait été enseignée par des êtres descendus sur terre depuis le ciel qu’ils ont appelés : les Anounaki. Les sumériens ont écrit leur histoire sur des tablettes d’argile. Ces textes vieux de 6000 ans parlent, entre autres, d’êtres venus d’une planète de notre système solaire appelée : Nibiru. De nombreuses descriptions font état de personnages beaucoup plus grands que la moyenne des êtres humains de l’époque. Autrement dit, il s’agissait de géants. Ces anciens textes affirment également qu’il y a plus de 400 000 ans, ces Anounaki sont venus de l’espace et ont atterri dans la vallée du Tigre et de l’Euphrate pour y créer une colonie qu’ils ont nommée : Eden.

« … Une soucoupe volante s’est écrasée le 2 juillet 1947 à Rosewell, au Nouveau Mexique. On découvrit à l’intérieur de celle-ci quatre humanoïdes. Il y eu 92 témoins, 35 témoignages de première main (du personnel de l’Air Force). Le 13 février, on trouva un autre vaisseau spatial dans les environs d’Aztec, au nouveau Mexique également. La deuxième chute d’un autre vaisseau dans cette région eut lieu le 25 mars 1948 dans le Heart Canyon. Le disque avait 33 mètres de diamètre et était fabriqué avec un métal inconnu. On y trouva 16 occupants décédés qui mesuraient 1,20 mètre. En 1949, une autre soucoupe fut découverte à Rosewell et l’un des passagers survécut. Un officier d’aviation reçut l’ordre de l’amener à Los Alamos où se trouvaient à cette époque les installations les plus sûres des forces armées des Etats-Unis. On décrivit le passager comme un humanoïde reptilien avec certaines caractéristiques propres aux insectes. On le nomma « EBE » (Extraterrestrial Biological Entity). EBE relata que ceux de sa race rendaient visite à la Terre depuis 25.000 ans… Il dit également qu’ils disposaient de bases souterraines dans différents pays de la Terre. EBE enseigna au jeune colonel qui lui tenait compagnie l’existence de la réincarnation et la survie de l’âme… Tout fut noté et rassemblé sous le code « Yellow Book ». On essaya de prendre contact avec la race de EBE mais sans succès. Ce projet portait le nom de SIGMA. Fin 1951, EBE tomba gravement malade … et mourut le 18 juin 1952… Le colonel qui s’occupait de lui aurait pleuré à sa mort… Plus tard, sous le projet ROBERTSON-PANAL, on adapta cet évènement à l’écran. Le film porta le titre de « E .T » et avait pour but de familiariser le public avec cette réalité… »

(Jan van Helsing − Les Sociétés secrètes et leur pouvoir au 20ème siècle)

4ème partie

Continuons quelque temps encore à étudier les découvertes de James Churward. (3)

« … Beaucoup d’étudiants de l’Antiquité ont remarqué que les rois et les empereurs des temps anciens adoptaient le titre de “Fils du Soleil”, mais ils ont toujours été incapables d’en donner la raison.

Pour trouver cette raison, nous devons remonter au premier empire de la terre, l’Empire du Soleil, la Mère-Patrie de l’homme, pour lequel un emblème royal fut inventé.

Blason de Mu

L’emblème royal de Mu, Empire du Soleil, n’était pas un simple dessin conçu par hasard, car chaque trait avait une signification profonde, comme l’indiquent le déchiffrage et sa traduction.

A) La forme de l’écusson représente la lettre stylisée M, une des lettres de l’alphabet hiératique (conforme aux normes d’une tradition liturgique) de Mu. C’était sa lettre symbolique et, en fait, c’était même son nom, car cette lettre se prononçait Mu (ou Mou).

B) Ce hiéroglyphe est la figurine centrale de l’écusson et se lit “U-lou-om-il”, ce qui veut dire : Empire de.

C) Le cercle autour de ce hiéroglyphe est une image du soleil, si bien qu’ensemble ils se lisent : l’Empire du Soleil. La forme de l’écusson étant un préfixe, cela fait : Mu.

D) Le soleil a huit rayons, symbolisant les huit points cardinaux, signifiant ainsi que la terre entière est dominée par Mu.

E) Le trait encerclant les rayons est un symbole de l’univers, l’univers étant appliqué à l’homme, c’est-à-dire la terre. Les rayons de l’influence de Mu, donc touchant toute l’humanité. Ainsi le blason royal de Mu nous révèle que toute l’humanité de la terre était sous sa domination. Mu était maîtresse de tout le globe.

Les traditions nous apprennent que lorsque Mu devint un empire, le chef hiératique fut choisi pour devenir roi, ou empereur. Le chef hiératique représentait la Divinité, dans l’enseignement religieux. Le soleil, appelé Ra, était le symbole collectif, et le plus haut, de la Divinité et, par conséquent, le symbole du Roi des Rois.

Choisi pour être roi, le chef hiératique prit le titre de Ra, symbole à la fois du soleil et du monarque.

Il y ajouta le nom de la terre de Mu, si bien que le roi s’appelait Ra Mu, on Soleil Mu. Alors un nouveau nom fut conféré à la terre, qui s’appela l’Empire du Soleil. La fondation de l’Empire du Soleil remonte à plus de 35.000 ans. Apparemment, tandis que les diverses colonies de la Mère-patrie s’étendaient et devenaient assez puissantes pour se gouverner elles-mêmes, elles étaient transformées en empires ou en royaumes, mais toujours sous la domination de la Mère-patrie, si bien que toute la terre n’était qu’une seule famille avec un seul chef.

Quand la colonie devenait un empire ou royaume, le premier souverain appartenait à la famille royale de Mu, ou peut-être, dans certain cas, était-il élu. Quoi qu’il en soit, le nouveau roi prenait le titre de Fils du Soleil, ce qui ne signifiait pas qu’il était le fils de l’astre céleste mais le fils du royaume de la dynastie du Soleil de l’Empire du Soleil, ou fils de Mu. L’emblème du nouveau roi demeurait le soleil, mais afin de montrer qu’il était sujet de la Mère-patrie, ou n’en était qu’une partie, l’écusson ne portait qu’un soleil levant apparaissant à l’horizon avec des rayons au-dessus… Le soleil levant est aujourd’hui l’emblème de diverses nations, parmi lesquelles le Japon, la Perse et certaines républiques d’Amériques Centrale… »

Revenons un instant aux textes bibliques. Dans la Genèse, il est précisé que :

« … Toute la terre n’avait qu’une seule langue avec les mêmes mots… »

A propos de la nouvelle civilisation et de la théocratie :

Au cours du développement de la civilisation matérialiste, différents modes de fonctionnement de la société ont été élaborés. Un de ces systèmes est la démocratie.

Au cours de la prochaine époque, la société humaine évoluera vers un système théocratique.

La théocratie a été le premier mode de fonctionnement des hommes. Dans des temps très anciens, les hommes vivaient en harmonie parfaite avec la nature et, de ce fait, ils bénéficiaient de tous ses bienfaits. On peut dire qu’à cette époque très reculée les êtres humains étaient « mi-homme, mi-dieu ». En réalité ce que nous appelons préhistoire correspond à l’histoire très récente de la terre. La nature des êtres qui vivaient il y a longtemps sur terre était bien différente de celle des hommes d’aujourd’hui. Leurs sens spirituels étaient très développés. En terme moderne, on peut dire qu’ils étaient des « super-hommes » et ils communiquaient très facilement avec la force créatrice. Pour résumer, on peut dire que Dieu et l’homme ne faisaient réellement qu’un en ces temps reculés. Cependant, le plan divin (cosmique) avait prévu que sur terre, les hommes devaient développer provisoirement une civilisation matérialiste afin d’acquérir et de développer certaines aptitudes leur permettant de se réaliser pleinement en vue de créer le véritable paradis sur terre. Depuis l’épisode de la Genèse de la Bible relatant le fait qu’Adam et Eve aient goûté au fruit de l’arbre de la connaissance, les hommes ont commencé à édifier une civilisation matérialiste et cela jusqu’à nos jours. Au fur et à mesure de ce développement, ils ont acquis toutes sortes d’aptitudes liées au mental et au physique en développant, entre autres, la matière. Leurs dons spirituels se sont peu à peu amoindris. Ainsi ceux-ci ont donné de plus en plus d’importance aux théories issues de leur intelligence. Le système démocratique est une de ces manifestations. On peut dire que les « fleurs du vice » se sont épanouies et ont prospéré jusqu’à aujourd’hui. Les êtres humains ont fait de très grands progrès pour développer et exploiter les ressources naturelles de la terre. Cependant, ils sont descendus de niveau spirituel pour devenir des êtres « mi-hommes, mi-animaux ». Le Sphinx construit en Egypte en est une représentation avec une tête d’homme et un corps d’animal. Il s’agit probablement d’un avertissement, d’un signe donné par les anciens Egyptiens adressé aux générations à venir. Les théories actuelles insistent sur le fait que plus on remonte dans le temps, plus les êtres humains étaient sauvages. En réalité, c’est le contraire.

Great Sphinx and Pyramid of Khafre

A travers de très nombreuses mythologies, des êtres aux « supers-pouvoirs » ont été décrits.

La théorie de l’évolution est née de l’intelligence humaine qui est superficielle et limitée. Dans des temps très reculés, les êtres humains ont réellement vécu sur une terre paradisiaque et les religions n’avaient pas lieu d’être. Les hommes vivaient tout simplement en harmonie parfaite et en symbiose avec la nature et les lois qui dirigent l’univers. C’était une époque théocratique.

Dans l’avenir, les êtres humains vont mettre le progrès au service d’une nouvelle civilisation qui donnera la première place aux valeurs spirituelles. Ainsi naitra une société hautement civilisée résultant du croisement de deux civilisations : la civilisation spirituelle du commencement et la civilisation matérialiste actuelle. Il naîtra alors un gouvernement mondial avec un « leader » chargé d’être le lien, l’intermédiaire entre « Ciel et Terre » ou « Dieu et hommes ». Dans l’intervalle, les frontières et les clivages vont peu à peu disparaitre ainsi que les différents systèmes de gouvernements. Les courants religieux vont également perdre de leur puissance pour laisser place à un enseignement universel transcendant les barrières de religions, de races, de nationalités, etc…

La paix mondiale attendue depuis si longtemps s’installera progressivement et les différents conflits liés aux intérêts égocentriques des nations disparaitront. En effet, de nos jours, ce sont les pays les plus puissants qui dictent leur loi aux pays les plus faibles. Ceci a engendré bien des tragédies et des drames. Les mots tels que « nation » n’auront plus de sens. Cependant, dans le plan cosmique, il n’est pas prévu de créer un monde uniforme mais, bien au contraire, de croiser les coutumes et les traditions de chaque pays. De même que pour créer un joli tapis, on utilise et on tresse des fils de couleurs différentes. Dans le futur gouvernement mondial le service spirituel et le service politique seront unis. Le rôle du représentant de « Dieu sur terre » sera de guider la grande famille terrestre pour qu’elle vive en parfaite harmonie avec la nature. Les ressources naturelles seront alors partagées équitablement, celles-ci n’étant pas la propriété de l’homme puisqu’il n’en est pas le créateur. Le service d’éducation et le service politique seront également liés. Ainsi le « leader mondial » et le peuple ne feront qu’un. On peut dire également que dans ce type de société « rien n’appartient à personne et tout appartient à tous. »

Au cours de l’histoire, la religion et l’état ont souvent été liés à des fins politiques et mercantiles. Par exemple, l’empire romain avait très bien compris que la foi en Jésus Christ des habitants originaires d’Europe était un très bon moyen de gouverner sans utiliser la force militaire et de réaliser ainsi l’unité autour de Rome. Autre exemple : l’Europe a colonisé de nombreuses contrées du monde en utilisant le christianisme. En outre, autrefois, les listes d’état civil des régions étaient consignées dans les registres des églises, des temples, etc. Aussi, lorsqu’une guerre survenait, on consultait ces listes pour le recrutement des soldats.

La nouvelle civilisation peut être comparée à une naissance. Avant l’arrivée d’un nouveau-né, il y a les douleurs provoquées par l’accouchement. Nous sommes entrés à présent dans cette phase. Aussi, devons-nous, nous préparer, jour après jour, à surmonter cette période de grandes turbulences. Cette préparation doit se faire sur le plan spirituel, mental et physique. 

« Ce que j’expérimente maintenant est le résultat du passé.
Ce que je vivrai dans le futur dépend de ce que je fais maintenant. »

5ème partie

Une des caractéristiques de la société actuelle est de rechercher à tout prix la prospérité matérielle et cela, bien souvent, au détriment du bien être intérieur.

Un nombre croissant d’individus prend aujourd’hui conscience que l’abondance matérielle ne conduit pas au bonheur (c’est-à-dire à un état de complète satisfaction et de plénitude). De plus en plus de personnes recherchent un certain épanouissement sur le plan psychique ou émotionnel. De nombreux stages sont organisés pour répondre à cette demande et bien des ouvrages sont consacrés à ce sujet.

Notre société dite « civilisée » repose sur une vision qui donne la primauté à l’aspect matériel des choses. La science, la politique, l’éducation, la médecine et de nombreuses disciplines fonctionnent en ayant pour base des principes matérialistes. Dans certains milieux, on parle d’une ère nouvelle, d’une nouvelle civilisation (new âge). Approfondissons ce sujet à travers un exemple. Dans la nature existent de nombreux cycles comme celui des saisons. Le printemps fait place à l’été qui fait place à l’automne, l’automne faisant place à l’hiver et ainsi de suite. 

Ces changements s’opèrent progressivement. On passe graduellement d’une saison à une autre et toute la nature se métamorphose. Nous ne vivons pas de la même manière en hiver qu’en été. Il est rare qu’une personne normalement constituée porte un pull-over à col roulé et des gants en plein été. Les paysages se transforment au gré des saisons et de nombreux changements les accompagnent.

Ainsi, nous adaptons notre mode de vie en fonction des différentes saisons. 

Ces changements s’opèrent progressivement. On passe graduellement d’une saison à une autre et toute la nature se métamorphose. Nous ne vivons pas de la même manière en hiver qu’en été. Il est rare qu’une personne normalement constituée porte un pull-over à col roulé et des gants en plein été. Les paysages se transforment au gré des saisons et de nombreux changements les accompagnent.

Ainsi, nous adaptons notre mode de vie en fonction des différentes saisons. 

Nous nous trouvons maintenant au seuil d’une nouvelle ère qui donnera la primauté aux valeurs spirituelles et morales. Nous passons donc d’une époque qui donnait la première place à la matière à une époque où l’on donnera la première place à la spiritualité. 

Jusqu’à présent, la « norme » était de considérer toute chose sous un angle matérialiste. C’était une époque comparable à la « nuit » (Yin – Lune). Dans un avenir proche, nous devrons considérer les choses d’un point de vue spirituel. Ce sera une époque comparable au « jour » (Yang – Soleil).

Notre état d’esprit doit s’accorder, s’harmoniser avec la nouvelle ère. Si nous continuons à penser et à agir comme de par le passé, si nous ne nous harmonisons pas avec le nouveau plan (divin, cosmique), tous les efforts que nous ferons dans quelque domaine que ce soit, resteront vains. 

Changer sa façon de penser, de concevoir les choses pour être en harmonie (en symbiose) avec la nouvelle époque revient à choisir la bonne fréquence (chaine de télévision) ou le bon numéro de téléphone. 

Un des entraînements pour notre époque consiste à rester en phase avec la courbe de l’évolution de l’humanité grâce à des conseils et à des entraînements pratiques que nous développons à travers les différents recueils. La société actuelle, qui continue à donner la primauté à l’aspect matériel (physique) des choses, va se retrouver dans une impasse dans tous les domaines.

Nous devons résolument tourner le dos à un style de vie qui va à l’encontre de la nouvelle époque.

On peut comparer l’époque Yin à une famille où le père qui représente la sévérité et l’autorité est absent. De ce fait, les enfants se comportent à leur guise, en toute liberté. Il en est de même pour les hommes d’aujourd’hui qui sont une menace pour la nature et créent des déséquilibres dans l’éco système.

On peut également comparer l’époque Yin à l’époque de la nuit où règne une lumière faible irradiée par la Lune. Il est à noter que la Lune doit son rayonnement au fait qu’elle est éclairée par le Soleil. La Lune n’a pas de rayonnement qui lui est propre.

Dans ces conditions, on peut facilement se cacher pour commettre des méfaits. L’époque à venir est celle du Soleil qui irradie une lumière intense et éblouissante. C’est l’époque où les masques tombent. Par exemple, ce phénomène se traduit par les scandales qui éclatent au grand jour et qui touchent des personnalités au-delà de tout soupçon jusqu’ici.

Durant la période lunaire, on peut constater que, dans le domaine architectural notamment, les pièces des maisons sont très cloisonnées et la décoration chargée.

De nos jours, les habitations sont plus aérées, de type loft par exemple et la décoration plus sobre. Dans un autre domaine, les prêtres traditionnels de la religion catholique étaient vêtus de noir. Dans les églises et cathédrales d’autrefois, la lumière de l’extérieur pénétrait faiblement à travers les vitraux, créant ainsi une ambiance calme et propice à la méditation. Dans le domaine de la mode, la tenue vestimentaire reflétait également cette période.

L’époque Yang qui a commencé depuis 1962 sera également celle des restrictions dans tous les domaines. Certains érudits parlent déjà d’une probable guerre de l’eau. A titre comparatif, l’époque à venir sera celle du retour du père au sein de la famille rétablissant ainsi un nouvel ordre pour que l’harmonie s’installe de nouveau en son sein.

Dorénavant, il ne sera plus possible pour les hommes d’exploiter la nature à des fins mercantiles et dans un but de domination. 

Dans son livre intitulé « La légende de la vie », Albert Jacquard (spécialiste de génétique mathématique) dit : (4)

« L’homme est le plus dangereux des prédateurs vis-à-vis des espèces. »

« Le rapport des ressources par individu est de 15 à 1 si l’on compare les Européens de l’Ouest aux Egyptiens ou aux Indonésiens, de 30 à 1 si on les compare aux Chinois ou aux Pakistanais. Il y a donc urgence à réveiller ceux des hommes qui aujourd’hui entraînent l’humanité à sa perte par rêve de puissance… Les pays riches doivent accepter une réduction de leur consommation. Nous sommes encore loin d’un tel état d’esprit quand nos sociétés ne cessent de stimuler cette consommation en inventant des besoins artificiels, en provoquant des désirs nouveaux, par le tapage d’une publicité omniprésente et infantilisante… »

Les hommes de demain devront désormais mieux utiliser les moyens de production afin de privilégier la qualité à la quantité.

S’harmoniser avec les vibrations de la nature et diminuer la distance qui nous sépare des principes qui dirigent l’univers représente l’enjeu majeur du 21ème siècle et constitue une véritable pratique ascétique.

Lorsqu’un être humain perd la capacité de s’harmoniser avec la nature, son cœur devient sec et insensible. En vivant en harmonie avec celle-ci, il se sent en sécurité comme un bébé dans les bras de sa mère. Son cœur est ouvert et chaleureux. La plupart des hommes vivent aujourd’hui dans un environnement pollué et urbain. Aussi, leur capacité d’émerveillement vis-à-vis du miracle de la vie s’estompe peu à peu. Ils émettent sans cesse des sentiments d’insatisfaction et de mécontentement.

L’époque de la nuit (lumière faible) va faire place à l’époque du jour (lumière éblouissante).

 Il n’est pas question, cependant, de revenir en arrière et de vivre comme nos ancêtres. La technologie et le progrès facilitent notre vie de tous les jours. La future civilisation issue de la nouvelle époque va s’épanouir sur le compost, l’humus de l’ancienne époque. Il en est de même par exemple lors de la rénovation d’une ancienne maison. On fait le tri entre les matériaux pour ne garder que ceux qui peuvent être réutilisés et on recycle ceux qui sont inutilisables.

6ème partie

Dans notre cheminement personnel, en vue de s’harmoniser avec le changement d’époque, le point de départ est essentiel.

Dès le premier pas, nous avons le choix entre deux voies. Le chemin que nous choisissons au début de notre voyage détermine la direction que prendra notre vie.

Par exemple, pour se rendre a notre travail, nous utilisons un moyen de locomotion et suivons un itinéraire précis pour y arriver. 

Le point de départ de notre voyage représente le moment où nous choisissons la direction que nous allons prendre. Il peut être comparé au point de pivot d’un éventail. Les hommes se trouvent aujourd’hui à ce point de bifurcation. En d’autres termes, le temps est venu pour l’humanité de choisir sa direction.

Pour éviter les erreurs du passé, il est essentiel que le chemin emprunté ne soit pas uniquement dicté par des concepts matérialistes.

Nous nous devons de faire un choix concernant l’orientation de notre vie. Autrement dit, comme on l’a vu précédemment, il faut choisir la fréquence que l’on souhaite capter. Va-t-on choisir celle d’un mode de vie basé uniquement sur des principes matérialistes ? Le choix que l’on fera déterminera notre destinée. Lorsque nous abandonnons la conception selon laquelle il n’existe rien d’autre que le monde physique et que nous adoptons un mode de vie fondé sur des valeurs spirituelles, nous nous trouvons engagés dans une voie totalement différente de celle que nous avions suivie jusqu’alors. Cela entraîne une différence considérable dans notre vie.

Nous devons opérer un revirement complet dans notre manière de considérer les choses. Il ne s’agit pas d’un changement ponctuel et superficiel de notre conscience (mental), mais d’un bouleversement total de notre état d’esprit profond. Il convient donc d’effectuer ce revirement à 180°.

On suppose que l’univers a été créé il y a 4 milliards 500 millions d’années.

Nous allons représenter cette période sous la forme d’une semaine (voir schéma ci-dessous). L’apparition des plantes, des microbes etc. s’est produite entre le mercredi et le jeudi, celle des dinosaures le dimanche après-midi. A minuit moins trois minutes, les êtres humains sont apparus sur terre. La révolution industrielle a eu lieu à 0.025 secondes (c’est-à-dire à 25 millièmes de seconde avant le dimanche à minuit !).

Par rapport à l’histoire globale de la création de l’univers et de la terre, celle des hommes est donc très courte. On peut même dire qu’à cette échelle elle vient de commencer.

Durant cette courte période, les hommes ont créé une civilisation qui menace l’environnement. Ces dernières années, il est question de bouleversements atmosphériques, de dérèglements climatiques, d’augmentation de la température, etc. liés aux activités humaines.

Les hommes ont pollué la nature et sont une menace pour l’éco système. De nombreuses espèces végétales et animales sont en voie d’extinction ou ont disparu. Nous sommes même obligés d’en protéger certaines. L’utilisation de produits chimiques tels qu’insecticides et désherbants dans l’agriculture a pollué les nappes phréatiques. De nombreux scientifiques, dont le commandant Cousteau, ont tiré la sonnette d’alarme il y a de nombreuses années.

7ème partie

Examinons à nouveau des extraits du livre « Dieu et la science » (1) qui traite de la matière :

Grichka Bogdanov :

« … Supposons que je veuille compter tous les atomes d’un grain de sel. Et supposons encore que je sois assez rapide pour en dénombrer un milliard par seconde. En dépit de cette performance remarquable, il me faudrait plus de cinquante siècles pour effectuer le recensement complet de la population d’atomes contenue par ce minuscule grain de sel. Autre image : si chaque atome de notre grain de sel avait la taille d’une tête d’épingle, l’ensemble des atomes composant le grain de sel recouvrirait l’Europe entière d’une couche uniforme, épaisse de vingt centimètres. »

Igor Bogdanov :

« … Il règne un vide immense entre les particules élémentaires. Si je représente le proton d’un noyau d’oxygène par une tête d’épingle placée sur cette table devant moi, alors l’électron qui gravite autour décrit une circonférence qui passe par la Hollande, l’Allemagne et l’Espagne. C’est pourquoi, si tous les atomes qui composent mon corps devaient se rassembler jusqu’à se toucher, vous ne me verriez plus. J’aurai la taille d’une infinie poussière de quelques millimètres à peine. »

La nouvelle civilisation qui verra le jour au cours du 21ème siècle sera fondée sur des valeurs spirituelles et associera harmonieusement les aspects spirituels et matériels de la vie.

Une telle civilisation est aux antipodes de la civilisation matérialiste actuelle qui prend seulement en compte les réalités visibles. Cette dernière n’a pas de fondations solides (absence de bases spirituelles) pour que son existence perdure. Les principes et les idéologies qui guident actuellement la civilisation sont entièrement issus de la pensée humaine. La société actuelle a choisi d’ignorer l’existence du monde spirituel. Les progrès de la science suscitent des prises de conscience concernant l’existence d’un monde invisible rempli d’énergie.

Les découvertes scientifiques de la fin du XXème siècle, en particulier dans le domaine de la physique quantique, ont ouvert la voie à des recherches plus approfondies concernant les particules infinitésimales. Nous savons que les organismes vivants sont constitués de cellules, faites elles-mêmes de molécules. Plus tard, la découverte des particules fondamentales a démontré que ce monde de l’infiniment petit était rempli d’une quantité d’énergie inimaginable.

On suppose qu’en continuant leurs recherches dans le domaine des particules fondamentales, les scientifiques vont découvrir la quatrième dimension, une dimension spirituelle, non encore étudiée par la science. Les portes d’un monde nouveau s’ouvriront alors à l’humanité lorsque celle-ci aura accès à cette dimension.

A propos du système monétaire actuel, nous vous conseillons de visionner le documentaire de Paul Grignon intitulé : « L’argent-dette »

Ce long métrage d’animation explique les effets pervers du fonctionnement de l’économie. Celui-ci nous permet de comprendre que de nos jours l’argent s’est faite dette. En d’autres termes, s’il n’y a pas de dettes, il n’y a pas d’argent.

A propos du billet de 1 dollar :

Ce billet a été mis en service sous sa forme actuelle en 1963. Il a été conçu par les francs-maçons. C’est le billet le plus fascinant et le plus complexe qui soit. Une multitude de détails et de symboles sont visibles sur les deux faces. Sur l’une d’entre elles, se trouve le portrait de Georges Washington qui était franc-maçon.

On peut lire sur sa tombe : « Franc-maçon et Premier Président » et non pas : « Premier Président et Franc-maçon ». Comment se fait-il que ce soit dans cet ordre-là ? On peut supposer que la franc-maçonnerie se situe au-dessus de la nation.

Sur cette même face du billet, un hibou (ou une chouette) est représenté. Ce symbole vient des Cananéens (Phéniciens). Les gouvernants de l’époque considéraient que cet animal pouvait voir dans l’obscurité.

Sur l’autre face du billet on peut lire (en latin) :

« Annuit Coeptis » (en haut de la pyramide), qui signifie « Notre entreprise est couronnée de succès ».

« Novus Ordo Seclorum » (en bas de la pyramide), qui se traduit par « Le nouvel ordre du nouvel âge séculaire ». Autrement dit, le nouvel ordre mondial.

On peut remarquer, entre autres, une pyramide égyptienne, un aigle, une croix de David, une petite chouette, etc. Au-dessus de la pyramide, il y a une autre petite pyramide. A l’intérieur de celle-ci, un œil représente Horus, le dieu de la mythologie égyptienne. Horus, fils du dieu Ra, représente la naissance du soleil. Horus est également une divinité d’un culte solaire ancien. C’est la raison pour laquelle la lumière jaillit autour du triangle.

L’œil d’Horus-Ra représente le soleil. Selon la légende, le soleil habite des dieux qui observent les êtres humains.

On peut également y voir le symbole de l’aigle qui a toujours été celui des grands empires. L’aigle représente en fait un phœnix. Ceci est encore en rapport avec la civilisation égyptienne. Le phœnix est supposé renaître de ses cendres. Il existe également de nombreux symboles ayant trait à la numérologie sur ce billet. Vous pourrez approfondir le côté occulte de celui-ci en faisant vos propres recherches. Toute une littérature est consacrée au thème des « illuminati » et du « nouvel ordre mondial ». Nous vous conseillons de vous intéresser à ces sujets. Nous vous recommandons : « Le Livre Jaune » N° 5N° 6N° 7

8ème partie

En nous remémorant les évènements qui se sont déroulés au cours de l’histoire, nous pouvons constater qu’il y a eu, ces cinquante dernières années, plus de progrès que durant les cinquante précédentes.

Le développement va en s’accélérant tant sur le plan individuel que collectif. Tout ira de plus en plus vite et la conscience humaine se développera en suivant le même rythme.

De très nombreuses institutions vont s’effondrer en raison de leurs attachements à de vieux systèmes de pensée. Les concepts inventés par nos pères ne pourront plus être maintenus. D’une manière générale, les hommes réfractaires au changement de pensée et ceux ne voulant pas se débarrasser des schémas révolus, vont se retrouver dans une impasse totale. Par contre, ceux qui souhaitent se transformer feront des expériences merveilleuses et vivront pleinement cet « âge d’or ». Ils verront se réaliser très rapidement leurs vœux puisque ceux-ci seront en plein accord avec la « volonté du Ciel ». La conscience terrestre va évoluer de façon drastique et la terre sera soumise à des phénomènes de purification que nous percevons déjà à travers les catastrophes naturelles.

Nous entrons dans une crise salutaire. Il est de notre devoir de passer à l’action car le véritable péché de ce début du 21ème siècle est de renoncer à prendre ses responsabilités. Le mot « péché » signifie « séparation ». Aussi, le véritable péché constitue le fait d’être séparé de la création et de ne pas admettre que nous sommes une partie de celle-ci.

Beaucoup d’entre nous, bien que favorables à ce changement de monde, pensent que nous ne sommes pas assez nombreux pour avoir un quelconque impact. Cependant, on peut se rendre compte, à travers l’histoire, que toutes les « révolutions » sont nées d’un homme ou d’un petit groupe de citoyens déterminés. Alors, par le principe, en accord avec la physique quantique, que nous sommes tous reliés les uns aux autres, il est possible de « faire pencher la balance ».

A ce propos, référons-nous à l’histoire véridique du centième singe. Celle-ci relate qu’en 1952, sur l’île de Koshima, des scientifiques nourrissaient des singes avec des patates douces en les jetant dans le sable. Les singes aimaient leur goût mais détestaient le sable qui les entourait. Une jeune femelle eut l’idée de laver les patates dans un ruisseau tout près et enseigna cette nouvelle façon de procéder à sa mère et à ses proches. Peu à peu, tous les jeunes singes apprirent ainsi à laver les patates douces. Les singes adultes imitèrent leurs enfants. Certains conservèrent l’habitude de manger ces légumes avec du sable. A l’automne de 1958, 99 singes les lavaient. C’est alors qu’un matin, le 100ème apprit à son tour cette façon de faire. L’expérience a montré que toute la tribu a été influencée par un seul singe et s’est mise à fonctionner différemment. Le plus surprenant est que cette habitude de laver les patates douces se transmit de façon inexpliquée et simultanée à des colonies de singes habitant d’autres îles.

Cette histoire montre que lorsqu’un nombre limité d’individus parvient à atteindre un niveau de conscience supérieur, il suffit d’un seul individu supplémentaire pour faire basculer ce que l’on appelle la « masse critique ».

Comme l’enseigne un proverbe chinois :

Un flocon de neige ne pèse rien, mais quand des milliers de flocons de neige s’abattent sur une branche de cerisier, alors la branche plie et casse.

Ainsi, nous pouvons bien comprendre que le comportement individuel est fondamental pour contribuer au changement des mentalités et des mœurs de notre société.

En juin 1992, Séverine Cullis-Suzuki, fille de David Suzuki s’est adressée à des délégués lors de son discours à l’ONU sur l’environnement, au Brésil. Elle était alors âgée de 12 ans. La vidéo de cette intervention en anglais (avec un sous-titrage en français) est disponible sur internet.

Pour se rendre à ce sommet depuis le Canada, Séverine a récolté les fonds nécessaires aidée d’amis de son âge.
Durant son discours, elle a fait face à des personnalités en toute assurance, d’une voix claire et déterminée, dénonçant tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.

Nous reproduisons ci-dessous son discours :

Salut,

Je suis Séverine SUZUKI et je représente l’E.C.O (Organisation des Enfants pour la Défense de l’Environnement).

Nous sommes un groupe d’enfants canadiens de 12 à 13 ans essayant de faire des efforts (Vanessa SUTTIE, Morgan GEISLER, Michelle QUIGG et moi).

Nous avons réunis des fonds pour venir par nos propres moyens. Nous avons fait 5000 miles afin de vous montrer que vous devez changer votre façon de faire. En venant ici aujourd’hui, je n’ai pas besoin de déguiser mon objectif. Je me bats pour le futur.

Perdre mon futur n’est pas pareil que de perdre des élections ou quelques points à la Bourse.

Je suis ici pour parler au nom de toutes les générations à venir. Je suis ici pour parler au nom des enfants affamés partout dans le monde dont les cris ne sont pas entendus. Je suis ici pour parler au nom des innombrables animaux qui meurent parce qu’ils n’ont pas d’endroit où aller.

J’ai peur d’aller au soleil maintenant à cause du trou dans la couche d’ozone. J’ai peur de respirer l’air car je ne sais pas quelle substance chimique il contient.

J’avais l’habitude d’aller pêcher à Vancouver, mon lieu de naissance, avec mon père, il y a quelques années jusqu’à ce qu’on trouve un poisson atteint du cancer. Désormais nous entendons parler d’animaux et de plantes qui s’éteignent tous les jours, perdus à jamais. Dans ma vie, j’ai rêvé de voir de grands troupeaux sauvages, des jungles, des forêts tropicales pleines d’oiseaux et de papillons.

Mais aujourd’hui je me demande si ces forêts existeront toujours pour que mes enfants puissent les voir. Vous préoccupiez-vous de ces choses lorsque vous aviez mon âge ? Toutes ces choses se passent devant nos yeux et pourtant nous continuons à agir comme si nous avions tout le temps souhaité et toutes les solutions.

Je suis seulement un enfant et je n’ai pas toutes les solutions mais j’aimerais que vous réalisiez que vous non plus ! Vous ne savez pas comment réparer la couche d’ozone. Vous ne savez pas comment ramener le saumon dans les eaux polluées.

Vous ne savez pas comment ramener à la vie les animaux désormais éteints. Vous ne pouvez pas ramener les arbres dans les régions qui sont maintenant devenues des déserts. Puisque vous ne savez pas comment réparer tout ça… S’il vous plaît, arrêtez la casse ! Ici, il y a des délégués des gouvernements, des businessmen, des PDG, des journalistes et des politiciens mais réellement, vous êtes pères et mères, frères et sœurs, oncles et tantes et vous avez tous certainement des enfants.

Je suis seulement un enfant. Pourtant je sais que nous faisons tous partie d’une famille de 5 milliards de personnes, en fait 30 millions d’espèces… et les gouvernements ne changeront jamais cela. Je suis seulement un enfant et pourtant je sais que le problème nous concerne tous et que nous devrions agir comme une seule famille en avançant vers un seul but. Malgré ma colère, je ne suis pas aveugle. Et malgré ma peur, je n’ai pas peur de changer le monde comme je le sens.

Dans mon pays, nous faisons tant de gaspillage, achetant et jetant, achetant et jetant et pourtant les pays du Nord ne partagent pas. Même quand nous avons plus que suffisamment, nous avons peur de partager.

Nous avons peur de perdre un petit peu de notre richesse. Au Canada, nous menons une vie privilégiée avec de la nourriture, de l’eau et une habitation.

Nous avons des montres, des vélos, des ordinateurs et des télés. Il y a deux jours, ici au Brésil, nous avons été choqués en passant du temps avec les enfants qui habitent dans la rue.

Voici ce qu’un de ces enfants nous a dit :

« J’aimerais être riche et si je l’étais, je donnerais à tous les enfants de la nourriture, des vêtements, des médicaments, un abri, de l’amour et de l’affection. »

Si un enfant dans la rue qui n’a rien est partant pour partager, pourquoi nous qui avons tout, sommes si avares ? Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il est un enfant de mon âge et que ça fait une immense différence où on naît. Je pourrais être un de ces enfants vivant dans les favelas de Rio.

Je pourrais être un enfant mourant de faim en Somalie, victime de la guerre au Moyen-Orient ou un mendiant en Inde. Je suis seulement un enfant, pourtant je sais que si tout l’argent dépensé pour les guerres était utilisé pour trouver des réponses aux problèmes d’environnement, à en finir avec la pauvreté, quel endroit merveilleux serait cette Terre ! A l’école, même dans un jardin d’enfant, on apprend comment se comporter en société.

Vous nous apprenez à ne pas nous battre entre nous, à travailler dur, à respecter les autres, à faire son lit, à ne pas blesser d’autres créatures, à partager sans avarice. Alors, pourquoi faites-vous les choses que vous nous dites de ne pas faire ?

N’oubliez pas pourquoi vous assistez à ces conférences et pour qui vous le faites.

Nous sommes vos propres enfants.

Vous décidez dans quel genre de monde nous allons grandir. Les parents doivent être capables de consoler leurs enfants en disant : »Tout ira bien ».

« Ce n’est pas la fin du monde, et nous faisons du mieux que nous pouvons ». Mais je ne pense pas que vous pouvez encore nous dire ça.

Sommes-nous seulement dans vos listes de priorité ? Mon père disait : « Tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis ». Ce que vous faites me fait pleurer la nuit. Vous continuez à nous dire que vous nous aimez. Mais je vous mets au défi, s’il vous plaît. Faites que vos actions reflètent vos mots.

Merci.

9ème partie

Après avoir relu les huit parties de cet article, permettez-moi de vous livrer les conclusions que j’en tire.
(Si vous le souhaitez, je vous invite à en tirer d’autres, à travers vos commentaires.)

1°) Tout l’univers évolue selon un plan et est en perpétuelle évolution. Notre planète, la Terre, ne fait pas exception à la règle.

2°) L’origine de l’humanité est unique.

3°) Dieu et l’homme sont « UN ».

4°) L’homme est enfant de Dieu et son âme à une origine divine. Il existe une hiérarchie, une chaine dans l’espèce humaine : Dieu, nos ancêtres, nous, nos descendants. Le Moi égale le Tout et le Tout égale le Moi. L’être humain est le roi de la création. Il est en charge de la terre, mère nourricière, qu’il doit administrer.

5°) Des êtres extraterrestres sont venus aider les humains en différents endroits du globe et à différentes époques en leur transmettant leur savoir et leur « savoir-faire ».

6°) L’origine de la Terre est unique, l’origine des nations est unique, l’origine des hommes est unique, l’origine des langues est unique. La première véritable théocratie a été établie sur le continent Mu, Mère-Patrie de tous les hommes.

7°) Tout comme les saisons changent, les époques changent aussi.

8°) Principe de base de la nouvelle civilisation : l’esprit est primordial, le psychisme en découle et le physique (la matière) leur est subordonné.

9°) L’évolution de la planète Terre passe alternativement d’une civilisation Yin (feu et eau séparés) à une civilisation Yang (croisement du feu et de l’eau).

10°) L’humanité se trouve, à présent, à la croisée des chemins.

11°) La Terre est le seul endroit habitable pour l’être humain. Nous devons, non seulement la protéger, mais en faire un paradis.

12°) La science actuelle se trouve à la frontière de la quatrième dimension.

13°) Les « illuminati » ont pour but la création d’un gouvernement mondial. Ils ont beaucoup d’influence dans tous les domaines par l’intermédiaire des banquiers internationaux, ceux-ci étant eux-mêmes en liaison avec des sociétés élitistes. Leur contrôle principal, outre les médias s’exerce grâce aux dettes nationales des pays. De plus, grâce à une police internationale telle que l’ONU, ils œuvrent pour maintenir dans le rang les états souhaitant conserver leur indépendance.

14°) Le temps s’accélère. L’humanité va continuer à se développer sur d’autres bases. Chacun de nous peut participer à cette renaissance. L’homme d’aujourd’hui n’est qu’une ébauche de ce qu’il sera demain. Le stade actuel du développement de l’humanité n’en est pas à sa phase finale. Le plus beau reste à venir.

15°) Toute pensée est action par elle-même mais la matière s’interpose entre la pensée et sa réalisation.

Le mot de la fin concernant le pouvoir, la morale et l’éthique :

A la suite de cet article, je peux affirmer que l’humanité s’est faite par étapes successives, chacune d’entre elles correspondant à un niveau de conscience particulier. Je ne peux qu’adhérer aux théories qui indiquent que l’histoire de la création s’est construite selon un plan.

A chaque étape s’installe une nouvelle conscience selon un plan qui semble se dérouler de plus en plus rapidement.

La révolution industrielle a débuté vers les années 1775 et a permis une ère de production et de consolidation du pouvoir. Durant les 200 dernières années, la conscience planétaire a été presque exclusivement concentrée sur le pouvoir. De nos jours, nous en sommes arrivés au stade où de plus en plus de pouvoirs sont concentrés dans les mains d’une petite minorité. Tout cela est dû à l’œuvre créatrice et nul n’a pu entraver son déroulement. Aujourd’hui, par exemple, l’Organisation Mondiale du Commerce peut être considérée comme la manifestation de cette conscience ayant pour but de consolider le pouvoir. Il est intéressant de noter que les hommes qui travaillent dans ce sens ignorent qu’en fait, ils travaillent pour la conscience planétaire. Ils ne pensent qu’aux profits au détriment de l’humain et de la nature. En fait, ils œuvrent pour la conscience.

Nous entrons à présent dans une nouvelle ère qui va permettre l’émergence d’une nouvelle conscience. Cette nouvelle étape a pour but de promouvoir l’éthique.

L’ETHIQUE et la MORALE sont, à mon sens, deux notions complètement différentes.

Pour moi l’ETHIQUE est la manifestation de ce que nous avons au fond de notre cœur. C’est en quelque sorte notre capacité innée de discernement. La MORALE, par contre, est une manifestation de la RAISON. La MORALE est un ensemble de règles qui sont acceptées par toute une communauté. Elle peut donc varier selon les cultures.

La MORALE vient de l’EXTERIEUR et nous recouvre comme un vêtement. L’ETHIQUE vient de l’INTERIEUR de notre cœur et se répand dans le monde à l’image du soleil qui répand sa chaleur à tous, sans exception, sans discrimination, sans barrière ni frontière.

La morale peut justifier, par exemple, l’intervention d’une puissance étrangère dans un pays pour l’occuper. Les exemples en géopolitique sont nombreux pour illustrer cette thèse. Ces actes sont justifiés par la MORALE. Cette attitude n’est donc pas basée sur l’ETHIQUE.

Nous entrons à présent dans le cycle de l’ETHIQUE et chacun peut constater que ce terme (et ce qu’il sous-entend) est de plus en plus employé. L’opinion publique souhaite ardemment que l’ETHIQUE soit un critère indispensable au sein de nombreuses institutions. L’ETHIQUE est alors synonyme d’INTEGRITE. Dans notre relation avec les autres, cette ETHIQUE prend de plus en plus de place, ainsi que dans le cadre religieux, politique, économique, etc.

On peut dire qu’actuellement, la conscience du POUVOIR doit laisser la place à la conscience de l’ETHIQUE. Cela entraîne d’ailleurs toutes sortes de scandales et de remise en question et touche tous les domaines, y compris celui du couple et de la famille.

Ainsi la nouvelle conscience de l’ETHIQUE va progressivement dominer la conscience du POUVOIR. Cependant, il faut bien comprendre que l’étape du POUVOIR était indispensable pour que l’étape de l’ETHIQUE puisse voir le jour et rayonner de plus en plus.

Nous sommes actuellement à une époque charnière entre POUVOIR et ETHIQUE. La MORALE, quant à elle, n’a été là que pour consolider les pouvoirs en place. La plupart des règles de morale ont été enseignées par les religions. Religion et état ont longtemps été intimement liés et les intérêts des deux entités étaient communs.

Auparavant, la conscience du POUVOIR avait pris le pas sur la conscience de la LOI, étape indispensable pour que le POUVOIR s’installe.

L’ETHIQUE ne peut se mettre en place sans qu’il y ait d’abord eu l’installation POUVOIR.

En effet, lorsque l’on vit uniquement préoccupé par sa survie, l’ETHIQUE est un élément secondaire. On pense avant tout à à posséder et à installer un cadre.

Le prochain cycle qui prendra le pas sur l’ETHIQUE est le cycle de la CONSCIENCE UNIVERSELLE qui a déjà commencé, à mon sens.

Ce sera le cycle de la CO-CREATION CONSCIENTE où la DUALITE n’aura plus court.

Quand l’humanité en sera à ce stade, il me semble que la boucle sera bouclée et que les intentions de la FORCE CREATRICE auront été atteintes. L’homme fera alors UN avec SON CREATEUR et l’UNITE entre l’homme et son environnement (son entourage) sera réalisée. L’HARMONIE issue de cette unité, de cette synthèse, de cette non-dualité ouvrira les portes d’un monde paradisiaque. L’homme comprendra enfin qu’il n’est que le locataire de la Terre, sa mère nourricière. Les ressources de celles-ci seront gérées en bonne intelligence et une gouvernance mondiale pourra s’installer dans le respect des valeurs et croyances de chaque pays et régions du monde.

Quatre milliards d’années, c’est le temps qu’il aura fallu pour atteindre ce stade !

Plus on remonte dans le temps et plus l’évolution était lente. Les changements prenaient énormément de temps pour s’opérer. De nos jours, l’évolution est très rapide et nous devons sans cesse faire preuve d’ADAPTABILITE. Tout évolue à vitesse grand « V ». Aujourd’hui, différentes façons de « voir les choses » peuvent exister au sein d’une même génération ! Lorsque j’observe avec quelle dextérité et quelle sorte d’intuition mes petits enfants de 4 ans manient l’informatique et se familiarisent très vite avec les nouveaux outils informatiques, je me dis tout bas que je suis un « vieux crouton ».

Je pensais que mes parents étaient longs à réagir. Me voilà maintenant largement dépassé par mes enfants et mes petits-enfants. Il est évident que les générations présentes sont capables de collecter, de gérer et de traiter beaucoup plus d’informations que les générations passées, en un temps beaucoup plus réduit.

Cette différence de points de vue et la façon de traiter les informations en notre possession a été appelé : le conflit de génération.

Actuellement, il y a autant de changements en une année, quand cinquante, voire mille ans auparavant !

Ce n’est pas le temps qui s’accélère, mais le rythme imposé par la création. Il y a plus de changements dans un laps de temps très réduit. Cela a donné naissance à ce que nous avons appelé : le stress. Lorsque le cerveau ne se sent pas à la hauteur pour traiter les millions d’informations qu’il a à traiter, à comprendre et à gérer, il envoie un signal au corps. Ce signal, c’est le stress. C’est la rançon à payer pour le prix de notre VERITABLE LIBERTE, celle d’être CO-CREATEUR CONSCIENT.

Nous entrons à présent dans une nouvelle ère qui s’accompagnera de restrictions dans tous les domaines. Il ne s’agit aucunement d’une crise passagère, mais plutôt d’une crise systémique destinée à nous permettre d’atteindre le niveau supérieur dans l’échelle de l’évolution des consciences.

A nos prochaines aventures !

Pat.

FIN

(1) Dieu et la Science (2) Le visage de Dieu 
de Jean Guitton et Igor & Grichka Bogdanov  de Igor & Grichka Bogdanov  

 

(3) Mu, le continent perdu (4) La Légende de la vie
de James Churchward d’Albert Jacquard
95 commentaires pour “Nouvelle civilisation : Êtes-vous prêts ?”
  1. Sylvain Roche dit :

    Et si l’intention créatrice n’était pas tout simplement le fait que toute les lois s’auto-équilibrent ?

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Sylvain,
      Merci pour votre commentaire.
      Je vous invite à poursuivre la suite de cet article en plusieurs parties…
      Vous aurez sans doute la réponse à votre question.
      Au plaisir de vous lire,
      Pat

  2. Bonjour,

    J’apporte un complément, des extraits du livre « MU, le continent perdu » de James Churchward, ainsi que d’autres informations : par l’auteur James Tybéronn des « Chroniques des Gardiens de la Terre ».

  3. gus dit :

    On a retrouvé les tablettes ???? On a des documents ????

    Ce serait un bonne nouvelle…

  4. dit :

    Bonjour Patrick,

    Que ces textes soient réels ou non, quoique leur réalité ne laisse plus de doute.
    La question que nous pouvons nous poser est la suivante :
    « Pourquoi ces êtres venu d’ailleurs n’interviennent pas dans les affaires humaine ? »
    « Pourquoi ne sont-ils jamais intervenu durant les guerres pour contrer toutes les atrocités commises par le genre humain dans son ensemble ? »
    Ou tout simplement nous aider à évoluer ?
    Quelles que soient les théories à ce propos, ma réponse est la suivante :
    « Ils ne font Rien car ce n’est pas à eux d’agir, mais à nous humains de la Terre ! »
    Ainsi observent-ils « IMPUISSANTS », avec désolation et pitié, cette race de primates qu’on appelle les humains !
    Il n’y a rien à attendre physiquement du ciel, quelles que soient nos origines !
    C’est sur Terre et parmi les êtres qu’il faut espérer :-)
    A moins de passer sa vie à rechercher un hypothétique sauveur qui ne viendra jamais,
    puisque le SAUVEUR c’est SOI !
    Pour sauver autrui, il faut commencer par se sauver soi-même,
    trouver les solutions, puis les mettre en application,
    comme expliqué dans ce texte

    Amicalement à toi A+,
    Hugues ;-)

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Hugues,

      Tout a fait d’accord avec votre analyse. Ces êtres qui sont venus nous aider « au démarrage » sont maintenant respectueux de notre libre arbitre… Il se peut aussi que certaines vérités nous soient cachées. Dans tous les cas, c’est aux humains de protéger la terre et d’en faire un paradis.

      Au plaisir de vous lire.

      • dit :

        Re-Bonjour Patrick,

        Après de longues années de « réflexion », je pense que est dans cette citation de Napoléon Hill, que je reprends sous cet article :
        Le succès vient aux optimistes comme l’échec va aux défaitistes. Notre ambition est de changer le défaitiste en optimiste. Tout ce à quoi l’homme pense et croit peut se réaliser ! C’est le désir qui transforme les rêves en réalité. Plus vous demanderez à la vie, plus vous recevrez d’elle. Notre esprit n’a pour limites que celles que nous lui reconnaissons. Une foi judicieusement orientée donne à chacune de nos pensées une puissance fabuleuse. Vous atteindrez les sommets les plus hauts, poussé par la force de cette nouvelle confiance en vous“.
        [...] Il se peut aussi que certaines vérités nous soient cachées [...]
        [...] Dans tous les cas, c’est aux humains de protéger la terre et d’en faire un paradis. [...]
        D’où la citation de Napoléon Hill ci-dessus ;-)
        Voilà, selon moi, un des « Secrets » les plus importants de la Vie :-)

        Amicalement A+,
        Hugues ;-)

        • Patrick Onnis dit :

          Cher Hugues,

          Merci pour ce partage, qui nous révèle un grand secret.
          Je suis preneur de toutes sources et citation.

          Merci. A bientôt pour la quatrième partie de cet article.

          Au plaisir.

  5. Dionysos dit :

    Je me répète un petit peu : « chaque chose est en nous et nous sommes en chaque chose. »
     
    Indéniable…

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Dionysos,

      Tout a fait d’accord avec vous. La partie égale le tout et le tout égale la partie.

      Au plaisir de vous lire.

    • Lucky dit :

      Merci beaucoup Cher Dionysos !!!

      Vos écrits sont une véritable révélation et un témoignage concret de l’arrivée imminente de la nouvelle civilisation spirituelle !!!

      Pressé de vous lire prochainement !

  6. thibaut dit :

    Il faut lire « Eden : La vérité sur nos origines » d’Anton Parks, qui a traduit des tablette sumérienne.

  7. Expressorion dit :

    Une vision réaliste et objective de notre passé et de notre futur.
    Le cercle se fermera bientôt.
    Un matérialisme renouvelé, pour ne pas dire spiritualisé.

    Les épines du rosier devancent la venue de la rose.

    Déjà de nombreux bourgeons apparaissent, et encore quelques pluies avant leurs éclosions.

    Sentez et humez ce nouveau parfum à l’orée de votre coeur.

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Expressorion,

      Merci pour ces quelques lignes qui me remplissent de joie.

      • Expressorion dit :

        Le coeur sait se nourrir de si peu de mots… Merci.

        Il y a belle lurette que je fréquente ce site.
        InterObjectif.net se marie bien avec « nous les Dieux » !

        Trouver un oasis aussi revitalisant que ce site, aiguise et oriente notre mental, trop souvent soumis à de l’information emprunte d’intentions plus ou moins discutables.

        Plein d’encouragements pour l’avenir !

  8. Sylvain Roche dit :

    Je rajouterais que nous sommes déja dans le paradis.
    C’est l’humain avec son inconscience qui met le « bordel ».
    (l’Univers lui, est absolument parfait et exempt de toute pollution)
    Le paradis se trouve d’abord à l’intérieur de chacun de nous, dans notre coeur.
    A chacun de le révéler en soi-même.
    Quand cela sera le cas, pour chacun et chacune, alors le monde sera à l’image de cette nouvelle conscience, au même titre que le monde dans lequel on vit aujourd’hui est le reflet exact de notre état de conscience actuel.

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Sylvain,

      Merci pour ce précieux commentaire.

      Au plaisir de vous lire.

    • dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec Sylvain, le paradis est Là, sur la Terre, et dans nos coeurs et si des extra-terrestres doivent faire quelque chose pour l’humain, à mon humble avis, ce serait déjà fait ! A nous de changer de conscience en changeant notre vision du monde ! Le monde est BEAU, même si nous sommes 7 milliards d’êtres humains, avec 7 milliards de façons de le concevoir et de l’appréhender, la constance dans la vie c’est cette fomidable lumière de ce soleil magnifique, qui imperturbablement apparait chaque matin ! Et cette planète, tout aussi magnifique, qui n’a pas besoin de nous ! Mais NOUS avons besoin d’elle, sinon nous ne sommes plus des êtres humains et encore moins des bêtes ! Nous sommes l’INGRATITUDE personnifiée ! Mais une petite lumière brille à l’horizon et c’est la lumière de tous ces gens qui s’éveillent un peu plus chaque jour et qui véhicule la tolérance, le pardon, la fraternité, et l’Amour inconditionnel, et etc… ! Et l’écoute et la notion du BEAU !!! Aucune oeuvre d’art n’égale les merveilles de cette planète et de ce système solaire !
      Merci à vous tous !!!

      • Patrick Onnis dit :

        Chère Nicole,

        Merci pour votre précieux commentaire. Le contraire de l’ingratitude, c’est la gratitude et la reconnaissance. Je veux bien cultiver avec vous ces deux sentiments.

        Au plaisir.

  9. erick dit :

    A tous les chercheurs…
    7000 milliards de mondes habités… composant 7 « super univers » dont le premier remonte dans des ages très lointains et le dernier en voie de réalisation (le notre)… tous crées NATURELLEMENT… et un univers central (1 milliards de sphères d’une beauté grandiose) par les quelles nous passerons INÉVITABLEMENT sur notre chemin vers la perfection… seulement ICI nous serons des êtres spirituels « perfectionnés… nous permettant de nous réveiller » sur les rives de « L’ILE CENTRALE DU PARADIS » ou TEMPS ET ESPACE n’existe PLUS et enfin apercevoir CELUI qui est à l’origine de toute chose LE GRAND BOSS… Mais ne croyez surtout pas que l’histoire s’arrête là !! Son plan divin comprend d’autres étapes. Nous serons dans des ages lointains devant lui à prêter allégeance pour l’éternité… mais serons encore très… très loin de comprendre sa divinité… sa PERSONNALITÉ ! Mais c’est déjà PRODIGIEUX pour des êtres d’origine ANIMALE ayant gagné un tel statut par notre volonté , notre courage et notre foi et pas simplement par un acte « divin » !

    Chers amis « chercheurs »… je vous salue.
     

  10. erick dit :

    A tous les « pélerins » du temps et de la perfection que nous sommes, je recommande une immersion dans cet ouvrage de Connaissances considéré comme la 5ème révélation faite à l’espèce humaine, apportant une vision nouvelle et logique de nos origines et de notre avenir… 2100 pages d’une CONNAISSANCE sans auteur… mais sublime de « réalisme »… ou (peut-être) trouverez vous TOUTES (presque) les réponses que l’humanité se pose depuis toujours ! Comme j’ai eu cet immense bonheur de les trouver.

    Le livre d’Urantia, en lecture libre sur le site !

  11. Expressorion dit :

    Malheureusement, l’aube parait bien longue pour ceux qui attendent ce lever de soleil.
    Pourtant, faut-il être courbé pour ne pas discerner à l’horizon la montée de ce nouveau jour ?
    Faut-il être assoupi à ses vieilles valeurs pour ne pas humer cette rosée matinale ?
    Les débats politiques et médiatiques soporisent une masse encore somnolente.
    À quoi bon deposer au pied de leur grabat l’évidence de ces jours nouveaux, s’ils ne vivent que de la nuit ?  

    Si jamais cette humanité disparait de la terre… regardons quel héritage laisserait-elle à d’éventuels survivants :
    Population Zero -- Un monde sans homme (Fin du monde) Film

    Croissez, multipliez-vous et dominez la terre, ou bien changer de Bible ou de paradigme…

  12. Loic dit :

    Quelle bonne pédagogie que de présenter ainsi la transformation qui s’opère en soi et autour de soi. Un régal de fin gourmet.
    Merci pour ce bon article plein d’intelligence et d’affection.

  13. Rosemonde dit :

    Il est re-venu le temps de la Connaissance de qui l’on est vraiment.
    Il fut un temps fou où des humains furent conditionnés à perdre conscience et l’usage de leur Divinité.
    Eux qui étaient tout Amour se mirent à devenir le contraire, méchants ou souffrants.
    Ils se mirent à prier un Dieu extérieur à eux, si puissant et Absolu qu’ils ne pouvaient concevoir qu’il s’agissait de leur propre Divinité.
    Cela leur prit des milliers d’années et après moult catastrophes et désillusions, ils finirent par réfléchir à la question.
    Qui suis-je fon-da-men-tale-ment ?
    Alors la lumière se fit en eux et depuis pas à pas ils reprennent en leur Divines mains les rênes de leur Sublime Perfection Tout Amour et Beauté, Amour et Bonté.
    La connaissance de leur Omniprésence qui toujours fût.
    Ils étaient tout simplement le Verbe qui s’est fait chair et qui s’est démultiplié par les milliards de formes humaines imparfaites nécessaires à l’oubli.
    Il était bon d’être Humain quand tout allait bien, mais cet oubli créait aussi des douleurs trop cruelles, qu’il était grand temps que cela cesse.
    Les voici de nouveau Maîtres de leur Destin.
    Au diapason Divin.

    Asta luego :lol:

  14. Esprit dit :

    Je viens de partager cet article sur le forum LE POUVOIR DES PIERRES dans la rubrique : 
    A propos de tout… ou de rien !! Un peu de spiritualité

    Merci. :grin:  

  15. Olivier Lutz dit :

    Ne passerait-on pas plutôt du Yang (Homme) vers le Yin (Femme) des aspects intérieur qui sont mis au devant de la scène. Je trouve cette partie de l’analyse faible en argument. Voici mon avis personnel.

    • Loic dit :

      Non, cher ami, il s’agit bien du masculin. L’auteur ne s’est pas trompé. Qu’est-ce que l’autorité naturelle ? Non l’autoritarisme, la domination, le vouloir-pouvoir, l’asservissement à de fausses valeurs.
      J’évoque ici la capacité chez d’aucun de ressentir, de prévenir, d’éduquer, de comprendre, de transmettre, de guider, d’aider dans la lumière celui ou celle qui, dans ses premiers pas, devra se révéler dans un climat de protection, de sécurité afin d’être à son tour un humain total, autonome, indépendant et juste.
      C’est (et cela est parfaitement indiqué dans le texte) le retour du Père en soi. Et non l’espérance qu’un hypothétique Sauveur vienne remettre de l’ordre car cela n’adviendra jamais.
      Il faut remettre de l’ordre dans sa vie et cesser d’attendre tel un nouveau-né que le biberon réconfortant de la mère vienne calmer les peurs et les attentes.
      C’est le retour ou plutôt l’avènement du masculin dans sa vraie dimension.

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Olivier,

      Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse. En effet, en période YANG, les masques tombent et ce qui était « caché » ou « intérieur » sont visibles par tous (sur le devant de la scène).

      Vous me donnez aussi la possibilité et je vous en remercie d’expliquer un certains nombre de points, quant à la publication de ces articles :

      AVIS AUX LECTEURS :

      Ces écrits ont pour but le partage de certaines règles de vie. Ils s’appuient sur l’expérimentation, d’où la difficulté de parvenir à transmettre ce vécu de façon académique. Une des difficultés réside dans le fait de pouvoir transcrire ces principes qui dépassent le mode de la communication, celui-ci étant intellectuel.

      D’autre part, il se peut que le lecteur ne soit pas réceptif et ouvert. En effet, celui-ci se doit de dépasser les préjugés issus de son éducation, de son vécu et de faire abstraction de l’« autoroute » de la pensée unique largement diffusée par les médias. La communion, quant à elle, relève d’une toute autre dimension. C’est la rencontre de deux sensibilités. La communication se fait de tête à tête, la communion se fait de cœur à cœur : c’est un ressenti.

      Ces textes n’ont pas pour but de convaincre quiconque, mais de promouvoir des préceptes de vie existants depuis la nuit des temps et bien souvent en accord avec le bon sens. Le modernisme donne de plus en plus de place au virtuel, au détriment de l’aspect humain. Les idées développées dans ces articles peuvent nous aider à mieux vivre dans la société actuelle et à surmonter cette « fin d’un monde » pressenti par beaucoup au travers des signes avant-coureurs tels que : catastrophes naturelles, dérèglements climatiques, augmentation de la violence chez les jeunes, conflits sociaux, faillite du système monétaire…

      Pour étayer nos propos, nous nous référons à certains extraits d’ouvrages. D’autre part, nous utilisons des termes et des illustrations simples et compréhensibles par tous. Aussi, nous avons privilégié un exposé plutôt imagé.

      Autre difficulté : en abordant un thème particulier, nous sommes obligés de faire référence à d’autres thèmes qui, eux-mêmes, en engendrent d’autres car tous les principes de vie s’imbriquent les uns les autres. Ceci peut donner au lecteur le sentiment que le discours est décousu et qu’il manque de structure. En abordant les divers sujets des différents recueils, nous sommes obligés de reprendre certains thèmes déjà approfondis.

      L’idée générale que nous tenons pour base de notre travail est le fait que nous nous sommes éloignés des principes qui dirigent l’univers. La lecture et la relecture de ces préceptes et leur mise en pratique dans la vie quotidienne au travers de nos paroles et de nos actions peuvent nous amener à faire des prises de conscience. Celles-ci nous rapprochent des principes créateurs. Diminuer la distance entre les principes créateurs et nous-même, constitue un entraînement.

      A ce sujet, nous pouvons imaginer qu’un nuage se trouve entre le soleil et nous-mêmes et que ces prises de conscience permettent des trouées au sein de celui-ci laissant ainsi passer les rayons du soleil qui, symboliquement, représentent la vérité.

      Bien à vous.

  16. Nicolananda dit :

    Une petite histoire…

    Un jour, dans le désert, un maître soufi se promenait à dos de chameau avec son disciple !
    La fin de la journée arrivant, ils s’arrêtent près d’un oasis et le maître dit au disciple :
    - Attache ton chameau pour la nuit !
    Puis, le maître s’endormit.
    Le disciple, étant si fatigué, n’attacha pas son chameau, et lorsque le soleil se leva, le chameau avait disparu. 
    - Ho la la ! dit le disciple.
    Le maître lui demanda :
    - N’as-tu pas attaché ton chameau ?
    Le disciple lui répondit :
    - Hé bien, j’étais si fatigué, j’ai demandé à Allah de prendre soin de mon chameau.
    Alors, le maître conclut :
    - Ah, cher ami, ne sais-tu donc point qu’Allah n’a pas d’autres mains que les tiennes ?

    Voilà une bien jolie histoire illustrant le fait que l’homme a perdu de vue qu’il porte en lui un part divine, et que comme l’a dit Jésus : « VOUS FEREZ DE PLUS GRANDES ET PLUS BELLES CHOSE QUE MOI. »

  17. Expressorion dit :

    Passer du  Ying au Yang ? Sommes-nous en train de jouer encore au YoYo ?
    Jeu incontournable de la dualité…
    Au centre de ces deux polarités se trouve un point d’équilibre,
    où pourtant le mouvement conserve son impulsion initiale.
    (YoYo qui tourne sur lui-même sans balancement)
    Ni masculine, ni féminine… Ni ! Ni 2,  mais 3… chiffre de l’unité absolu.
    Ce retour à l’unité en conscience, c’est notre seul destin à tous.
    Présentement, nous sortons des sentiers battus pour entreprendre une nouvelle voie,
    balayée de ses embûches et plus aisée en conscience vers notre destin final… 
    Libre à ceux d’accélérer leur pas droit au but en prenant leur Coeur comme boussole !

    • Patrick Onnis dit :

      Cher(e) Expressorion,

      Tout a fait d’accord avec vous. Nous rentrons dans l’époque de la synthèse, du croisement de deux forces opposées, mais complémentaires : le YANG et le YIN. 
      Notre vie doit être également inspirée par cette réalité. Thèse + antithèse = synthèse.
      C’est la recherche qui consiste à croiser deux éléments de nature opposée pour faire naître une troisième puissance, une force de très grande puissance.

      Au plaisir de vous lire.

  18. Dionysos dit :

    A bas les masques du carnaval des certitudes
    des mensonges, le masque de la force, de la gloire…
    A bas les masques du carnaval de l’hypocrisie,
    le masque des mains mal tendues, du verbe glorieux…
    A bas les masques des bonnes intentions , celui des
    « on voudrait bien » et des « si j’avais su »…
    A bas les masques, tous les masques, tous mes masques,
    et que, demain, surgisse en moi, l’HOMME NOUVEAU.

    Merci pour cette série d’article, et citant René Barjavel :

    A tous, morts et vivants, avec admiration et gratitude je dédie ce texte qui leur doit son existence, et je les prie de m’accueillir parmi eux.

    Merci.

  19. Expressorion dit :

    Que de commentaires inspirants ici…

    Notre vie doit être également inspirée par cette réalité. Thèse + antithèse = synthèse.

    Formule chère à certaines écoles philosophiques et mystiques.
    Sommes-nous prêts à accéder à cette nouvelle « sainthère » de nos vies ?

    Maintenant que nous savons ; méfions-nous du mental et de ses excuses…
    Maintenant que le prisme de notre conscience en diffuse les couleurs d’un nouveau paradigme, ne détournons point le regard.

    Comme Ulysse a fait un long voyage, nous approchons de la rive… 
    Que de belles et glorieuses histoires à raconter à notre veritable famille !

    • Patrick Onnis dit :

      Cher(e) Expressorion,

      Si l’on parle de Dieu, il est inexacte, à mon sens, de parler de Dieu le Père. Il est plus judicieux de parler de DIEU PÈRE-MÈRE, Dieu parent. Dieu qui est à la fois YANG et YIN. Nous sommes à l’époque, effectivement, où Ulysse se doit de retrouver sa mère-patrie, autrement dit, de faire retour à son origine. Le temps de la dualité, de l’opposition qui a permis le développement de la civilisation matérialiste (occident) est terminé. Nous voici à l’époque du croisement de l’orient et de l’occident, des énergie YANG et YIN. Du croisement de ces deux forces opposées et complémentaires naîtra la nouvelle civilisation, que nous devons d’abord établir en nous-même. Le temps de l’antagonisme est terminé.

      Merci pour vos commentaires pleins de bon sens. 
      Au plaisir.

      • Expressorion dit :

        Suite à ce dernier commentaire, il m’apparait important de souligner que pendant ce long voyage éloigné de notre êtreté, nous avons pénétré à pieds joints dans cette matière pour l’émietter dans tous sens… afin de satisfaire nos besoins égotiques, sans savoir qu’ainsi, au plus profond d’elle, nous libérions la puissance de l’unité de sa lumière… Telle a été notre mission !
        Chacun y travaillant avec ses propres outils, le résultat fut le meme.
        Consciemment ou non, nous sommes tous des travailleurs de lumière…

        Ex Or

  20. Expressorion dit :

    Ce matin, le 23 août, nous apprenons que nous avons déjà consommé ce que la terre peut produire en un an…
    Le frigo est vide, et on n’a pas trouvé encore de beurre sur la lune !

    L’automne est proche, et emprunter chez la fourmi n’est pas une garantie.
    On va danser cet hiver pour se réchauffer.

    On pourra toujours se nourrir de Prana. 
    Mais en boîte… pas certain !

    Un virage à 180 degrés ?… La terre a déjà commencé le sien… 

    Nous con-sommons trop, ou sommes-nous trop Con ?

    • Patrick Onnis dit :

      Cher(e) Expressorion,

      En tout cas, avec vous, nous avons des réserves d’humour. J’adore…

      Au plaisir de vous lire.

      • Expressorion dit :

        Cher Pat,

        Traiter son prochain de con n’est pas un outrage, mais un diagnostic.

        (Frédéric Dard)

        Par contre, si on me dit agnostique, je sais qu’on me gnèse.
        L’homme a crée Dieu : L’inverse n’est pas encore prouvé…
        Mais nos physiciens sont sur la bonne voie, si gnose dire !
        Mais pour cela, faudrait-il commencer à créer un nouvel home…

        • Patrick Onnis dit :

          Cher(e) Expressorion,

          Encore un humour que j’apprécie. N’oublions pas que nous venons de naître en tant qu’homme, à l’échelle cosmique. Il faut donc que jeunesse se passe…

          • Expressorion dit :

            Patrick Onnis,

            Bonne ou mauvaise nouvelle, seul l’avenir le confirmera.

            (L’avenir n’est pas ce qu’il était !) hihi 

            Notre ADN est basé sur le carbone, et tous savent, que sous l’influence de radiations ou de pressions extrêmes, le carbone se modifie jusqu’à l’état de diamant.
            Un ADN cristallin, sous l’influence des très hautes vibrations que nous subissons actuellement, pourrait-il produire le même effet ?

            L’homme nouveau dont parlait autre fois la science fiction !

  21. Sylvain Roche dit :

    Rappelons-nous quand même que si l’on en croit scientifiques et autres médiums, le monde est une illusion, donc la dégradation de l’environnement est également une illusion, ainsi que la surexploitation des sols, la raréfaction des ressources naturelles, l’explosion démographique,  etc, etc… :shock:

    Et alors ?

    Et bien ça veux dire qu’il faut relativiser en quelque sorte. T’inquiète pas, quoi qu’il arrive on ne va pas disparaître. Si, peut-être que l’on va disparaître, mais de façon illusoire. L’énergie vitale qui nous anime elle, est bien réelle et est intemporelle, donc éternelle.

    • Expressorion dit :

      Cher Sylvain Roche,

      Bien d’accord avec cette proposition, malheureusement bien des coups de pied au cul illusoires m’ont ramené à des l’illusions désagréables…

      L’illusion est une prison que l’on a choisi pour expérimenter l’éloignement de nos origines premières.

      Avant de piloter un 747… on s’entraine virtuellement n’est-ce-pas…

      Ne prenons pas trop au sérieux tous les « crashs » de notre vie comme des échecs.
      Apprendre à détruire c’est aussi apprendre à construire.

      Présentement la terre s’étiole… il faut maintenant à l’arroser autant de pensées que de pensées…

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Sylvain,

      Merci pour vos précieux commentaires.

      Pour info :
      Il y a une semaine, une équipe de chercheurs japonais a publié une étude portant sur des papillons de la région de Fukushima. La conclusion est implacable : on voit déjà apparaître chez ces papillons des anormalités qui témoignent de mutations génétiques liées à la catastrophe nucléaire.
      Illusion ?

      Au plaisir de vous lire.

  22. Expressorion dit :

    Actuellement sur la Terre, dans cette merveilleuse cabine de pilotage, certains ont déjà obtenus leur diplôme pour voler sur d’autres plans multidimentionnels.

    Un grand départ est prévu pour bientôt… Pour certains apprentis, il y aura des cours de rattrapage, quant à plusieurs, ils devront retourner sur les bancs d’école afin de poursuivre encore bien des cours théoriques…

    Sur ces plans dimensionnels, on n’apprécie pas tellement les accidents ! Encore moins les pilotes… qui dorment au volant…

    La Terre se réveille, alors quand sera votre tour ?

    • InterObjectif dit :

      Effet miroir : le chaton qui se prenait pour un sage lion…

      • Expressorion dit :

        (Ce qui importe le plus est comment vous vous voyez)

        Méditez devant un mirroir… vous verrez de l’autre coté ce que vous avez été, ce que vous serez, ou simplement tel que vous vous voyez.

        Selon le principe d’incertitude : L’observateur déforme l’observé.

        Attention chien méchant : Mon propre toutou de 4 lbs se croit un pit bull.

        Whow… ou Woof…

      • walter kurtz dit :

        C’est ça la grandeur, même si on est petit est moche, quelque chose d’autre marque une différence.
        Que la force soit avec vous !

  23. walter kurtz dit :

    L’apparition d’un « leader » mondial avec la capacité d’être le lien avec Dieu et les gens ?
    Je pense qu’il ne serait alors pas nécessaire. Car si il y a symbiose, ce personnage n’a pas lieu d’être.

  24. Nicolananda dit :

    Que de propos intéressants, et amusants, il ne faut jamais manquer de dérision ! Merci pour ces opinions qui ravissent les uns et les autres ! 
    Qu’est-ce que la Conscience ? Qu’est-ce que le mental ? Qu’est-ce que l’égo ?
    Bouddha a parlé de l’atome, et cela 600 ans avant notre ère ! et c’était loin d’être le premier car 3000 ans avant les Rishis de l’Inde écrivant les Védas, puis les Upanishad ont aussi parlé de l’atome et de l’Energie inhérente à toute la manifestation, l’être humain compris ? -- avec en bonus la conscience d’ETRE - Qu’est-ce qui nous permet de vivre si ce n’est un Don de cette force créatrice que les hommes appellent Dieu ! ce mot comme le mot Amour a été galvaudé depuis longtemps et chacun fait sa propre sauce avec !!! or actuellement, la physique quantique est en train de démontrer que tout ce qu’ont pu émettre les grands mystiques (de quelque bord qu’il soit - chrétien… musulman… hindou… etc…) est VRAI !
    La splendeur de la Vie, et la fulgurance de l’Energie… !
    Le vide dont parle Bouddha est apparenté au vide régnant entre les électrons et le noyau de l’atome !
    L’énergie créatrice incessante est la force faisant tourner éternellement l’electron autour du noyau ! comme la Terre autour du Soleil !
    Simples constatations physiques ! au vu des croyances depuis que l’homme existe, eh bien pour moi la plus proche de la réalité est l’Animisme !
    En tout cas merci, je le répète, toutes ces lumières s’allumant sur un fond d’écran sont une promesse que tout est bien et le changement se fait toujours en douceur pour qui sait !

  25. Expressorion dit :

    De poussière condensée à poussière évaporée tel est notre destin… en ce 3D. Et il en sera pareil pour nos dettes !

    Dieu a dit : « laisse moi être en dette envers toi », alors je lui prête mes meilleurs intentions.
    Et au lieu de les imprimer il me les exprime. 

    Et le jour où nos banques feront de meme elles seront en dette avec nous.
    Tel doit être le système d’échange en 4D. 

    ********************************************
    N’y a-t-il de quoi plus illusoire qu’une dette…
    Des chiffres inscrits au crédit. Une parole d’asservissement.
    Les paroles s’envolent, et comme les écrits restent, alors on écrit $$$ sur du papier pour nous rappeler ce que l’on doit à nos banques.
    Et le monde se fend le cul pour en avoir !!
    Vive l’époque des cailloux dorés.

    Je t’en prête trois $$$, tu m’en remets cinq et signe ici $$$$$, et comme tu vas en manquer deux, tu devras en voler $$ aux autres ! Ainsi je pourrai leur en prêter $$$$$ pour qu’ils m’en remettre $$$$$$$$$$.
    Et si vous en voulez plus… à votre quise vous n’aurez qu’à signer ici j’ai une bonne imprimante.

    Voyez ceci est simple et très FRANC.

    Money money money

    Les banques ne jouent pas à la bourse mais avec ta bourse.
    En passant la bourse:quel beau jeu de roulette russe.
    Dépose ta mise tu auras droit à six coups. 

    Et les financiers empruntent ton cash, mais place des balles à blanc dans leur barillet.
    Quel FRANC jeu encore…
    Et encore si on ne voudrait pas leur en prêter, nos gouvernement s’en chargent avec nos impôts et retraits obligatoires. Ainsi ils savent comment faire fructifier nos dettes.
    Bien choisi le mot fond de pension… c’est ce qui vous restera dans le fond !

    Mony money mones

    Ici au Québec on utilise le dollar : genre dolorama où tout est à 1$ pour 1.25$
    Le Franc pour vous mentir,
    L’euro pour vous engloutir,
    La livre pour vous faire maigrir,
    Le yen  pour jouer au ying yang,
    Le rouble pour vous T… roubler.
    Sans oublier, l’invention du divorce pour nous achever.

    Pour faire plus sérieux

    Pour la théorie corpusculaire, il apparait un immense vide entre ces particules constituantes de la matière.
    Ce qui exprime bien l’état actuel de nos consciences.

    Heureusement nous savons maintenant que cette théorie limitative demeure très discutable. 

    La grandeur de la toile d’araignée demeure disproportionnée par rapport à son poids.
    Elle est constituée d’un ensemble de cordes transmettant instantannément l’information en son centre.

    NB : Voir « Comment l’araignée construit-elle sa toile ? »

    On pourrait considérer chacune des particule élémentaires comme un ensemble de cordes dont les pulsations demeurent à la fois émettrices et réceptrices. Chacun des noeuds de ces cordes transmet l’information à notre conscience. et vise versa… La matière n’est autre chose que ce que la conscience veut bien voir. (L’observé et l’observateur ne font qu’un)…

    • Patrick Onnis dit :

      Cher(e) Expressorion,

      J’apprécie beaucoup vos commentaires. Merci d’être là !
      Merci également pour votre lien que je vais découvrir le plus rapidement possible.

      Au plaisir.

  26. dit :

    Ce pourrait-il que le Big Bang soit l’Intention Originelle de Dieu à partir de laquelle tout s’est créé ?
    L’Univers serait alors une immense toile d’araignée où tout est inter-relié.
    Une sorte de Matrice : La Pensée Intelligente Infinie du TOUT en mouvance.
    Cette nappe tissée agirait donc comme une formidable caisse de résonance.
    Comme le dit Expressorion, à la fois émettrice et réceptrice. 
    Pareil à une peau de tambour, l’onde pulsée est créatrice.

    La matière n’est autre chose que ce que la conscience veut bien voir. (L’observé et l’observateur ne font qu’un).

    Ne serait-ce pas les pensées que nous entretenons qui, en tout premier lieu, nous font percevoir la représentation que nous avons du monde ?
     
    La matière ou toute manifestation physique et ce qui survient dans notre vie n’en serait-il pas la résultante ?
    Il est dit dans la Bible qu’il sera fait selon notre foi.
     
    Dans la 6ème partie il est abordé : Dieu Créa l’homme à son image.
    J’entends là pour ma part, doué de pensées conscientes et créatrices.

    Le Kybalion l’exprime par cet axiome : « Le TOUT est Esprit, l’Univers est Mental »

    Ce qui voudrait dire que l’Esprit ou la Pensée de Dieu aurait créé l’Univers à partir de rien.
    Ainsi et à partir de rien, nous avons le pouvoir de faire de même.
    L’Unvivers, cette Divine Matrice se charge de tout mettre en œuvre pour le réaliser… en négatif comme en positif puisque Dieu ne connait ni bien ni mal.

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Sam’s,

      Vos interrogations sont pour moi des « affirmations » auxquelles j’adhère à 100%. L’homme, en tant que réceptacle de l’âme divine a encore un long, très long chemin à parcourir pour retrouver son état originel. Dieu et l’homme sont un et nous sommes en quelque sorte une parcelle de l’âme divine. Au cours de nos réincarnations successives et avec nos expériences terrestres, nous avons terni ce « joyau », mais tout cela était indispensable. Nous sommes parvenus maintenant à l’époque ou nous devons retourner à la source (à l’état d’avant le big bang, en quelque sorte) et comme Ulisse, retrouver la mère-patrie. Bon courage à tous. Nous avons alors devenir des co-créateurs conscients et établir sur terre un paradis où il fera bon vivre. Une prochaine étape dans l’évolution qui ne se fera pas a court terme. Sans doute, sur plusieurs milliers d’années. Faire le premier pas individuellement en influençant la collectivité est notre prochaine étape. Rendez-vous dans 5000 ans environ pour voir le résultat de nos évolutions spirituelles… A nos prochaines aventures…

      Bien à vous, cher Sam’s.

    • walter kurtz dit :

      Je pense, que le bien et le mal sont là pour ne pas permettre l’accès à beaucoup de personnes à vivre leurs expériences. La matière que l’on perçoit est inscrite dans l’ADN, les émotions, etc. , dans ce programme de la toile d’araignée (ou matrice) à l’infini et aussi à l’inverse. Rétro-alimentation, comme un toroide, une spirale, le chiffre huit.
      D’abord il y a la pensée, alors par symbiose avec le tout, ce qui nous entoure, ce qui est là, ce que l’on imagine, se matérialise. Mais il y a la perception de ce qui nous entoure qui change. Ainsi nous vins la preuve de notre existence.

      Le Kybalion l’exprime par cet axiome : « Le TOUT est Esprit, l’Univers est Mental »

      « L’esprit collectif de l’humanité, la partie fractal du divin. »
      J’aime mieux ces termes, le Kybalion on peut l’interpréter a sa guise.

      QUE LA FORCE SOIT AVEC VOUS !!

      • Patrick Onnis dit :

        Cher Walter,

        Merci pour ces indications. Que la force soit également avec vous et vos proches.

        Bien à vous.

      • dit :

        Bonjour Walter,

        Vous dites :

        Je pense, que le bien et le mal sont là pour ne pas permettre l’accès à beaucoup de personnes à vivre leurs expériences.

        De quelles expériences parlez-vous ?
        Ne pensez-vous pas que nous sommes bien incarnés dans la matière pour jouir de la vie en expérimentant la dualité ?
        Pourquoi alors l’accès en serait-il limité ?
        Chacun ne ferait-il pas l’expérience, quelle qu’elle soit, correspondant le mieux à son état d’avancement en acceptant d’être à cette place ici et maintenant ?
        Accepter sa part d’ombre ne serait-il pas le premier pas pour atteindre le point zéro ?
         
        Pour le reste, je suis d’accord avec vous à une nuance près :

        La réalité que vous percevez est le reflet de vos attentes.
        Si vous projetez les mêmes images tous les jours,
        votre réalité sera la même tous les jours.
        Quand l’intention est impeccable,
        Elle fait surgir l’ordre et la clarté du chaos et de la confusion.

        (Deepak Chopra -- La Voie du Magicien)

        « L’esprit collectif de l’humanité, la partie fractal du divin. »

        Oui, j’aime bien.
        Cependant, même si chacun peut l’interpréter à sa manière, le Kybalion va beaucoup plus loin
         
        Bien et bon toujours.

        PS : Article très intéressant de
        (Convergence harmonieuse de l’ombre et de la lumière au point zéro.)

  27. Expressorion dit :

    Bienvenue à tous et toutes dans ce genre de prise de conscience.
    Une remise en question évidente de nos anciens paradigmes !
    Bien vs mal ; vrai vs faux ; noir vs blanc ; etc…

    Le pendule ne peut osciller sans son « crochet » ainsi que la balancoire de notre jeunesse sans son point d’appui. Sans ces points d’appui aucun mouvement n’est possible. 
    La dualité ne peut exister sans un point d’appui. Ce dernier demeure entièrement neutre. Son role c’est de répondre et valider les impulsions (intentions) que nous désirons produire sur cette dualité.

    Nous visons notre vie comme étant sur une balançoire alors en s’approchant de son centre d’équilibre vous serez à l’abri de ses oscillations perturbantes et émotives.

    N.B Le crochet du pendule n’a pas besoin du pendule pour être.
    Cependant le pendule sans ce dernier n’a aucune utilité (vie).
    Sans ce crochet aucune intention ne peut être manifestée.

    Le Boson de Higgs

    Pour poursuivre ce dernier commentaire et des dernières découvertes de la science, ce fameux boson de Higgs serait apparu dans notre univers un millième de milliardième de seconde après le Big Bang d’il y a 16.4 milliard années. 

    Sans connaitre toutes les possibilitées de cette « infime particule » nous savons cependant que cette particule est responsable de la masse des éléments contituants la matière.

    Qui dit masse, dit inertie
    Qui dit inertie, dit mouvement.
    Qui dit mouvement, dit espace-temps.
    Qui dit espace temps, dit multidimensionnalité.

    Ce qui régit ces mondes multidimensionnels semble appartenir à ce fameux boson de Higgs.

    En conclusion sommaire et hâtive, ce boson semble répondre parfaitement aux intentions d’une pensée creative… sur lequel notre notre propre conscience pourrait intervenir.

    Serait-t-il ce crochet dont nous parlions plus haut ? 

    Remarque personnel :
    Beaucoup de difficulté à écrire sur cette petite case de commentaire, et ce avec ma courte vision amplifiée par une écriture presque automatique.
    Alors pardonnez les multiples fautes d’orthographe.

    Phototivement vôtre.

    Ex Or

  28. Dionysos dit :

    Un bonjour à tous les chercheurs de lumière !

    Quand le dernier arbre aura été abattu…
    Quand la dernière rivière aura été empoisonnée…
    Quand le dernier poisson aura été péché…
    Alors on saura que l’argent ne se mange pas !

    (Go Kha Yeh dit Géronimo -- Chaman et guerrier Apache)

    • Expressorion dit :

      Dionysos,

      Heureusement :
      La nature possède ses propres défenses…
      Tous ces outreconsommateurs commencent à avoir des problèmes d’indigestion.
      La bile remonte à leur gorge et bientôt ils vomiront leurs abus… nauséabonds.

      Les signes de puanteur qui se dégagent à la surface de la terre en sont les indices…
      Mais le vent des travailleurs s’active, et déjà bien des nuages sombres s’évaporent à l’horizon… Les yeux éclairés d’une nouvelle conscience s’activent et percoivent enfin les lueurs d’un nouveau soleil.

      Ne soyons pas pessimistes mais responsables..

      Ex Or

  29. Expressorion dit :

    Mu le continent perdu

    En fait serait-il le continent qui nous a perdu ? 

    Plusieurs recherches nous amènent à croire que leur science infuse (divine) de l’époque a été détournée au profit de certains intrus (extraterrestres ? ou autres).

    Perdu dans le temps… la vérité nous sera-t-elle révélée un jour ?
    Trop de découvertes récentes prouvent l’existance de civilisations évoluées et antérieures à la notre. 

    La bible à ce sujet demeure bien discrète, et ses auteurs en auraient été ses décendants. (Mu Lémurie et Atlantide)
    Livre de Vérité pleine de désinformations…

  30. Expressorion dit :

    Merci de ce merveilleux texte qui contient l’essentiel de ce que vers quoi nous nous dirigons à grande vitesse…
    Il me semble déjà avoir publié ce texte dans mon site personnel mais en rappeler l’essentiel demeure urgent.
    Personnellement je suis emballé de tous ces changements qui pointent à l’horizon.
    En espéraent que je suis au moins le centetunième singe qui  lave  ses préjuges et acquis anciens.
    Le sel nouveau a bien meilleur gout que le sable avarié de l’injustice actuelle.

    Ex Or

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Expressorion,

      Entre singes, on va finir par s’entendre !

      Bien à vous.

      • Expressorion dit :

        Merci.

        J’aurais tellement de bananes à partager ! 
        En comptant sur les autres pour les éplucher…
        Et pas besoin d’être adepte de la Gnose de Princeton pour les déguster.
        Newton n’a pas eu besoin de grimper dans l’arbre de la connaissance.
        Mais il a eu l’inspiration de s’assoir juste en dessous.  
        L’inspiration et l’intuition prevalent sur la Connaissance car elle en est le fondement .
        Le temps de grimper aux arbres est terminé.
        Profitons de son ombre pour nous rafraîchir.

        Ex-Or 

  31. Mélissa dit :

    Bonjour,
    Merci pour l’article, mais je ne peux, à partir de la 5ème partie, lire le téléchargement alors que les autres fonctionnent : les 1, 2, 3 et 4 premières ????
    Qué passa ?
     

  32. Expressorion dit :

    Vingt ans après son discours maintenant… Madame Séverine Cullis-Suzuki aurait-elle perdue ses illusions devant ces hauts dignitaires ?
    Y a-t-il de quoi espérer devant nos fantoches de gouvernements et médias à leur remorque… ?? 
    Ce ne seront pas eux qui feront rêver nos enfants. Ils ne sont qu’à l’écoute de leur bien être ! 
    L’écho de nos voix résonne dans le désert et s’enlise dans ses sables mouvants… 
    Mais de là, la terre sait les retenir et la puissance de sa réponse gronde dans ses entrailles…
    Travailleurs de lumière ne tremblez point devant son rugissement car les phares ne craignent point les eaux tumultueuses, mais guident à bon port ses valeureux marins.
    Une nouvelle berge se dessine prête à vous accueillir.
    Madame Susuki votre rêve est déjà réalisé. 

    Ex Or

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Expressorion,

      Vingt ans après, elle continue son combat. Elle a fondé une famille et rêve toujours d’un monde meilleur. Son rêve deviendra réalité.
      J’aime bien : « L’inspiration et l’intuition prévalent sur la Connaissance car elle en est le fondement. »
      J’adore votre façon d’écrire. Merci.

  33. Dionysos dit :

    Merci Patrick pour cette série d’article très intéressante, qui m’a fait acheter le livre « Mu, le continent perdu » que je ne vais pas tarder à dévorer !

    Je suis d’accord avec la synthèse de ce dernier article, mais s’il nous faut évoluer et devenir « UN », garderons-nous cet enveloppe charnelle (matérielle) ? Notre conscience se changera-t-elle en quelque chose de plus lumineux, plus subtil ? Nos sens (les cinq connus) seront-ils toujours à même de nous décrire notre réalité que nous croyons existante ?
    Et j’en ai plein d’autres des comme ça, car, tout comme vous, je suis un chercheur de Vérité, de Lumière !
     
    J’avais vu une inscription vers un jardin près d’un monastère qui disait :

    Celui qui construit un jardin devient un allié de la lumière,
    aucun jardin n’étant sorti des ténèbres.

    Alors, comme dirait Voltaire, par le biais de Candide : « Cultivons notre jardin ! »
     
    Je terminerais juste par un passage de Kung Fu Panda, que j’adore et que j’ai dû mettre plusieurs fois dans d’autres commentaires :

    Hier est derrière, demain est un mystère, mais aujourd’hui est un cadeau !
    C’est pour cela qu’on l’appelle le Présent.

    Bien à vous, et avec tout mon coeur.
    Longue vie à tous, pour que chacun trouve la voie qui mène à son jardin de lumière.

    • Expressorion dit :

      Dionysos,

      Merci de tes commentaires.

      Que de questions à se poser quant aux différents états d’évolution de la conscience !
      Plusieurs cosmogonies en décrivent certains aspects.
      Mais comment expliquer la couleur bleue à un aveugle.
      (bien que ces derniers en percoivent une certaine vibration sensuelle)

      Pour l’instant, seuls certains états méditatifs, ou rêves conscients, ou sortie astrale (mot que je n’aime pas), nous permettent d’explorer d’autres états de conscience. 

      Pour ma part, ayant eu le privilege d’explorer ces états à plusieurs occasions, je puis vous assurer que la perception de nos sens physiques actuels sont excessivement limités à notre survie terrestre. Les sensations sensuelles… gout, vue, touché, et surtout sexuelles, dépassent notre imagination.

      De plus, il vous est possible de créer votre plat favori d’une saveur inégalée, et ce consciemment avec votre simple pensée. Je pourrais témoigner de bien d’autres expériences similaires.

      Je peux en parler aujourd’hui, sans prétention, étant persuadé que je ne suis surement pas le seul à l’avoir expérimenté.  

      Quant à l’explication et la possibilité pour tous de ces expériences, cet endroit n’est pas conçu pour ces débats.

      Ex Or        

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Dionysos,

      J’adore : « Hier est derrière, demain est un mystère, mais aujourd’hui est un cadeau !
      C’est pour cela qu’on l’appelle le Présent. »

      Merci pour ce cadeau.

  34. Expressorion dit :

    Bravo, et félicitations pour cette succincte conclusion !

    Une contreverse sur certains details n’apporterait rien de constructif à l’essentiel de ces réflexions.  

    La concision, c’est comme la circoncision : Plus hygiénique pour le mental…

    Adieu le superflu… qui cache souvent l’essentiel.
    Ainsi, je vous pénis mon frère !

    Pas besoin d’être prophète… seulement clairvoyant.
    Et ceux qui attendant des preuves, allez seulement passer un échographie… et alors vous percevrez une autre réalité au delà de vos masques !

    Dernier Halloween avant l’ Haloween… précédant la fête des vivants. 
      
    En conclusion :

    L’univers préservé

    Ex Or

    • Patrick Onnis dit :

      Cher Expressorion,

      Merci pour votre précieuse participation, vos réflexions et votre témoignage.
      Merci également pour cette merveilleuse vidéo.

      Au plaisir de partager.

  35. dit :

    Super la synthèse ! Merci Onnis pour cette série d’articles.
    C’est marrant, hier je relisais le tome 2 du « Journal d’un éveil du 3ème Oei » de Christophe Allain, et je tombe sur l’expérience qu’il nous fait partager s’intitulant : « Responsabilité » que je ne peux résumer mais dont voici le témoignage aux pages & .
     
    Je rencontre beaucoup de difficultés avec les évènements qui ont lieu actuellement. Il en va de même d’ailleurs, dans ma vie de tous les jours où je ne cesse de porter des jugements qui n’est finalement, qu’une manière de me disculper, justifiant ainsi ma culpabilité inconsciente de m’être coupé de l’Être qui m’anime en abandonnant mon pouvoir personnel à l’extérieur.
    Pfff ! Que de chemin à parcourir encore !
    Je forme l’espoir d’y parvenir dans cette vie présente, mais bon, comme le temps est relatif…
    Quelle importance, is n’t it ?

    Citations inspirantes de Deepak Chopra, que j’affectionne particulièrement :

    Dans les décombres de la dévastation
    et du désastre sont enterrés des trésors cachés.
    Quand tu regardes les cendres, regarde bien.
     
    Nous renfermons tous un moi obscur qui est une part de notre réalité totale.
    Cette part d’ombre n’a pas pour fonction de nous blesser
    mais de faire ressortir notre imperfection.
    Quand l’ombre est acceptée, elle peut être guérie.
    Quand elle est guérie, elle se transforme en amour.
    Quand vous pourrez concilier toutes vos caractéristiques opposées,
    vous coïnciderez complètement avec vous-même, comme le magicien.

    (Deepak Chopra – La Voie du Magicien)

  36. dit :

    Excellent !

    Je trouve juste dommage de ne plus pouvoir accéder aux articles précédents : j’ai voulu lire la « 8ème partie », et je vois sur l’écran « 404 NO FOUND », ce qui veut dire  404 « pas trouvé » !

    NDE : les 8 articles ont été regroupés dans une compilation
    "Nouvelle civilisation : Êtes-vous prêts ? (compilation)"

    Bien, ok ! Je suis une fille, enfin femme et grand-mère, je suis épatée aussi de voir mes deux petits fils apprendre à une vitesse fulgurante ! J’enseigne le Yoga, et je dis souvent à mes élèves ce que nous avons eu le plaisir d’entendre dans KUNG FU PANDA !
    Le passé est derrière, on n’y peut rien changer, le futur est incertain, et on ne peut rien non plus. Il n’y a que le présent et, oh Joie en français, cela veut aussi dire cadeau ! Le PRÉSENT est un CADEAU !

    Merci Pat, l’initiateur de ces rubriques !
    A vous tous, mes frères et soeurs, Lumière Conscience et Joie d’Etre, dans ce monde en transformation pour le meilleur !

    Nicole

    PS : Oh la la, quelle beauté, quel avantage et quel privilège, nous avons de vivre dans cette époque de grands changements !

    • Patrick Onnis dit :

      Chère Nicolananda,

      Merci pour votre témoignage et vos encouragements.
      Pour toute la série d’article, il y a un lien (NDE -- note de l’éditeur du blog) dans votre commentaire.
      Bonne lecture.

      Au plaisir.
        

  37. Milouone dit :

    Bonjour,

    Voici un lien pour télécharger le livre « Mu, le continent perdu » de James Churchward.

  38. dit :

    Pour celles & ceux qui ne l’auraient pas encore écouté, voici l’interview intégrale de Nassim Haramein en 4 partie, conduite par Lilou :

    Nous baignons, explique Nassim Haramein dans une énergie fondamentale qui est à la source de la création du monde physique. Cette énergie c’est le vide, ou l’espace qui nous entoure. Cet espace cependant n’est pas vide dans le sens usuel du terme mais plein d’énergie, une énergie qui connecte absolument tout. Ces nouvelles découvertes en physique vont avoir un impact majeur, nous dit Nassim Haramein, sur notre façon de vivre individuellement et collectivement.

  39.  
Faire un commentaire

Cocher cette case pour être averti par mél des commentaires à venir.
(vous pouvez aussi être averti par mél des commentaires à venir sans commenter)


Accélérez votre navigation sur ce site en utilisant :
Google Chrome
Le navigateur internet rapide et novateur !