J’ai le sentiment que l’évolution de l’humanité s’est faite par étapes successives, chacune d’entre elles correspondant à un niveau de conscience particulier. Je ne peux qu’adhérer aux théories qui indiquent que l’histoire de la création s’est construite selon un plan.

A chaque étape s’installe une nouvelle conscience selon un plan qui semble se dérouler de plus en plus rapidement.

La révolution industrielle a débuté vers les années 1775 et a permis une ère de production et de consolidation du pouvoir. Durant les 200 dernières années, la conscience planétaire a été presque exclusivement concentrée sur le POUVOIR. De nos jours, nous en sommes arrivés au stade où de plus en plus de pouvoirs sont concentrés dans les mains d’une petite minorité. Tout cela est dû à l’œuvre créatrice et nul n’a pu entraver son déroulement. Aujourd’hui, par exemple, l’Organisation Mondiale du Commerce peut être considérée comme la manifestation de cette conscience ayant pour but de consolider le pouvoir. Il est intéressant de noter que les hommes qui travaillent dans ce sens ignorent qu’en fait, ils travaillent pour la conscience planétaire. Ils ne pensent qu’aux profits au détriment de l’humain et de la nature. En fait, ils œuvrent pour la conscience.

Nous entrons à présent dans une nouvelle ère qui va permettre l’émergence d’une nouvelle conscience. Cette nouvelle étape a pour but de promouvoir l’ÉTHIQUE.

D’après le calendrier maya (1)

L’ÉTHIQUE et la MORALE sont, à mon sens, deux notions complètement différentes.

Pour moi l’ÉTHIQUE est la manifestation de ce que nous avons au fond de notre cœur. C’est en quelque sorte notre capacité innée de discernement. La MORALE, par contre, est une manifestation de la RAISON. La MORALE est un ensemble de règles qui sont acceptées par toute une communauté. Elle peut donc varier selon les cultures.

La MORALE vient de l’EXTÉRIEUR et nous recouvre comme un vêtement. L’ÉTHIQUE vient de l’INTÉRIEUR de notre cœur et se répand dans le monde à l’image du soleil qui répand sa chaleur à tous, sans exception, sans discrimination, sans barrière ni frontière.

La morale peut justifier, par exemple, l’intervention d’une puissance étrangère dans un pays pour l’occuper. Les exemples en géopolitique sont nombreux pour illustrer cette thèse. Ces actes sont justifiés par la MORALE. Cette attitude n’est donc pas basée sur l’ÉTHIQUE.

Nous entrons à présent dans le cycle de l’ÉTHIQUE et chacun peut constater que ce terme (et ce qu’il sous-entend) est de plus en plus employé. L’opinion publique souhaite ardemment que l’ÉTHIQUE soit un critère indispensable au sein de nombreuses institutions. L’ÉTHIQUE est alors synonyme d’INTÉGRITÉ. Dans notre relation avec les autres, cette ÉTHIQUE prend de plus en plus de place, ainsi que dans le cadre religieux, politique, économique, etc.

On peut dire qu’actuellement, la conscience du POUVOIR doit laisser la place à la conscience de l’ÉTHIQUE. Cela entraîne d’ailleurs toutes sortes de scandales et de remise en question et touche tous les domaines, y compris celui du couple et de la famille.

Ainsi la nouvelle conscience de l’ÉTHIQUE va progressivement dominer la conscience du POUVOIR. Cependant, il faut bien comprendre que l’étape du POUVOIR était indispensable pour que l’étape de l’ÉTHIQUE puisse voir le jour et rayonner de plus en plus.

Nous sommes actuellement à une époque charnière entre POUVOIR et ÉTHIQUE. La MORALE, quant à elle, n’a été là que pour consolider les pouvoirs en place. La plupart des règles de morale ont été enseignées par les religions. Religion et état ont longtemps été intimement liés et les intérêts des deux entités étaient communs.

Auparavant, la conscience du POUVOIR avait pris le pas sur la conscience de la LOI, étape indispensable pour que le POUVOIR s’installe.

L’ÉTHIQUE ne peut se mettre en place sans qu’il y ait d’abord eu l’installation POUVOIR.

En effet, lorsque l’on vit uniquement préoccupé par sa survie, l’ETHIQUE est un élément secondaire. On pense avant tout à POSSEDER et à installer un CADRE.

Le prochain cycle qui prendra le pas sur l’ÉTHIQUE est le cycle de la CONSCIENCE UNIVERSELLE qui a déjà commencé, à mon sens. Ce sera le cycle de la CO-CRÉATION CONSCIENTE où la DUALITÉ n’aura plus court. Quand l’humanité en sera à ce stade, il me semble que la boucle sera bouclée et que les intentions de la FORCE CRÉATRICE auront été atteintes. L’homme fera alors UN avec SON CRÉATEUR et l’UNITÉ entre l’homme et son environnement (son entourage) sera réalisée. L’HARMONIE issue de cette unité, de cette synthèse, de cette non-dualité ouvrira les portes d’un monde paradisiaque. L’homme comprendra enfin qu’il n’est que le locataire de la terre, sa mère nourricière. Les ressources de celles-ci seront gérées en bonne intelligence et une gouvernance mondiale pourra s’installer dans le respect des valeurs et croyances de chaque pays et régions du monde.

Quatre milliards d’années, c’est le temps qu’il aura fallu pour atteindre ce stade !

EXPLICATION DU CROQUIS CI-DESSUS

On suppose que l’univers a été créé il y a 4 milliards 500 millions d’années. Nous allons représenter cette période sous la forme d’une semaine. L’apparition des plantes, des microbes etc. s’est produite entre le mercredi et le jeudi, celle des dinosaures le dimanche après-midi. A minuit moins trois minutes, les êtres humains sont apparus sur terre. La révolution industrielle a eu lieu à 0.025 secondes (c’est-à-dire à 25 millièmes de seconde avant le dimanche à minuit !).

Par rapport à l’histoire globale de la création de l’univers et de la terre, celle des hommes est donc très courte. On peut même dire qu’à cette échelle elle vient de commencer.

Durant cette courte période, les hommes ont créé une civilisation qui menace l’environnement. Ces dernières années, il est question de bouleversements atmosphériques, de dérèglements climatiques, d’augmentation de la température, etc. liés aux activités humaines.

Les hommes ont pollué la nature et sont une menace pour l’éco système. De nombreuses espèces végétales et animales sont en voie d’extinction ou ont disparu. Nous sommes même obligés d’en protéger certaines. L’utilisation de produits chimiques tels qu’insecticides et désherbants dans l’agriculture a pollué les nappes phréatiques. De nombreux scientifiques, dont le commandant Cousteau, ont tiré la sonnette d’alarme il y a de nombreuses années.

****

Plus on remonte dans le temps et plus l’évolution était lente. Les changements prenaient énormément de temps pour s’opérer. De nos jours, l’évolution est très rapide et nous devons sans cesse faire preuve d’ADAPTABILITÉ. Tout évolue à vitesse grand « V ». Aujourd’hui, différentes façons de « voir les choses » peuvent exister au sein d’une même génération ! Lorsque j’observe avec quelle dextérité et quelle sorte d’intuition mes petits enfants de 4 ans manient l’informatique et se familiarisent très vite avec les nouveaux outils informatiques, je me dis tout bas que je suis un « vieux crouton ».

Je pensais que mes parents étaient longs à réagir. Me voilà maintenant largement dépassé par mes enfants et mes petits-enfants. Il est évident que les générations présentes sont capables de collecter, de gérer et de traiter beaucoup plus d’informations que les générations passées, en un temps beaucoup plus réduit.

Cette différence de points de vue et la façon de traiter les informations en notre possession a été appelé : le conflit de génération. Actuellement, il y a autant de changements en une année, quand cinquante, voire mille ans  auparavant !

Ce n’est pas le temps qui s’accélère, mais le rythme imposé par la création. Il y a plus de changements dans un laps de temps très réduit. Cela a donné naissance à ce que nous avons appelé : le stress. Lorsque le cerveau ne se sent pas à la hauteur pour traiter les millions d’informations qu’il a à traiter, à comprendre et à gérer, il envoie un signal au corps. Ce signal, c’est le stress. C’est la rançon à payer pour le prix de notre VÉRITABLE LIBERTÉ, celle d’être CO-CRÉATEUR CONSCIENT.

Nous entrons à présent dans une nouvelle ère qui s’accompagnera de restrictions dans tous les domaines. Il ne s’agit aucunement d’une crise passagère, mais plutôt d’une crise systémique destinée à nous permettre d’atteindre le niveau supérieur dans l’échelle de l’évolution des consciences.

A nos prochaines aventures !

 

(1) Le calendrier Maya – L’évolution continue

3 commentaires pour “Pouvoir, morale et éthique”
  1. dit :

    [...] interobjectif.net/pouvoir-morale-et-ethique/ [...]

    • Expressorion dit :

      Ethique vs Esthétisme :
      Le miroir de l’un accueille celui de l’autre.
      La morale contraint, enferme, postule, oblige, conditionne et contrôle, le trafic des actions humaines, alors que l’éthique le dirige avec fluidité.
      L’éthique outrepasse les lois sclérosantes de la morale inscrites souvent dans et par un mental égotique.
      La morale scande le pas… l’éthique chante la marche.
      Les intentions déterminent la morale, la conscience dévoile l’éthique.

      Suggestion : Une magnifique série sur le calandrier Maya (diaporamas)

      Merci Patrick pour ces articles.

      Ex Or

      • Onnis dit :

        Cher Ex Or,

        Merci pour votre commentaire et pour le lien.
        J’aime bien : « la conscience dévoile l’éthique » !
        Au plaisir.

  2.  
Faire un commentaire

Cocher cette case pour être averti par mél des commentaires à venir.
(vous pouvez aussi être averti par mél des commentaires à venir sans commenter)


Accélérez votre navigation sur ce site en utilisant :
Google Chrome
Le navigateur internet rapide et novateur !