Est-ce que vous avez déjà entendu parlé d’une forme juridique de société qui :

  • donne plus de pouvoir aux employés qu’aux actionnaires ?
  • vous permet de ne pas payer d’impôt sur les bénéfices (sur la part mise en réserve et reversé aux employés) ?
  • donne le pouvoir aux employés d’élire leur dirigeant pour un mandat de 4 à 6 ans ?

Eh bien, sachez que cette forme juridique existe vraiment, et se nomme la SCOP.

 

Marre que les employés soient exploités !

Vous en avez peut être marre du schéma classique des entreprises :

  1. L’entreprise se lance, le créateur à la tête
  2. Il embauche des employés et ensembles, ils font grossir l’entreprise
  3. En pleine croissance, l’entreprise cherche des financements extérieurs, des investisseurs
  4. Ceux ci investissent dans l’entreprise, et, chaque fin d’année, reçoivent des dividendes
  5. Afin d’avoir toujours plus d’investissement, le créateurs vends de plus en plus de parts de son entreprise, jusqu’à perdre la majorité … et le contrôle

Le premier problème dans ce schéma, c’est qu’au final, malgré que ce soit les employé qui créent la valeur de l’entreprise, ils sont toujours sous-évalués, et sous-payé.

Le second, c’est que l’entreprise devient le jouet des investisseurs ! S’ils ont la majorité des parts de l’entreprise, ils vont vouloir toujours plus de profits, sans se soucier de bien être dans l’entreprise.

 

Le Capital mis au dessus des employés

Aujourd’hui, c’est le Capital qui a le plus de valeur. Et par effet de ricochet, les investisseurs ont de plus en plus de valeur.

A force de vouloir une croissance rapide, le créateur de la société :

  • perds tout pouvoir dans sa société
  • met en péril le bien être de ses employés

 

La SCOP met les salariés au centre du l’entreprise

Si vous faites partis de ceux qui veulent placer l’humain au dessus de la croissance forte liés aux investisseurs externes, la SCOP est faites pour vous.

 

La SCOP en détail

La société coopérative de production (SCOP) est une forme juridique d’entreprise qui donne le pouvoir aux salariés.

Ils sont associés majoritaires, en possédant 51% du capital social (au minimum).

Un salarié = un vote lors du conseil d’administration, peu importe le montant de son capital.

Le dirigeant est un salarié qui a été élu par les autres, pour une durée de 4 à 6 ans.

Le profit de divise en 3 parts :

  1. Un reversement à tous les salariés, au minimum 25%, en plus de leur salaire
  2. Une part pour les salariés associés, obligatoirement inférieur au reversement pour tous les salariés
  3. Une part de réserves pour l’entreprise, au minimum 15%

 

La SCOP possède aussi de nombreux avantages fiscaux, comme par exemple :

  • l’exonération de la contribution économique territoriale
  • l’exonération de l’impot sur les sociétés, si la moitié de ce montant est reversé équitablement aux employés.

L’humain avant les Dividendes !

Comme vous pouvez le voir, la SCOP est l’avenir de ceux qui placent l’humain au centre de leur intérêt.

Les employés sont davantage impliqué et récompensés.

Le dirigeant est plus légitime car il est choisi par élection.

Des investisseurs peuvent venir injecter du capital afin de favoriser la croissance de l’entreprise. Mais, les employés gardent toujours la majorité du capital et du droit de vote.

Alors, dites nous ce que vous pensez de la SCOP. Est-ce l’avenir, pour vous ?